jeudi 12 juillet 2012

Comment savoir si une fille -ou une femme- est lesbienne ou bisexuelle?

En plus de cet article, vous pouvez consulter nos autres articles sur le même sujet en cliquant sur les liens ci-dessous:

Ado et LESbiENNE; comment savoir si on est lesbienne?
ado-et-lesbienne-suite-comment-savoir?  
-->

Comme l'orientation sexuelle n'est pas marquée sur le front et que, dans notre société normée, tout le monde est présumé-e hétéro de prime abord, vous pouvez parfois avoir envie d'avoir des « trucs » qui aident à reconnaître les femmes et les filles, susceptibles d'avoir des attirances pour des femmes et des filles en général et... pour vous en particulier...

Certaines personnes disent avoir un gaydar : un radar pour se reconnaître entre garçons/hommes gays. Certaines personnes hétéro pensent aussi pouvoir reconnaître les gays, les bi, les lesbiennes, juste en les regardant... Il semble bien que ce soit une légende qui existe dans les grandes villes et qui mêle stéréotypes, préjugés de genre et orientation sexuelle. Dans cette idée de radar, il est présumé que les lesbiennes seraient des tom-boys, masculines ou des ultra-féminines, elles auraient telle ou telle attitude, en général plus affirmées, autonomes, elles porteraient tels vêtements, elles auraient telle coupe de cheveux, elles seraient plus sportives, elles feraient de la boxe/du jogging/du badminton/du volley, elles porteraient une bague au pouce gauche, etc... Ces stéréotypes fonctionnent comme les autres stéréotypes. A partir de quelques faits parfois réels, qui concernent quelques personnes, il y a une généralisation pour dire que toute les personnes qui sont lesbiennes ou bi comme elles, ont toutes les mêmes caractéristiques. Tou-te-s les noir-e-s sont...., toutes les femmes sont..., tou-te-s les blanc-he-s sont... Or, les stéréotypes ne représentent qu'une toute petite partie des personnes. 


Bien sûr, dans un même lieu, il y a des modes et pour faire partie d'un groupe d'appartenance, notamment lorsque l'on est ado, pour faire partie de la bande, on a tendance à porter tel ou tel habits, avoir telle ou telle attitude... On peut même se sentir « obligée » de développer des caractéristiques similaires aux autres, aux copines/copains, sous peine d'être rejetée... Mais tous et toutes les ados ne sont pas pareil-le-s, chaque individu d'un même groupe garde un côté unique...

C'est le cas aussi pour les LESbiENNES. En plus, ces stéréotypes ne sont valables que dans un lieu donné! Entre Bruxelles et Bombay, ce ne sera pas la même chose, à un moment donné (en 2012 ou dans les années 1920, idem) et cela diffère selon l'âge...

Il n'y a donc rien physiquement qui distingue une LESbiENNE d'une hétéro... Il y a des filles et des femmes de tous les styles, de tous les goûts, de toutes les personnalités, de tous les genres chez les hétéros comme chez les LESbiENNES... Même au niveau du genre. Il y a des « masculines », des « féminines », des « ni l'un, ni l'autre », des « entre les deux », des « les deux en même temps »... Comme vous pouviez vous en douter, la tâche ne sera pas facile pour les reconnaître...

Il y a des filles attirées par des filles, un peu partout: à l'école, dans votre quartier, parmi vos amies et copines... Le fait qu'elles soient avec des garçons ne veut pas dire qu'elles ne sont pas attirées par des filles... Elles peuvent être bi
, par exemple ! D'autres peuvent être en chemin d'acceptation vers le fait qu'elles sont lesbiennes, mais la pression à être avec un garçon est tellement forte, qu'elles sont avec un garçon pour répondre aux attentes des autres. C'est vrai aussi que parfois, des filles vont se dire bisexuelles, pour plaire aux garçons, car c'est un peu "mode", alors que dans le fond, elles sont hétéro... Mais c'est vrai aussi que les filles qui sont avec des garçons à certains moments et des filles à d'autres, sont trop souvent vues comme des LESbiENNES qui ne s'assument pas, cloisonnant les bisexuelles et les obligeant à se dire soit hétéro, soit lesbiennes, selon les personnes auxquelles elles s'adressent...

Il faut donc trouver d’autres trucs, si on veut savoir si une fille
ou une femme est bisexuelle ou lesbienne... Ce qui peut aider, c'est de faire connaissance, de parler avec elle de différentes choses et ces discussions vont vous permettre de mieux faire votre opinion sur ce qui lui plaît ou non, sur ce qui sera éventuellement possible ou non avec elle...

Parler d'amour, de relations affectives et sexuelles en général:

  • il est possible de savoir si la personne est ouverte au sujet des questions d'amour et de sexualité entre filles, en parlant d'abord de tout, sauf de ça :). Parler des relations, des couples, de l'amour, de manière générale: que pense-t-elle de l'amour?, des relations?, qu'est-ce qu'elle recherche dans une relation?, un couple?, comment elle s'imagine dans le futur?... Peut-être va-t-elle répondre des choses très normatives: un homme + une femme, mariage (ou pas), enfants (ou pas)... Cela ne veut encore rien dire, si ce n'est qu'elle a grandi dans notre société qui s'appelle : « hétéroland »!

Parler d'amour, d'égalité, des LESbiENNES, des couples de même sexe:

  • Ensuite ou une autre fois, vous pouvez lui demander si elle connaît des gays, des lesbiennes ou des bi. Si oui, ce qu'elle en pense? Si non, comment elle imagine leurs relations?
  • Ou alors, vous pouvez aussi lui demander ce qu'elle pense de l'égalité entre les gens, du racisme, de l'homophobie, du sexisme, de la lesbophobie... Selon sa réaction, vous aurez une indication d'où elle se situe par rapport à ça et vous, vous aurez -juste- posé des questions qui relèvent de l'égalité, ce qui est une loi dans nos sociétés!!! Si elle vous dit, « tu aimes ça toi? », vous pouvez vous positionner comme quelqu'une pour qui l'égalité entre hétéro, bi et homo, l'égalité entre tous les gens en général, c'est important! Et que pour le bien-être de tout le monde, il faut construire une société qui est égalitaire entre les personnes...
  • Ou encore, vous pouvez "tester" un peu son ouverture aux relations entre filles en parlant des lesbiennes connues ou des films qui en parlent (exemples, le groupe Gossip, l'actrice qui a un show aux Etats-Unis, Ellen de Generes, la série L-Word, etc...) et regarder ses réactions...
  • Si votre discussion se passe bien et qu'elle se montre acceptante des personnes gays, lesbiennes, bisexuelles, vous pouvez à un moment oser lui demander « est-ce que tu penses que tu pourrais tomber amoureuse d'une fille dans ta vie? ». Si elle dit non, il faudra accepter cela, elle peut n'avoir aucun problème avec les LESbiENNES, mais elle peut être hétéro à 100% (ou presque)! 
     
L'idée, c'est de ne pas seulement voir ce qu'elle dit, parce que comme il y a encore beaucoup de lesbophobie dans notre société, elle ne pourra peut-être pas dire qu'elle trouve ça bien deux filles ensemble! Il faut regarder aussi ses réactions, son non-verbal, ce qu'elle ne dit pas, son degré de tolérance ou sa réelle acceptation assumée au sujet des LESbiENNES...

  • Si elle est lesbophobe, il va falloir lâcher prise avec cette fille, cette femme, vous en détourner, ne rien en attendre, éventuellement mettre vos limites. C'est rare, mais ça arrive que des filles soient homophobes.
  • Si elle réagit un peu ou très favorablement, cela voudra dire qu'elle est une belle personne, égalitaire, acceptante. Cela ne veut pas encore dire que, elle, elle l'est! Ni qu'elle s'intéresse à vous...
  • Si par contre, il se révèle qu'elle est lesbienne ou bisexuelle, malgré votre charme et toutes vos qualités, cela ne veut pas encore dire, qu'elle s'intéresse à vous de manière plus intime... Les LESbiENNES n'aiment pas toutes les filles et toutes les femmes, tout comme les femmes hétéros n'aiment pas tous les hommes! Gardez confiance, une chouette rencontre vous attend prochainement...
  • Si elle est LESbiENNE et qu'elle éprouve aussi de l'attirance pour vous, alors là, c'est peut-être le début d'une très belle histoire! 
     
Un petit truc : essayez de parler simplement et concrètement: « est-ce qu'il y a une personne dans ta vie? »:

  • Si elle dit, « j'ai un copain », cela ne veut pas encore dire qu'elle n'est pas attirée par les filles, mais ça veut dire qu'elle n'est pas « libre » actuellement,
  • si elle dit, il y a une « « « personne » » » dans ma vie, peut-être qu'elle est avec une fille, peut-être non, mais dans tous les cas, elle n'est pas « libre » non plus...
  • si elle vous annonce qu'elle est avec une fille, préparez-vous à un grand éclat de rire, grâce à votre coming out réciproque! Mais, dans ce cas, elle n'est pas "libre" non plus...
  • Si elle dit « non », vous voilà retournée à la case départ ;)

Si vous le pouvez, si vous le sentez et qu'il n'y a pas de risque, vous pouvez lui dévoiler, lui dire que vous, vous vous sentez attirée par les femmes, les filles. Il sera important de voir sa réaction, qui peut aller de « c'est cool! », à « ah bon? » avec étonnement, à plein d'autres choses. Donnez lui le droit d’exprimer aussi de la surprise !... 
Auparavant, il vous faudra estimer les risques. Vous ne pouvez le dire que si vous pensez pouvoir supporter qu'elle va peut-être le dire à d'autres personnes, que cela va peut-être vous éloigner. La plupart du temps, tout se passe bien, soit tout de suite, soit après une discussion. Néanmoins, il faut que vous soyez prête à affronter aussi les choses moins agréables. Mais au moins, vous aurez le mérite d'être authentique avec elle, pour qu'elle puisse vous connaître vraiment. Même si la fille en question n’est pas lesbienne, des liens d’amitiés fortes peuvent se créer grâce à ce lien de confiance que vous lui aurez témoigné.

Pour rencontrer d'autres filles/femmes, qui partagent avec vous l'amour pour d'autres filles/femmes, il y aussi des sites internet et leurs t'chats, des associations culturelles, sportives... Il y en a des spécifiques pour les jeunes. Dans les endroits de sorties, il importera de garder votre esprit critique en éveil car si certaines choses peuvent vous plaire (être avec d'autres lesbiennes ou bisexuelles, se rendre compte qu'il y en a d'autres, s'amuser, être complices, sortir de l'isolement...), d'autres moins (les plus jeunes fréquentent souvent moins ces lieux, il y a parfois un décalage d'âges, parfois aussi, ça peut être très "drague" comme dans les soirées hétéros d'ailleurs...)... Aussi dans ces lieux, toutes les femmes ne sont pas lesbiennes ou bisexuelles, elles peuvent être hétéro et ouvertes à des attirances érotiques avec des femmes ou elles peuvent accompagner leurs meilleures amies, tout simplement pour danser et s'amuser dans un chouette endroit!

Bref, derrière la question « cette fille est-elle lesbienne ou bi? », il y a une autre question : savoir si elle est amoureuse de vous... Parfois, on peut ne pas plaire à cette fille qui nous fait chavirer de joie, on ne peut pas plaire à tout le monde, le fait d'être attirée par les filles, cela ne veut pas dire être intéressée par toutes les filles!!! Prendre le temps d'estimer si vous lui plaisez, si elle vous plaît, passer du temps ensemble, discuter, partager des choses et puis voir comment elle vous regarde, comment elle réagit... Oser faire des petits pas vers elle, l'inviter à se balader, aller au ciné, à une activité... C'est vrai que ce n'est pas toutes les filles qui se permettent de vivre et de ressentir leur amour et leurs attirances pour d'autres filles, mais vers l'adolescence et en allant vers le fait d'être jeune adulte, il y en a de plus en plus. Parfois ça arrive plus tard dans la vie... Ça peut prendre du temps, des étapes pour accepter ses attirances et s'assumer (on n'a pas le choix de ses attirances, on peut ""juste"" choisir de les assumer ou pas, selon le contexte où l'on vit, les gens qui nous entourent, si c'est très homophobe ou moins...). Alors, bravo de vous permettre de vivre ce que vous ressentez comme étant quelque chose que vous aimez, que vous sentez qui vous convient... Car c'est de l'amour et c'est tout! Le reste, ce sont des préjugés qu'il faut combattre...

179 commentaires:

  1. Merci pour ce texte qui donne beaucoup d'espoir !

    RépondreSupprimer
  2. moi j'ai eu le courage de dire en celle que j'ai confiance mais aucune d'entre elles n'est lesbiennes je suis sortie avec quelques filles et j'ai adoré ca mais je me demande si je vais trouver le grand amour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Garde confiance, oui, tu vas trouver un amour aussi grand que toi, qui sera le tien et celui de l'autre personne... Merci pour ton post!

      Supprimer
  3. j'ai une amie ,au début on ne se parlait presque pas mais on fréquentait les même personne et( c'est toujours le cas actuellement)moi j'aimais juste la voir et lui parler me faisait du bien(elle ne le sait pas)en classe de 1ere elle m'a avoué qu'elle est attiré par moi depuis la 3eme et je ne lui ai rien dis parce que pour moi elle était plus l'amie a mon frère que a moi .voilà 5 ans déjà qu'elle me dit qu'elle est amoureuse de moi et a chaque foi je lui dit que j'ai besoin de réfléchir et surtout qu'on se parle ,le truc c'est que nous ne sommes plus dans la même ville et j'ai pensé que c'était mieux pour nous mais je pense a elle a tout moment ,au téléphone j'ai mal lorsqu'on se parle,et lorsqu'elle vient a la maison on ne peu pas en parler donc elle m'envoi des sms et je ne réponds pas .elle m'avait dit qu'elle est avec un garçon pour ne pas blesser ses parents et moi côtés garçon... ils ne me font pas rêver.je ne veux rien lui affirmer...côté religieux mes parent sont stricte en plus je ne sais pas si c'est de l'amour ou juste un besoin d'amitié... je me pose des questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi et merci pour ta confiance. Je suis sûre que tu n'es pas seule à vivre cela... Ce n'est pas facile d'accepter ses ressentis, de s'accepter tout court.

      Pourtant, entre vous deux, que ce soit de l'amour et/ou de l'amitié, on peut dire que c'est quelque chose de durable (5 ans), de profond et de solide. Cette relation était positive pour toi, pour elle aussi, jusqu'à ce qu'elle ose te dire son attirance pour toi. Vous vous faisiez du bien l'une à l'autre jusque là. Et il est probable que sans l'homophobie ambiante et celle que vous avez apprise au gré de votre éducation, vous auriez pu vivre ce qu'il y avait entre vous comme amitié, et amour (peu importe le mot...). Ce qui vous fait revenir en arrière, ne pas oser, ce qui abîme petit à petit votre relation à vous deux, n'est-ce pas cette homophobie, le sexisme aussi, l'obligation répétée et donc ressentie de devoir être hétéro, d'avoir des enfants dans un cadre de vie hétéro? Pourtant, l'hétérosexualité ne garantit pas le bonheur, tout comme l'homosexualité est loin d'être synonyme de malheur... Le plus grand malheur, ce qui est triste, c'est de devoir vivre dans une vie qui n'est pas la sienne, de s'empêcher de vivre sa vie, ses attirances, ses amours...

      Et tout ce qu'on entend dans la société, surtout actuellement en France, avec le mariage pour tous, cela n'aide pas pour se dire que l'hétérosexualité, ce n'est pas la norme, c'est seulement un peu plus fréquent ;) Avec Noël, les réunions familiales de fin d'année, parfois, cela rappellent les normes familiales et sociales, ce qui est attendu des un-e-s et des autres. Mais dans le fond, ce que veulent les parents, n'est-ce pas que leur enfant soit heureuse? Souvent oui et même ceux qui ont un sens strict peuvent le dépasser et même s'assouplir, apprendre grâce à leur enfant. La vie, ce n'est pas une ligne droite à devoir suivre absolument.


      Ce serait quoi le risque de lui dire qu'elle te manque, qu'elle te faisait du bien? Que tu te poses des questions, que si tu ne réponds pas aux textos, c'est parce que tu n'es pas sûre et que tu ne veux rien lui affirmer mais que tu penses bien à elle?

      Je reste dispo sur ce blog et/ou à santedeslesbiennes@gmail.com en tout anonymat et confidentialité.

      Rosine

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Moi ossi dans ma famille l'homosexualité est mal vue .
      Mon cousin est homosexuelle et toute ma famille dit que ca ne les derange pas mais l'orsque nous somme tous reunis et qu'il vien avec son compagnon,ils sont mis a l'ecartet dans leurs dos tout le monde les critique .Moi mes parents ,mes grands parents critique les homosexuelle dés que l'occasion se present et moi je suis toujour mal alaise et je ne prend jamais la parole l'orsque le sujet est abordé .
      Je suis en internat et j'ai trouver une fille avec laquelle je m'entend vraiment trés bien (elle est heterosexuelle )je lui est dit que j'etait attirer par une fille et au debut elle l'as vraiment mal pris ,elle l'a tellement mal pris qu'elle m'as plus adresser la parole et puis tout est redevenus comme avant .Maintenand elle sait tout ce que je resend parcequ'elle m'ecoute et elle essay de compredre ce que je peut resentir et ca me fait tellement de bien je me sent moins seule .Sitoi aussi tu as une personne en qui tu peut avoir confiance n'hésite pas a lui en parler moi ca m'a fait le plus grand bien .

      Il faut que tu lui dise qu'elle te faisait du bien .Moi je pense qu'il faudrais que tu essay de parler de ce que tu ressent avec elle ,que tu lui disent ce qui te fait peur et ce qui te rassure et peut etre que le fait de parler de ca avec elle t'aideras a mieux savoir ce que tu ressent vis a vis d'elle.Je sais que c'est difficile mais il faudras que tu essay d'en parle avec elle .Demande toi ce que tu as a perdre et ce que tu as a gagné .

      Bonne continuation .

      Supprimer
  4. Moi je suis attiré par les fille alor que je suis avec un garçon est ce normal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord, merci pour ta question que tu n'es pas seule à te poser! Donc, avec vos réponses et les nôtres, nous pourrons aider les filles qui se demandent comme toi si elles peuvent vivre en même temps des attirances pour des filles (ou une fille) et des garçons (ou un garçon).

      Oui cela arrive! Il faut distinguer plusieurs choses pour tenter de s'y retrouver. Il y a les attirances physiques que l'on peut ressentir pour des filles et/ou des garçons. Il y a les comportements amoureux et/ou sexuels que l'on peut avoir avec des filles et/ou des garçons. On peut aussi se sentir plus à l'aise et mieux émotivement avec des filles et/ou des garçons (c'est la préférence émotive dans les contacts sociaux). Il y a encore plein d'autres choses. Mais donc, oui, tu peux très bien être avec un garçon, être attirée par lui et en même temps, ressentir des attirances pour des filles. Ces attirances-là, tu peux les vivre ou pas dans ta vie, ça, tu verras bien. On peut aussi être avec un garçon et ressentir des attirances pour d'autres garçons parfois, et on peut les vivre ou pas ces attirances-là aussi. Mais sache que toutes tes attirances sont aussi valables les unes que les autres, que ce n'est pas plus "normal" telles attirances (avec des garçons) ou telles autres (avec des filles) et que les êtres humains sont remplies de choses différentes, nous ne sommes pas une seule chose, pour toute la vie...


      On peut choisir d'être avec un garçon, celui-là en particulier, bien que l'on sache qu'en théorie, on pourrait être avec un garçon ou avec une fille qui nous plait, mais qu'à ce moment donné de la vie, c'est avec ce garçon-là que tu as choisi d'être... Si tu es bien avec lui, c'est très bien. Si un jour, vous veniez à vous séparer, il se peut que ton potentiel de partenaires potentiel-le-s soit plus grand que pour d'autres filles qui ne seraient attirées QUE par les garçons. Toi, dans ce qui sera possible, ce sera avec une fille ou un garçon.

      Et c'est normal, fréquent, ne t'en fais pas avec ça et au besoin, parles-en avec nous (sur ce blog ou adresse-nous un mail en privé). Ce qui ne serait pas normal, ce serait de ne pas se sentir légitime de vivre tes attirances si tu en as envie dans ta vie, ce serait de t'empêcher de vivre ta vie, ce que tu ressens, parce que tu ne trouverais pas ça normal et légitime...

      Supprimer
  5. Vous n'avez pas un article dans le même genre mais pour les garçons ?

    RépondreSupprimer
  6. Non, désolée, mais vous pouvez vous en inspirer, même s'il est peut-être pertinent d'ajouter des petites choses concernant les garçons, qui sont parfois pris fortement dans des stéréotypes liés aux garçons, d'en parler avec lui de ces stéréotypes et de voir sa réaction. Ce blog est destiné aux filles, à leur vécu, à leurs questions et si un blog concernant les garçons voit le jour, je vous le ferai savoir. Bonne chance dans vos amours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour votre article. Vous avoir lu m'a fait du bien. Je suis plutôt du genre à trop souvent exprimer mes sentiments et de façon très honnête (trop parfois) mais grâce à vos commentaires, je me rends compte qu'au moins je ne suis plus ni dans le dénie, ni dans le mensonge, ni dans la honte, ni dans la douleur de ne pas vivre ce que je ressens ouvertement pour une femme et librement. Mais je suis très triste car j'aime ma meilleure amie (si je puis l'appeler ainsi :) car je pense que j'en suis tombée amoureuse dès notre première rencontre donc je ne sais pas trop si c'est de l'amitié qui s'est développé ou si c'est de l'amour... enfin les deux sont très liés ! Je lui ai déclaré ma flamme il y a deux mois et je crois bien que je l'ai laissé sans voix ! Elle aussi est attirée par les femmes, on s'en parlait souvent d'ailleurs de nos relations, attirances, pas l'une envers l'autre, mais envers les autres. On s'entendait super bien et je me sentais incroyablement bien avec elle. Pour moi c'était ma super pote à qui je peux tout dire, qui me comprend tellement, avec qui j'avais des crises de fou rire à en pleurer, des pleures aussi, des réflexions, remises en question, des émotions tellement intenses parfois et surtout beaucoup de bienveillance. J'étais bien dans cette relation et je croyais vraiment que celle-ci n'était basée que sur de l'amitié. Seulement voilà, il y a environ deux mois, je ne sais pas pourquoi (enfin si peut-être :) mon regard a changé, mon envie d'être avec elle aussi, plus souvent. Puis un jour, quand je l'ai vu j'ai ressenti un nœud dans le ventre, le coeur qui battait... je pense que mon comportement a commencé à changer quand elle m'a annoncé que son copain lui a proposé de vivre avec lui (chose qu'elle n'a jamais fais vivre avec quelqu'un) et qu'elle faisait des démarches pour trouver un appartement, qu'elle allait surement déménager et donc partir de notre quartier (car nous sommes pas très loin l'une de l'autre). Après avoir ressenti ce truc dans le ventre, j'ai décidé de lui parler et je me suis déclarée et chose qui m'a étonné la première(et elle aussi c'est sûr !!) je lui ai dit que j'avais envie de m'engager avec elle, même d'avoir des enfants !!! Crazy je n'avais jamais ressentie cette envie auparavant avec une femme mais j'ai suivie mon instinct.
      A suivre...

      Supprimer
  7. Elle m'a répondu que son copain se doutait que j'étais amoureuse d'elle depuis qu'on se connait, qu'elle était flattée venant d'une "canon", et qu'une de ses anciennes copines lui avait envoyé un mail il y a deux jours pour lui dire qu'elle était toujours amoureuse d'elle (avec qui elle avait eu une relation mais qui n'avait pas assumé ses sentiments à l'époque). Bref qu'elle était paumée mais qu'elle avait son copain et en même temps qu'elle n'avait pas assez de place pour y voir plus clair dans ses sentiments.
    Du coup, je lui ai dit que quelque soit sa décision, je ne voulais pas perdre contact avec elle et que je respectais sa relation.
    Une semaine après je lui ai envoyé un message lui disant que ce qui comptait pour moi c'était qu'elle prenne du temps pour elle et qu'elle prenne soin d'elle. Le lendemain, elle m'a appelé (un peu sur la défensive d'ailleurs j'ai trouvé) pour me dire qu'elle comprenait pas mon message, que j'ai été courageuse d'avouer mes sentiments mais qu'elle était pas sûre que j'avais bien compris qu'il ne fallait pas l'attendre, qu'elle avait pris la décision de s'engager (chose qu'elle a toujours fuis dans le passé) et qu'elle ne voulait pas se trouver "d'excuses" pour ne pas aller jusqu'au bout, qu'elle se connaissait bien dans ce problème là ! Je lui ai demandé si même elle voulait s'engager, si elle avait des sentiments pour moi, elle m'a répondu à quoi ça sert de répondre, je sais que je ressens quelque chose de fort pour toi mais ne m'attends pas, j'espère que tu vas pas te faire du mal parce que je te connais et prends soin de toi, n'hésites à m'appeler si tu as besoin. Après ce coup de fil, je me suis sentie complètement anéantie, j'ai beaucoup pleuré parce que j'avais le sentiment de l'avoir perdu et de passer à côté de la femme de ma vie...

    RépondreSupprimer
  8. Deux jours après, je lui ai envoyé un email lui faisant partager ce que j'avais écris un mois plutôt spontanément, ce qui m'a permis de réaliser à quel point je l'aimais, espérant qu'elle comprenne que ce courage dont j'ai fais preuve n'était et n'est nul autre courage que celui d'écouter mon coeur (un poème intitulait "si j'écoutais mon coeur..") et qu'enfin je n'abandonnerai pas cet amour, que je ne pourrai empêcher mes sentiments de croître et que je continuerai mon petit bonhomme de chemin espérant qu'il recroisera le sien quand elle sera, peut-être, qui sait, plus libre, disponible et réceptive à cet amour.
    Deux semaines après, j'ai reçu un texto de sa part me disant que mon mail l'avait touché mais que ça lui avait mis une petite pression (lol un peu quand même j'avoue :) et qu'elle n'avait pas su quoi répondre et pas plus aujourd'hui, bref que je lui manquais mais qu'il était préférable qu'on ne se voit pas pour le moment...
    J'ai répondu que je comprenais et qu'elle me manquait aussi. Deux jours après, elle m’envoie un texto "tu me manques quand même!! J'ai proposé qu'on essaie de se voir comme avant, pour parler de tout et de rien, elle m'a dit qu'elle était pas dispo ce soir là j'ai pas insisté! Puis deux semaines plus tard, il y a deux jours je lui ai envoyé à mon tour un texto pour s'avoir si elle préférais toujours qu'on ne se voit pas ou on fait un essai, elle m'a dit "aucun pb, je me demande comment tu vas, on peut se voir la semaine prochaine, j'ai trouvé du boulot (parce qu'elle en avait plus du coup ça va mieux semble-t-il !!)
    Désolée mon message est très long mais j'avais besoin d'en parler, j'ai besoin d'un ou plusieurs avis extérieurs, neutres qui auraient peut-être vécu ce type de situation.. En fait, j'ai la sensation qu'elle fait un pas et quand j'en fais un autre elle recule de deux, bref j'ai peur de la retrouver, de constater que mes sentiments sont plus fort encore (ils le sont jour après jour)... J'ai peur de ne pas pouvoir en parler avec elle, et de rester dans le silence ... et de ne jamais vraiment savoir ce qu'elle ressent !! Merci pour vos conseils

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je trouve votre témoignage, l'amour que vous ressentez, la manière dont vous l'exprimer d'une grande beauté, d'un respect intense. Quand j'entends toutes les horreurs qui se disent en France pour le moment sur les amours entre personnes de même sexe, je vous remercie de montrer une fois de plus que l'amour entre personnes de même sexe, c'est de l'amour tout court! Le reste, c'est de l'homophobie et du sexisme... Il y a plein de personnes homo, bi, hétéros, de plus en plus de personnes, qui reconnaissent l'importance de l'amour, que ce soit pour une personne d'un sexe ou d'un autre, une chance!!!

      Alors, je ne sais pas si cela vous sera utile mais il arrive que des personnes qui sont attirées l'une vers l'autre, sont - pas - au même stade de coming out, cad du processus identitaire d'acceptation de soi et d'affirmation de soi... Si les personnes ne sont pas au même niveau de coming out, d’acceptation, cela n'est pas évident à vivre, même l'une peut aider l'autre à mieux s'accepter, à avoir une vision positive du couple et de l'avenir. Parfois, les deux personnes sont dans les mêmes doutes, les mêmes interrogations et les peurs de l'une réveillent les peurs de l'autre.

      D'autres choses peuvent aussi apparaitre comme peurs; celle d'un amour trop grand, trop beau, trop rempli de désir (alors, l'adage peut devenir, "fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve"), celle d'avoir des soucis liés à l'homophobie et au sexisme (les anti-mariages en France arrivent à faire peur aux gens, aux jeunes), la peur de décevoir la famille, les attentes posées sur sur soi par les personnes qui comptent (mais doit-on être conforme pour être aimée, acceptée?), la peur des relations et de l'investissement (adage "fuis-moi, je te suis, suis-moi, je te fuis"), etc.

      Si votre envie, c'est de connaitre ses sentiments de manière claire, concrète, sûre, alors qu'elle est elle-même en chemin, c'est un peu risqué comme objectif... Si votre souhait, c'est de lui donner du temps, c'est beau et difficile à réaliser (vos sentiments vont cogner encore plus fort dans votre coeur s'ils ne peuvent s'exprimer d'après ce que je comprends). Si votre besoin, c'est d'avoir un contact avec elle, il va falloir peut-être brider certaines choses en vous, mais vous sacrifier n'est pas une preuve d'amour, ni bon pour vous, donc, il faudra réfléchir à la limite que vous ne voulez pas dépasser, pour vous respecter. Aimer et se sacrifier ne sont pas des synonymes...

      Ce serait peut-être bien de penser à ne pas rester entre 4 yeux, sans rien faire, pour vos retrouvailles, d'aller profiter d'une activité à l'extérieur, au soleil si possible, de "faire quelque chose", une activité que vous aimez bien toutes les deux (sport, expo,...). Peut-être aussi, se définir à l'avance un temps (si c'est dur, prétextez un rendez-vous, une obligation familiale....) et s'y tenir, même - et surtout- si cela passe bien, partez à l'heure convenue et prenez un temps avec vous-même pour faire le point; je me suis sentie comment, ce que je veux, ce que je ne veux pas. Refaites le même topo 2 jours plus tard...

      Nous sommes de tout coeur avec vous et nous soulignons le fait que vos facultés d'avoir un amour très beau vous attend, avec elle si c'est partagé, ce que nous souhaitons, sinon, avec une autre belle personne qui est déjà dans votre entourage ou que vous ne connaissez pas encore. Vous êtes capable d'amours très beaux, gardez cela dans un petit coin de votre valise, c'est précieux...

      A bientôt... Tenez-nous au courant!

      Supprimer
  9. Bonjour moi je rencontre souvent une fille très mignonne en allan travailler je la regarder tous le temp après elle ces rendu compte elle c mis à me regarder aussi sa a durer comme sa plusieur semaine elle fille je la voyer le matin soie 3 fois part semaine ou des fois pas du tous toujour avant de passer devant moi elle ce recoiffer se metter en avant moi elle matire de plus en plus sa a durer comme sa plusieur semaine après du jour au lendemain elle me voyer elle passer plu sur le même trottoir elle traverser la rue pour aller sur le trottoir d'en face sa ma fais du mal sur le coup je n est pas compris pourquoi elle fais sa le lendemain demain je les croisée la elle et passer à cote de moi je les pas calculer je les pas revu pendent quelque jour car mes horaire son pas fixé je la revoie deux semaine après elle passe devant moi la tête baisser comme comme d hab je continu à la regarder car elle me plais beaucoup sa a durer comme sa passer 2 mois un jour un matin on ce croise je lui lance un bonjour elle lève la tête me regarde droit dans les yeux sans me répondre sa ma encore plus mis mal je deside de plus faire atention a cette charmante fille même si je pense souvent a elle un jour par azar je vais boire un verre je voie une fille ce retourner pour me regarder c étais cette fille que je croise le matin elle la remarquer que je les vu en train de me regarder elle ces retourner vite fais semblant de rien elle étais avec une amis quelque min après elle ce lève pour partir elle parler avec un amis elle parler avec lui et parler Ford vert moi et me regarder 3 mois son passer sans la voir part azar hier matin je suis tomber dur elle on l'a vais pas vu c quand elle a traverser avant quond ce coise que je les vu j'aiter contente mes dans tous sa je ces pas quoi penser de son atitude enver moi penser ours quel et lesbienne ou hetero .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi...

      Tu sens bien les mouvements d'intérêt, de curiosité, d'étonnement, de malaise, d'envie, de peur entre elle et toi... Vous vous approchez/regardez puis vous vous éloignez/niez... Je ne peux malheureusement pas répondre à ta question, est-elle lesbienne ou hétéro. Ou même bie! Seule elle peut le dire...

      En tout cas, je trouve chouette que tu y ailles doucement, que tu lui aies dit bonjour, étape par étape. Tu lui laisses le temps de murir... Elle ne semble pas se moquer de toi, même quand elle était avec ses ami-e-s, ce qui est un signe qu'elle peut être respecteuse, même dans l'hypothèse qu'elle ne soit pas intéressée par une relation plus proche avec toi.

      Mais peut-être est-elle intriguée par toi, intéressée, mais qu'elle ne sait pas comment entamer une relation un peu plus proche avec toi, même amicale... C'est peut-être la première fois que cela lui arrive!

      Oserais-tu prendre le risque de lui proposer d'aller boire un verre ou de faire une activité ensemble (ballade, concert...)? Là, elle devra dire oui ou non. Ce sera déjà une petite indication... Car pour le moment, tout reste flou et même si à certains moments, cela est palpitant, à la longue, ce n'est pas drôle le flou, ca blesse, ca paume...

      Donc, après, c'est bien aussi que tu tournes la page si elle ne s'intéresse pas à toi, car il y a de très chouettes filles qui vont s'intéresser à toi et que tu vas trouvé charmante.

      Je t'encourage fort à développer toutes ces belles choses qui existent en toi!

      Supprimer
  10. bonjour
    moi je ressens un sentiment envers une amie que je fréquente beaucoup, j'ai surtout pas envie de lui dire parcque j ai peur de la perdre surtout de faire du mal à son mec que devrai je faire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi!

      Pour savoir ce que tu devrais faire, il va falloir écouter ton coeur et ta tête. Faire du tri et poser des choix... Que dit ton coeur si tu lui demandes ce qui se passerait si tu le disais (super, génial, enfin, je l'aime!!!? au secours, j'ai peur qu'elle ne m'aime plus, qu'elle ne veuille plus me voir?...) et idem si tu ne le disais pas à ton amie (elle est trop bien pour moi, son copain est nul ou il est mieux que moi, je déprime? je vais avoir mal, mais c'est mieux comme ça, un autre amour m'arrivera, qui se sera libre et on pourra être heureuses, je suis remplie de belles choses, j'aime et j'en ai le droit, le bonheur, je le vivrai, mais peut-être pas avec elle...) ?

      Tu fais la même chose avec ta tête, que dit ta tête, si tu le disais à ton amie (lui dire, c'est être responsable, elle peut me dire oui ou non, je pourrai mieux vivre si c'est dit?, il est fort probable qu'elle s'éloigne de moi, qu'est-ce qui est le plus important pour moi, de lui dire mes sentiments directement, de lui faire doucement comprendre que je ressens un peu plus que de l'amitié pour elle et voir sa réaction?), si tu ne lui dis pas (ça va aller, je mérite un amour heureux et pas compliqué dès le début, c'est mieux comme ça? je pense que je vais mal le vivre si ca reste secret, je dois trouver des solutions pour ne pas me faire mal et m'enfermer dans un noeud de secret)?

      Supprimer
    2. C'est vrai que ce n'est pas toujours facile d'oser exprimer ses sentiments à une amie, que l'on aime d'amour, tandis que jusque là, c'était de l'amitié, au moins pour l'une des 2... Soit parce qu'on a peur d'être rejetée, parce qu'on est une fille qui déclare sa flamme à une autre fille. Si c'était un garçon qui avait une petite amie, et que tu en pincerais pour lui, est-ce que tu vivrais la même chose, les mêmes doutes, les mêmes questions? Qu'est-ce qui est différent?

      Parfois, il arrive que l'on ait peur de le dire, de peur d'être mise à distance car le rejet et les préjugés au sujet de l'homosexualité sont encore tenaces.

      Parfois, c'est parce que l'autre est en couple et qu'on ne veut pas tout bousculer, blesser quelqu'un-e. Blesser son copain, c'est signe que tu es très respectueuse, tu ne veux pas faire mal à ton amie, mais en plus, tu fais attention à son copain! Tu dois avoir beaucoup de talent, dans le respect des autres, c'est une très belle qualité!

      Supprimer
    3. Si tu ne dis rien, qu'elle ne sent pas que tu as des sentiments, tu vas devoir te faire une raison et regarder vers d'autres horizons pour trouver un autre amour... Te faire d'autres ami-e-s, faire du sport ou quelque chose du genre que tu aimes, varier tes activités et tes amitiés, car sinon, ton secret va prendre toute la place et je crains que tu n'ailles pas bien...

      Si tu le dis, il va falloir soigner la manière, peut-être le dire doucement, indirectement. Genre:
      - j'ai des sentiments pour une fille + voir sa réaction. Est-ce qu'elle sait que tu peux avoir des sentiments pour une fille? comment elle a réagit à cela? Est-ce que elle, elle a déjà eu des sentiments pour une fille?
      - puis j'ai des sentiments mais cette fille a un copain + voir sa réaction... Lui dire tes peurs de la perdre, de faire mal mais qu'en même temps, toi, tu as ce secret qui devient un poids et lui demander son avis + voir sa réaction
      - à chaque étape, prends du temps pour réfléchir, ressentir, fais le bilan à froid avec toi-même, que dit ton coeur, que dit ta tête, qu'est-ce que tu penses être le mieux pour toi, pour ta relation avec elle.

      Et à côté de cela, fais toi beaucoup de bien, activités, vacances si tu peux, change toi les idées afin que cela ne devienne pas un point fixe qui prend toute ton énergie, bouge, prends soin de toi...

      Tu nous tiens au courant si tu veux/peux...

      Tu es une belle personne, unique, n'oublie pas, un jour, avec elle ou une autre personne, tu vas vivre une belle histoire d'amour, garde confiance!

      Supprimer
  11. Je suis lesbienne fin je pense et j'ai déjà eu l'occasion d'avoir des rapports sexuel avec ma meilleur amie et on a eu des rapports mais j'en aimerai d'autre mais je nausée pas lui demandé j'aimerai laisser faire le temps mais j'en veux maintenant que dois lui dire ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi...

      Tu as ton corps qui vit et il semble que c'était chouette sexuellement avec ton amie, si ton corps et tout toi en veulent encore!!! Donc, tu as vécu de belles expériences sexuelles, c'est chouette ça! Prends déjà cela dans ta valise avec toutes les belles choses de ta vie!

      Et tu en veux encore... Et elle, en veut-elle encore avec toi?

      Dans quel genre de relations êtes-vous? Amies avec un petit +? Amoureuses? En question? Pas encore définie comme relation?

      Tu dis que tu voudrais laisser du temps au temps, ne pas presser les choses, explique-moi pourquoi? Parce qu'elle n'est pas prête à avoir encore des relations sexuelles? Elle t'a demandé d'attendre? Elle n'est pas prête à assumer des relations sexuelles tout court? Ou avec une autre fille, elle n'assume pas de désirer une autre fille ? Parce que tu ne veux pas lui demander quelque chose (qu'est-ce qui se passe quand tu attends quelque chose d'elle, elle fuit? elle a peur?)?

      Quand vous avez eu des relations sexuelles, c'est venu comment? Qui a fait le premier pas, comment ca s'est passé ensuite pour que vous alliez jusqu'à avoir des relations sexuelles? Pourquoi cela ne pourrait pas se passer de la même manière? Ou d'une autre manière d'ailleurs (celle qui n'avait pas fait le premier pas peut le faire), ca change!

      Alors, pour te répondre à "je suis lesbienne, fin, je pense", sache que quoique tu sois, ce sera beau, car c'est toi. Etre lesbienne, c'est de l'amour et c'est tout, c'est aussi inventer d'autres relations, c'est se permettre d'autres choses que la norme prévue, les lesbiennes qui sont passées au delà des préjugés et qui s'acceptent comme telles, elles sont heureuses et vivent de belles choses sexuellement aussi. Ce sera le cas pour toi aussi, avec ton amie ou avec une autre personne dans ton avenir...

      Supprimer
  12. Bonsoir, je suis tombée par hasard sur ce site qui , à pût m'ouvrir les yeux sur certains points . Cependant, j'aurais une question : je suis moi même lesbienne attirée par une personne en ce moment, une jeune fille d'à peu près mon âge nous venons à peine de nous rencontrer mais dès les premières minutes nous avons tout de suite était très tactiles , câlines , comme si nous nous connaissions depuis longtemps . Elle a tout de suite abordée le sujet de l'homoséxualité ( comme vous le disiez à peu près dans votre article) en s'amusant de dire que j'étais sa chérie , et je suis entrée dans son jeu. Elle est tactile avec un peu tout le monde mais il semblerait que ce soit différent entre nous , or, je n'en suis pas certaine , un de mes amis lui a demandé ce qu'elle ressentirai si j'étais amoureuse d'elle , elle lui a dit qu'elle m'expliquerait calmement qu'elle aimait les garçons mais , est ce donc normal que pour moi rien de tout cela ne me semble clair , car une personne qui vous touche de façon "intime" peut elle être simplement une amie et surtout le fait de luis dévoiler que je suis lesbienne ne la ferait elle se braquer et donc changer d'attitude envers moi ? de s'éloigner peut être ?

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Merci pour ton témoignage et ta question.
    Alors, oui, trois fois oui, c'est normal que ce ne soit pas clair pour toi, car elle n'est pas claire avec toi... Elle n'est peut-être pas claire avec elle non plus d'ailleurs... Tout ça n'aide pas :/. Alors, ce n'est pas facile de s'y retrouver, dans tes sentiments, dans ce qui te convient ou pas, dans ce que tu penses qu'elle vit avec et envers toi. Le flou, ça peut être gai (et même lesbien :)) durant un certain temps, mais très vite, ça use, ça paume. Avec en prime, le fait que sans doute, tu t'attaches à elle, car tu es attirée par elle et qu'elle est chouette avec toi sur plein de points et qu'ensuite, tu n'oses plus être toi-même, vivre ce que tu ressens, de peur de la perdre. N'est-ce pas là où tu en es?
    Alors, je vais t'inviter à réfléchir à ceci, car je ne la connais pas. Seulement toi, tu peux savoir ce qui va être pertinent pour toi, bon -ou non- pour toi, dans ce que je dis, dans ce qui est écrit sur ce blog...
    Ca arrive, en particulier à l'adolescence, que des filles ressentent des attirances privilégiées avec d'autres filles, des amitiés particulières, sans vivre obligatoirement par la suite, un véritable amour assumé avec une autre fille. Elles peuvent préférer être avec une fille en particulier, leur amie, partager des émotions, des ressentis de manière privilégiée, tout lui dire, se sentir bien avec elle, ressentir des attirances physiques, qu'elles vivent parfois ou parfois pas. Elles peuvent ensuite tomber en amour et vivre pleinement leur relation avec cette fille, qui était leur meilleure amie. Elles peuvent parfois tomber amoureuse d'une autre fille, qui n'était pas leur amie (et celle-ci peut vivre cela comme un abandon, une trahison). D'autres encore, vont davantage s'investir dans une relation avec un garçon, former un couple, parfois même vouloir se marier avec lui et avoir des enfants. Il n'y a pas de trajectoire fixe pour les filles qui ressentent cela, c'est variable. Mais je dirai qu'il y a plusieurs choses qui n'aident pas ces filles à pouvoir vivre pleinement ce qu'elles ressentent, je vais en citer 3:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. - il y a une homosocialité renforcée chez les filles, dans notre société, l'amitié forte entre filles est favorisée, les filles se tiennent par le bras, la main, même dans la rue, elles se racontent tout. Pas facile de savoir quand elles se tiennent la main par amitié ou par amour. Pour les filles qui sont ensemble, cela permet de pouvoir se toucher, sans qu'on puisse dire qu'elles sont ensemble, mais du coup, elles peuvent moins être vues comme une façon d'aimer parmi d'autres. Donc, d'un côté, ça les protège, elles peuvent masquer leur amour par de l'amitié si cela n'est pas bien vu, d'un autre côté, ça invisibilise l'amour entre filles, du coup, personne ne pense que ça existe vraiment et cela ne légitime pas le fait que oui, même très jeunes, il y a des filles qui aiment des filles et qui en ont le droit. Pour certaines filles, vivre cela pendant l'adolescence va leur suffire pour tisser des liens fort avec une ou quelques amies, pour s'identifier à l'une d'elles, pour renforcer ce qu'elles sont, et se projeter et vivre ensuite dans l'hétérosexualité durant leur vie...

      - il y a une sursexualisation des femmes ensemble, par la pornographie qui est faite par et pour des hommes hétérosexuels. Souvent, dans les films pornos, il y a des scènes où deux femmes se caressent, sans vraiment faire l'amour et ensuite arrive l'homme. Cela ne correspond en rien à ce que deux femmes ensemble font dans leur intimité et elles n'ont pas besoin des hommes pour avoir du plaisir. Mais du coup, ce genre d'images, on la retrouve aussi de manière plus soft, dans les clips vidéos (exemple, un mec chante et deux filles tournent autour de lui, se touchent parfois), dans la publicité... Ca devient comme """normal""" que deux filles soient proches, qu'on dirait qu'elles sont ensemble, voire qu'elles partagent des expériences sexuelles (embrasser, se caresser..) et qu'elles sont ainsi, plus populaires auprès des garçons pour ça, alors qu'en fait, elles ne sont pas attirées l'une vers l'autre, qu'elles ne sont pas homo/lesbiennes/gouines et même pas bies... Parfois même, le garçon peut souhaiter avoir des relations à 3, ce qu'elles peuvent parfois accepter, parfois parce qu'elles en ont vraiment envie, mais le plus souvent, l'une des deux n'en a pas vraiment envie et préfèrerait avoir des relations seulement avec leur amie, qu'elle aime d'amour, consciemment ou non...

      Supprimer

    2. - les contraintes à l'hétérosexualité: tout nous pousse à repousser le fait d'être pleinement avec une fille et à aller vers l'hétérosexualité, qui est présentée comme + normale, valable, banale, la seule voie possible pour être heureuse, avoir des enfants (c'est faux, vous l'aurez deviné, mais au cas où, je précise ;))

      De ce fait, ton "amie" est peut-être prise là-dedans? Elle va petit à petit clarifier ses attirances, ses envies, se projeter dans l'avenir avec un homme ou avec une femme...

      L'important, c'est son respect et son honnêteté envers toi et que toi, tu puisses constamment faire attention à toi, à ce qui te convient (complicité, amusement...) ou pas (si elle joue avec toi, si tu as trop mal...) et en tirer les conséquences, quitte à devoir t'éloigner un peu ou beaucoup d'elle, te faire des nouvelles amies/un nouvel amour/amante ou tout à la fois... Parfois, cela est nécessaire, pour prendre soin de soi...

      De plus, elle a pu être très vite proche, elle l'est aussi avec d'autres personnes, il est donc probable qu'elle soit capable aussi d'être très vite loin, quoique tu fasses ou que tu dises... Sa conception de l'intimité est peut-être différente de la tienne (peut-être pas dans ce qu'elle dit, mais dans ce qu'elle fait...).

      Lui dire que tu es lesbienne, c'est partager avec elle une part importante de ton identité, pour que votre relation soit encore + authentique, pour qu'il y ait respect et honnêteté. Si tu as peur de lui dire, parce que tu as peur qu'elle se braque et parte, c'est que tu ressens que tu dois assurer par toi-même une certaine protection de toi, tu ne peux pas -pas encore- être toi-même avec elle. D'un côté, c'est normal, vous vous connaissez depuis peu de temps. Mais avec le temps, tes sentiments qui vont grandir, ce qu'elle suscite chez toi comme désir aussi, tu vas difficilement pouvoir masquer tes attirances.

      Même si c'est plus simple à dire qu'à faire, qu'on ne peut pas contrôler ses sentiments, l'idée est d'aller vers des filles qui vont vouloir être avec toi, partager avec toi des belles choses... A quoi cela sert que parfois, à certains moments de la vie, nous allons presque systématiquement vers des personnes qui ne veulent pas de nous, qui ne nous conviennent pas? D'un côté, être amoureuse quand ce n'est pas possible, ça permet de rêver, mais très vite, cela devient souffrant et frustrant. Osons aller vers les personnes qui nous font du bien et sont prêtes à nous aimer... Qu'en penses-tu?
      Car c'est possible que ce soit une belle personne, avec qui partager des choses géniales, seule toi tu le sais. Mais si cela ne va pas dans le sens que votre relation devienne + choisie, il va falloir que tu te remettes au centre de ta vie et que tu ouvres ton horizon... J'espère t'avoir aidée un peu, même si je t'ai répondu tardivement (toutes mes excuses pour ça!)...

      Supprimer
    3. Merci beaucoup pour votre réponse , cela m'aide un peu tout de même à comprendre certaine chose : penser à soi ... c'est une chose difficile à faire quand on n'en a pas l'habitude et puis choisir , choisir entre cette fille dont on ne sais rien mais avec qui on se sent bien et qui nous attire ou faire le choix de la "sécurité" en risquant de ne jamais savoir si la première vous aimez ; c'est sacrément difficile ... Merci encore de m'avoir répondu cela m'a fait du bien

      Supprimer
    4. Penser à soi, s'aimer soi (au maximum du moins ;)), c'est important pour aimer d'autres personnes... C'est vrai que ce n'est pas toujours facile, mais c'est possible. Sinon, on peut parfois confondre amour (désirer être avec l'autre tout en restant soi-même, désirer l'autre tout court) et sacrifice (tout donner à l'autre, tout accepter de l'autre, pour tenter d'être aimée par exemple)... tu vois? Tu peux aussi rester près d'elle, avec elle, sans dire les mots qui peuvent lui faire peur (et peut-être à toi aussi?), juste vivre les choses sans les nommer, prendre la vie comme elle vient, sans attente... Mais si tu sens que tu commences à en souffrir, que cela devient déséquilibré entre vous, entre ce qui est donné et reçu de part et d'autre, il va falloir que tu te remettes au centre de ta vie et que tu choisisses toi d'abord et ton avenir... Je t'encourage fort à garder tout l'esprit critique dont tu fais preuve et ta capacité à ressentir les choses, dont tu sembles avoir une spécialité, c'est une de tes forces. Ensuite, écoute-toi...

      Supprimer
  14. Bonjour à toutes, je suis désemparée et n'ayant personne à qui me confier je me tourne vers vous en espérant recevoir de précieux conseils. Voilà mon histoire, j'ai 21 ans et je suis en couple avec un garçon depuis 3 ans... Jusque-là je ne m'étais jamais posé plus de questions, il était clair pour moi que j'étais hétéro et ça s'arrêtait là. J'aime vraiment mon copain et je suis persuadée que je serai heureuse avec lui. Malgré tout ça cette année j'ai changé d'école, il y a 3 semaines une femme s'est ajoutée à notre groupe. Lorsque je l'ai vue j'ai ressenti en moi une drôle de sensation, mon coeur a fait un bond et j'avais l'impression d'avoir un frisson, j'ai d'abord eu très froid sur le moment et ensuite très chaud. Je me demande vraiment ce qui s'est passé en moi à ce moment.je suis perdue. Maintenant j'y pense le jour et la nuit, je ne dors quasi plus. Elle m'obsède... Elle a 32 ans, elle est mariée et a un petit garçon. Lorsqu'elle me parle j'ai l'impression d'être sur le point de faire un arrêt cardiaque. Elle ne représente pas vraiment la beauté pour moi mais c'est elle qui m'obsède et pas une autre. J'ai des pulsions, des envies d'avoir des moments intimes avec elle sans pour autant bouleverser nos vies et je sais que cette obsession existera tant que je n'aurai pas eu ce que je veux. Je meurs d'envie de lui dire mais je n'accepte pas d'avoir ces sentiments et j'ai peur qu'elle en parle autour d'elle. Il faut dire qu'en 3 semaines je n'ai pas eu le temps de la connaître vraiment. Ce que j'aimerais c'est juste l'aimer, la toucher, avoir une aventure avec elle pour une période afin de pouvoir oublier après (ou pas) sans faire de mal aux gens qui l'entourent ni à mon copain. Juste entre nous... Un secret qui serait gardée à vie et qui ferait que je vive à nouveau car là je suis perdue... Je suis dans un état second et j'ai vraiment très envie d'elle. Comment puis-je faire? Dois-je lui en parler ou dans mon cas serait-il préférable d'enterrer ces pensées? Aidez-moi je suis désespérée...

    Ce blog est super, et me rassure un peu car je ne suis pas la seule dans ce cas.

    RépondreSupprimer
  15. Je suis amoureuse d'une fille qui je pense m'aime aussi. Nous sommes juste amies, pas spécialement proches. Elle est une personne très peu démonstrative, cela fait partie de sa personnalité et je suis moi même peu communicative, on arrive tout de même à s'entendre mais cela va lentement. Le souci est que je ne pense pas qu'elle sache déjà consciemment qu'elle est homosexuelle et en règle générale, c'est dans sa personnalité, elle refuse ses émotions (le genre de personne qui ressent de la colère lorsqu'en vérité elle est triste). Vu qu'il me semble qu'elle m'aime je pense que cela la met mal à l'aise et comme elle nie ce qu'elle ressent je risque de me faire rejeter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sens bien les choses toi, tu as comme une petite antenne et en +, tu analyses bien les choses... Cela va te donner des bonnes chances pour trouver les bonnes façons de faire avec elle. Par contre, le problème possible que je vois, c'est que tu risque de mettre tes choses à toi, tes envies, tes sentiments de côté, pour ne pas lui faire peur... Or, il n'y a qu'elle qui va pouvoir, in fine, dépasser ses peurs et faire ses choix. Tu peux "juste" être toi, ce qui est le plus beau des cadeaux! Peut-être qu'il s'agira avec elle de vivre vos émotions, vos sentiments, sans trop vite mettre des mots dessus, car il semble que pour une raison ou une autre, les mots lui fassent peur. Et peut-être à toi aussi... Donc, pas d'étiquette (lesbienne, homo, bie etc), pas de définition trop rapide (sortir ensemble, être amoureuses), mais essayer de vivre au jour le jour, toutes les belles choses qui existent entre vous et peut-être utiliser la communication non verbale, vous toucher un peu plus (un peu j'ai dit ;)!), par exemple, se tenir par le bras, c'est autant les amies que les amoureuses qui font ça!... Tu as des questions précises auxquelle tu voudrais que nous essayons de répondre?

      Supprimer
  16. Bonjour je trouve votre site très instructif, et les témoignages très intéressant.

    Voilà, il se trouve que je ressens des choses pour une filles.. Je vie très bien ses sentiments. Mais les choses sont un peu compliques. Cela fait 13 ans que nous nous connaissons et avons été de très proches amies jusqu'un soir, pendant une soirée ou je lui ai demande de m'embrasser. Ce quelle a fait. Le moment était fort et intense.
    Nos regards l'une sur l'autre après cette soirée ont évolués. Mais au départ je ne me poser pas trop de questions. Ainsi, a chaque fois que l'on se revoyais il se passait des échanges de baisers mais sans plus. (On a jamais évoqué l'éventualité de se mettre ensemble). Seulement l'inévitable est arriver. A force de se tourner autour pendant 1 ans et demi nous avons passer le pas sexuellement. Mais toujours dans le secret. Après sa des sentiments ont commence a naître de mon côté. Je lui ai alors exprimés mes ressentis, et elle m'a dit que pour elle ce n'était pas possible. Elle ne pouvait pas envisageait de se mettre avec une fille comme moi, parce que je suis trop féminine et quelle ne croit pas en mon amour. Je suis un peu désespéré car du coup je ne sais pas comment agir, je ne sais pas si je doit me battre ou laisse tomber. J'ai donc essayer quelques tentatives... Mais ai fini par laisser tomber. Seulement c'est toujours elle qui me rappelle ! Que faire ? Sachant que nous ne pouvons plus être amie :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est difficile lorsque l'autre n'assume pas et que vous avez développé des sentiments amoureux pour elle, qu'elle partage d'ailleurs + que probablement... :/

      Ca veut dire quoi : "elle ne peut pas se mettre avec une fille COMME MOI"?

      Qu'est-ce qu'il lui faudrait pour croire en votre amour, après 13 ans d'une véritable relation authentique où vous vous êtes connues de plus en plus, et 1 an et demi de flirt et d'échanges passionnés? On ne peut pas dire que l'on ne puisse pas vous faire confiance! Vous êtes solide, courageuse, fidèle et loyale et vous tenez le coup dans le temps!

      Est-elle avec quelqu'un-e? Et vous?

      Vous battre ou laisser tomber, est-ce un choix possible? D'autant plus si elle vous "relance"... J'appelerai cela plutôt un contrat de sécurité envers vous-même. Qu'est-ce qui vous convient assez - ou non-, qu'est-ce qui, avec elle, ne vous met pas en péril, ne vous décentre pas trop de ce qui est important, vital pour vous, de votre centre de gravité? N'allez pas plus loin que vos limites! Je sais que c'est beaucoup beaucoup beaucoup plus facile à dire qu'à faire, mais je suis sûre que nous sommes plusieurs sur ce blog à croire en vous et en l'importance du contrat de sécurité avec soi-même...

      Ce n'est pas parce que vous diriez oui quand elle appelle, qu'elle pourra mieux assumer, elle ne peut pas avoir tout, le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière en cadeau. Vous ne risquez pas + de la perdre si vous lui refusez quelque chose, si vous vous faites respecter.

      Tenez nous en courant et merci pour votre patience pour la réponse...

      Nous sommes de tout coeur avec vous!

      Supprimer
  17. Bonjour, j'ai posté un commentaire ce 19 septembre et je n'ai pas de nouvelles depuis... J'expliquais dans ce message que j'ai 21 ans et je suis attirée par une femme mariée de 32 ans qui a des enfants... Aidez-moi, j'ai un copain depuis 3 ans et je m'enferme sur moi-même en ce moment, je fuis les contacts, les relations sexuelles, je le fuis de peur qu'il se rende compte que malgré mon amour pour lui je désire une femme... Je ne veux en aucun cas lui faire de mal comme je l'avais précisé mais je pense qu'il commence à changer... Il est plus attentif à ce que je fais, il regarde à qui j'envoie des SMS... Je ne sais plus où j'en suis et en cours je suis concentrée sur cette femme, vendredi j'ai beaucoup parlé avec elle de choses sans importance et nous avons bien ri... Mais je meurs d'envie qu'elle me regarde comme je la regarde, avec intérêt... Je pense que c'est sa personnalité qui me plaît mais alors comment expliquer le fait qu'en l'ayant vu la première fois mon coeur s'est emballé? Comment expliquer cette attirance physique? Je tiens également à préciser que ce que je veux avec elle n'est pas juste physique mais aussi émotionnel et doux... Je n'aurai sûrement jamais ce que je désire, c'est choses-là se sentent... J'attends vos conseils avec impatience...

    Une fille perdue... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère vous, je suis sur la route à l'étranger et de ce fait, je suis en effet en retard dans les réponses... Vous semblez au milieu d'un champ magnétique, attirée par elle, physiquement, émotionnellement, socialement... Le coup de foudre. Ces émotions-là ne se controlent pas vraiment, même si vous le tentiez... Vous ne faites rien de mal. Vous êtes tombée en amour, irrationnellement (comme tout coup de foudre) et puis ensuite, vous commencez à vous connaitre un peu et cela ne vous décoit pas, au contraire, vous pouvez partager de l'intimité, des rires... Temporiser un peu, s'il doit se passer quelque chose d'autre entre vous deux, cela sera encore possible dans les semaines à venir. Pour l'heure, prenez le temps de vous connaitre petit à petit et surtout, écoutez au cours!!! ;). Ne mettez pas à mal vos études, au contraire, plongez-vous dans vos cours. Au sujet de votre copain actuel, rien ne presse non plus, prenez quelques semaines de réflexion (si un garçon vous faisait cet effet, lui diriez-vous aussi vite? Il est probable que non). Je vous réponds mieux et davantage dès que possible. Merci.

      Supprimer
    2. Bonjour, je suis celle qui n'écoute pas en classe mais qui compte bien s'y remettre même si ce n'est pas facile de se concentrer... En tout cas merci pour votre réponse remplie de bons conseils, je suis en effet dans une phase critique car je suis tiraillée entre mes sentiments (qui me font souffrir et me font tellement de bien en même temps) et la raison qui me pousse à continuer dans la vie sans m'écarter de mes projets... Je me rends bien compte que je dois laisser du temps au temps, peut-être qu'un jour j'oublierai (ce dont je doute vu l'effet qu'elle me fait)... Ce dont j'ai le plus peur c'est qu'elle s'en rende compte ou pire qu'un jour je lui dévoile tout sur un coup de tête car je serai arrivée à bout... Peur qu'elle ne comprenne pas, qu'elle me juge et qu'elle en parle à tout le monde... J'attends de mieux la connaître... Elle a bouleversé ma vie!

      En tout cas courage à toutes celles qui vivent une situation compliquée...

      Supprimer
    3. Le coeur et la raison ne sont pas incompatibles, petit à petit, vous ferez le choix de ce qui vous convient le mieux...

      Avez-vous déjà essayé de parler de l'homosexualité en général? A partir d'un film qui sort (allez le voir ensemble), d'un article de presse... Cela ne veut pas forcément dire que si elle dit des horreurs, elle n'est pas attiré par les femmes ou par vous, mais qu'elle présente un degré important de préjugés, de manque de connaissances etc. Si elle y est favorable, cela ne voudra pas dire non plus qu'elle est intéressée par les femmes, par vous en particulier, mais cela voudra dire qu'elle n'est pas sexiste et homophobe.

      La pression à l'hétérosexualité est grande, en particulier, au sujet des filles et des femmes et donc, parfois, des femmes s'accommodent de vivre des amitiés amoureuses particulières avec d'autres femmes, tout en restant dans l'hétérosexualité. Mais d'autres femmes vivent comme une évidence le fait de vivre pleinement une relation avec une femme (comme elle le ferait avec un homme si elle en était amoureuse). Il n'y a pas qu'une façon de faire et de vivre ses attirances. Mais là, manifestement, votre coup de foudre est grand, elle a bouleversé votre vie, qu'a-t-elle apporté à votre vie? Qu'est-ce que vous vous êtes permise de bouger dans votre vie, en osant vivre ce boum-dans-votre-coeur-et-dans-votre-corps avec elle? Qu'est-ce qui est différent? qu'est-ce qui est semblable?

      Alors, oui, je partage votre crainte, le risque c'est que vous lui disiez tout de go, à un moment absolument pas prévu ;"je t'aime, je te désire" ou quelque chose comme ça... Peut-être ce sera la suite de votre formidable rencontre et vous serez heureuses ensemble. Vous éduquerez ses enfants et les vôtres peut-être ensemble... C'est l'un des scénarios possible. Ce n'est pas le seul, il y en a d'autres, dont vous parlez dans vos peurs, mais je vous invite à envisager ce scénario aussi, avec votre coeur, avec votre raison... Qu'en dites-vous à l'idée de ce scénario?

      Vous pourriez aussi lire certains chapitres (mais pas tous!!!) du livre de Marina Castaneda, Bien vivre son homosexualité, sur les préjugés et sur le coming out?

      Avez-vous déjà vu des films avec des amours entre femmes, comme "When night is falling", qui est un très vieux film de 1995, de Patricia Rozema? Il doit exister sur le net... Ce serait pour voir de vous avec vous (il faut le regarder seule), ce que vous ressentez à voir cette histoire...

      Plein de courage mais aussi d'étonnement à vous... Prenez soin de vous...

      nb: si vous vous mettez à côté d'elle au cours, vous pourrez peut-être moins la regarder (ce ne serait pas discret ;)) et donc, + suivre le cours... :)

      Supprimer
    4. Bonjour bonjour, j'aime les réponses que vous m'apportez, et les questions qu'elles engendrent aussi... Le petit nb m'a bien fait rire car je n'y ai même pas pensé à vrai dire! Là c'est vrai que je devrai éviter de la regarder, cela ferait très insistant mais je pourrai respirer son odeur... J'essaierai pour voir si le cours devient plus intéressant.

      Pour revenir au fait qu'il se peut qu'un jour je n'en puisse plus d'attendre et que je lui dise tout: oui j'ai déjà imaginé être avec elle mais ce qui me met un réel obstacle c'est qu'elle soit mariée et je respecte le mariage. Elle a construit quelque chose avec un homme qu'elle aime sûrement (même si elle n'en parle jamais) et a eu un enfant... Je ne voudrais pas être celle qui a tout détruit. S'il devait se passer quelque chose entre nous elle tromperait son mari et c'est très mal aussi mais ce ne serait pas avec un autre homme et je ne la mènerais pas à tout laisser pour moi... Vis-à-vis de ma famille c'est un peu pareil, mon frère est gay et mes parents l'ont finalement accepté après un an de combat et de pleurs, c'est vous dire comme ils sont ouverts d'esprits (ou pas!).
      Tout cela ne fait que mettre un stress supplémentaire.

      Et pour répondre à vos questions je ne sais pas ce qui m'a attiré chez elle, tout je pense car ce n'est même pas que je ne me suis pas autorisée à ressentir quelque chose pour une autre fille. Chaque fille que j'ai vu dans ma vie je la voyais comme une simple amie... Ici c'est différent, j'ai l'impression de ne plus me reconnaître, j'ai surtout un doute sur ce qu'elle pense de l'homosexualité, je ne pense pas que cela la gêne lorsqu'il s'agit des autres. Je devrai creuser de ce côté... Avec le plus de subtilité possible :-S

      Je regarderai ce film, c'est une très bonne idée. Merci beaucoup, à chaque fois que je vous lis j'ai l'impression de me découvrir davantage!

      Supprimer
    5. Merci pour tous vos retours sur mes réponses!
      Mais qu'est-ce que cela vous dirait, si je vous dis que vous ne pouvez pas décider pour elle et que vous pouvez "juste" décider pour vous ;)... Avez-vous l'habitude de "prendre beaucoup sur vous", d'être très responsable, y compris des autres? Si vous vivez quelque chose ensemble, vous vous serez emmenées toutes les deux vers quelque chose de moins atttendu que la norme hétérosexuelle (être avec un homme, mariage, avoir des enfants...), qui pèse en particulier sur les femmes. Mais chacune de vous, vous aurez votre pouvoir de décision dans ce qui vous arrive... C'était juste un petit clin d'oeil entre nous... Je suis toujours à l'étranger, ma réponse est donc courte! Tenez-nous au courant! Et prenez soin de vous!!!!

      Supprimer
    6. Et surtout merci à vous de répondre alors que vous êtes à l'étranger! Il est vrai que je ne peux pas choisir pour elle, je n'ai même pas encore choisi pour moi... Mais oui, en moi, il y a une part qui pense aux autres... Une très grande part même, et elle me permet de me mettre à leur place avant de dire ou faire quoi que ce soit qui pourrait blesser une personne... C'est inévitable, je suis comme ça et je sais que c'est cela qui causera ma perte... Être trop gentille est un défaut je pense! Quand à cette femme, je ne veux pas lui faire de mal, surtout pas en la choquant si ses sentiments ne sont pas réciproques car je sais que si c'est le cas elle ne me verra plus comme une amie... Je ne serai peut-être plus rien à ses yeux... Seul l'avenir nous le dira! Aujourd'hui matin elle m'a surprise en essayant de me faire peur et je n'ai même pas réagi, mais mon coeur s'est emballé, parfois j'ai l'impression qu'elle cherche un contact mais je ne sais pas comment l'interpréter, je me fais un film je pense... Elle a touché mes cheveux aujourd'hui et m'a dit qu'ils sentaient bon et dans ma tête je me disais "Arrête! Je vais devenir dingue!" mais j'ai adoré... Elle est tout simplement géniale cette fille... Je la désire tellement et j'ai l'impression que quand je fais un pas vers elle, elle me fuis pendant plusieurs jours...

      Sinon j'ai regardé le film que vous m'avez conseillé et... No comment, il est juste trop beau... J'aime, j'ai compris par là qu'on aime une personne pour ce qu'elle est, ses idées et sa personnalité... Homme ou femme, on peut aimer de la même façon... C'est le regard des autres qui pousse parfois à se renfermer...

      Merci pour tout, je n'ose en parler à personne à part à vous...

      Supprimer
    7. Bonsoir, il y a du nouveau je pense... Hier au cours d'anglais nous devions créer un dialogue par 2 et je travaillais avec une amie, celle-ci a eu l'idée d'insérer dans le dialogue "es-tu mariée?" je lui réponds que non et elle propose de mettre comme fin de dialogue "viens avec moi! Je vais te présenter G." (G. est la fille en question) et ce n'est pas moi qui ai eu l'idée! Lorsque l'on a fait notre dialogue devant la classe, elle m'a regardée (un garçon nous séparait sur les bancs) et elle m'a pris la main ( je lui ai prise en même temps, c'était assez spontané et vraiment très bizarre) en me demandant "pourquoi vous parlez de mariage et vous me citez juste après?" Elle a dit ça en riant mais avec l'air de dire que son prénom n'avait rien à faire là...

      Je ne sais pas trop quoi déduire de ce comportement, pour la main je ne sais plus si c'est moi qui ai avancée la mienne et elle me l'a prise ou l'inverse... Tout ce que je sais c'est que je n'arrête pas de la regarder et elle l'a peut-être remarqué... Je pense que tout cela lui fait peur... Je ne pense pas qu'elle soit réceptive à quoi que ce soit maintenant que j'ai vu sa réaction... Mais je lui reprendrais 1 000 000 de fois la main si je le pouvais!

      Chaque jour je me rapproche un peu plus d'elle et j'ai de plus en plus peur qu'elle remarque un regard ou un geste de ma part et qu'elle s'éloigne...

      Je ne comprends plus rien, je suis épuisée, je passe mes nuits à penser à elle et ensuite je pleure, je m'endors vers 3h et 4h après je dois me lever...

      Elle est tellement gentille avec moi mais c'est uniquement de l'amitié, je pense qu'elle me considère comme sa soeur.

      Comment interprétez-vous son comportement? Dois-je encore laisser aller ou faut-il faire quelque chose? Pourquoi je n'arrive pas à trouver toutes ces réponses en moi? Je vais au plus mal car je suis toujours aussi perdue mais une chose est sûre maintenant, je ne peux nier le fait que cette fille m'ait touchée en plein coeur...

      Supprimer
    8. Quand tu dis que ta gentillesse causera ta perte, je voulais te dire que si tu te respectes, si tu ne t'oublies pas, si tu ne confonds pas aimer et te sacrifier, je pense que vraiment, ce côté-là de toi peut être une de tes plus belles qualité: être une humaine humaine!! Ca vaut de l'or de prendre soin des autres, de veiller à ne pas les blesser, tu es quelqu'une d'attentive, on en veut encore + des personnes comme toi pour faire une belle société respectueuse!!!

      Les contacts physiques avec elle, entre vous (se faire peur, se caresser les cheveux, se toucher la main...) peuvent être aussi chouettes, émoustillants, stimulants, ils peuvent te faire (et lui faire) pousser des ailes, mais en même temps, cela peut être paumant. Un geste peut avoir une signification pour vous, différente de ce qu'elle y met... (es-tu comme sa petite soeur? Est-ce que c'est autre chose? parfois + amical, parfois + sensuel...). Est-ce qu'elle touche facilement les gens en général, est-ce qu'elle est chaleureuse avec tout le monde ou l'est-elle davantage avec toi? Et toi, tu le fais avec tout le monde ou plutôt avec elle? Avec le cours d'anglais, vous vous êtes touchées devant tout le monde de la classe, comment ont réagi les autres? La collègue de travail est-elle une alliée possible, elle est au courant, elle le sent?

      Tu dis "j'ai compris par là qu'on aime une personne pour ce qu'elle est, ses idées et sa personnalité... Homme ou femme, on peut aimer de la même façon... C'est le regard des autres qui pousse parfois à se renfermer..." oui, oui, oui... :)

      Cette femme t'a touchée en plein coeur. Tu lui as permis de te toucher en plein coeur.

      J'ai envie de te demander ce qui te fait pleurer et t'épuiser autant la nuit? Comment va ta vie en dehors de l'école et de G? Avec ton copain? Tes ami-e-s? Ta famille? Tes attirances et des sentiments pour elle prennent de la place, c'est normal. Mais il ne faudrait pas que tu t'isoles trop, alors oui, écris-moi, écris-nous (vous pouvez aussi répondre les autres qui lisent :)) mais aussi, sans parler de ce que tu ressens, continue à voir tes ami-e-s qui te font du bien, garde tes activités, etc. Et étudie et excelle à l'école ;)

      A quelles questions tu voudrais des réponses en toi? Est-ce que toi avec toi, ca se clarifie un peu?

      Tu voudrais connaitre ce qu'elle sent pour toi? Il n'y a pas qu'une seule façon, mais as-tu lu le début de ce post où tu écris (http://lasantedeslesbiennes.blogspot.ca/2012/07/comment-savoir-si-une-fille-ou-une.html) ?

      Ce que je te conseillerai, c'est de rester centrée sur toi, que tu gardes (le + possible) ton centre de gravité, ta boussole, au centre de toi: qu'est-ce que tu veux? qu'est-ce que tu ne veux pas? quel risque es-tu prête à prendre (envisage aux différents niveaux, si tu fais un pas vers elle, quels sont les risques pour toi, avec ton copain, pour tes études, etc) mais aussi quels sont les avantages? Ne prends pas de risque qui déséquilibre trop ta vie actuellement. Essaye de profiter de ce qui est là, dans l'ici et maintenant, des petits moments dans ta vie, ce sont tous des petits cadeaux... Et si tu aimes ça, fais du sport, de la danse, fatigue toi physiquement, car tu dormiras mieux et en plus, ca donne des bonnes énergies... tu en as besoin pour t'aimer, aimer, étudier, organiser ta vie... S'il y a d'autres choses à vivre avec elle, ca viendra, il n'y a pas d'urgence, ce sera encore là après, ce qui existe maintenant est déjà une vraie chance...

      A bientôt, n'hésite à nous écrire même si je ne réponds pas vite...

      Supprimer
    9. Coucou, merci pour le compliment... Je crois que le respect est la base d'un monde en paix et comme il n'y en a pas beaucoup... Quant au post oui j'ai tout lu depuis le début et ça m'a un peu éclaircit les idées, c'est pour cela que j'ai décidé d'écrire à la base... C'est rare d'avoir de bonnes réponses aux questions que l'on se pose!

      Il est fort probable qu'elle ne ressente rien pour moi, lorsque nous nous sommes touchées en classe, je pense que personne n'a vu car personne n'a vraiment réagi, sauf peut-être le garçon qui se trouvait entre nous mais il est adorable et jamais il ne dit du mal de qui que ce soit... Moi j'ai pris ça juste comme un geste spontané mais je ne sais toujours pas comment c'est arrivé... Elle est tactile oui j'ai remarqué, mais beaucoup moins que je ne le suis, d'ailleurs je ne sais pas si elle est comme ça avec les autres...

      Il faut dire aussi qu'il y a tactile et tactile, je ne touche pas n'importe qui n'importe comment non plus mais avec elle je me retiens vraiment... Par exemple là je ne le fais pas avec les autres si ce n'est avec une plus âgée car elle le fait avec moi mais c'est gentil et elle est protectrice envers les "petits" comme elle dit, rien de plus... Avec G. tout est différent :-$ même quand je lui dis bonjour j'ai une boule dans le ventre...

      La fille avec qui je reste à l'école ne sait rien de tout ça et je ne veux pas vraiment lui en parler car elle connaît ma famille. De plus, j'ai l'impression qu'elle est jalouse (elle est plus froide) quand je parle aux autres donc j'aime autant ne rien lui dire, je ne sais pas si elle a compris un peu, peut-être...

      La nuit je pleure parce que j'ai l'impression de me noyer, je me demande pourquoi est-ce que ça doit m'arriver à moi de tomber amoureuse d'une fille et qui en plus n'est pas libre... Il faut avouer que ça fait peur de se dire que j'ai de l'amour pour elle et que je devrai le garder pour moi... Sinon dans ma vie j'essaye de recoller les morceaux, avec mon copain ce n'est pas toujours facile car il remarque que je fuis surtout les relations sexuelles, non pas que je ne veux pas mais parce que j'ai l'impression de le tromper par la pensée (je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire...), donc je préfère éviter. Il est vraiment mignon, patient mais il est triste, il pense que j'évite à cause de lui et il se prend la tête alors qu'il n'y a pas mieux... J'aime les 2! C'est l'horreur de dire ça je trouve, c'est égoïste... Voilà pourquoi je m'en veux et pourquoi je pleure...

      Si je me rapproche d'elle soit je tombe de haut (99% de chances) et 1% qu'elle ressente quelque chose pour moi et qu'elle soit prête à vivre ses sentiments... Voilà comment je vois les choses...

      P.S: merci pour les conseils ^^

      Supprimer
    10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    11. Si je caricature, je dirais que ton problème a changé. J'ai l'impression que ton problème est passé de "au secours, je suis amoureuse d'une femme" à "j'ai des sentiments pour une femme qui n'est pas libre et je suis avec un homme que j'aime beaucoup"...

      Si elle était libre, que ferais-tu? Douuuuuucement, c'est juste une question!!! :)

      Est-ce que c'est possible que tu les aimes tous les 2 différemment? Est-ce que tu dois t'en vouloir pour ça? Passionnément avec elle, de manière quotidienne et sécurisante avec lui? Mais si tu étais avec elle durant 3 ans, peut-être l'aimerais-tu autrement aussi... Et peut-être que la place de ce que tu ressens pour G. n'a été possible que parce qu'il y a quelque chose dans ta relation avec ton copain, qui manque/qui est en trop/qui doit changer... Ou tout simplement, c'est la vie, elle n'est pas une ligne bien droite, elle nous surprend...

      Tu as des sentiments/attirances pour elle, cela ne se contrôle pas. Tu n'as pas de relations intimes avec elle, tout en étant avec ton copain... Donc, freine ta culpabilité.

      Est-ce que c'est "tromper" pour toi? C'est quoi tromper? C'est physique? C'est quand on a des sentiments? les deux? C'est quoi pour toi? pour lui?
      Et est-ce que vous avez déjà parlé de cela ensemble avec ton copain, avez-vous avez défini votre relation (exclusivité, pas de relations ailleurs sinon c'est fini, ou si relation ailleurs, ok, mais ne pas se le dire ou je-ne-sais-quel-autre-accord entre vous...). Selon votre "accord" dit ou implicite, il faudra petit à petit faire tes choix.

      Il y en a plein de possibles. Par exemples, même si tu n'es pas avec elle, peut-être tu quitteras ton copain parce que tu te rendras compte que ce n'est plus de lui que tu es amoureuse, que vous restez ensemble par habitude, mais qu'il te faut autre chose pour continuer ton chemin. Ou encore, peut-être tu resteras avec lui, tout en ayant eu une aventure avec une femme, G ou une autre, parce que c'est ta relation avec ton copain qui sera le + important pour toi et tu continueras le chemin avec lui, parce que tu choisiras cette relation comme primordiale, même si elle est imparfaite. Peut-être que tu seras avec une femme G. ou une autre et que tu auras des enfants avec elle... Il y a plein d'autres choses possibles. C'est toi qui va influencer ta vie et poser tes choix petit à petit...

      C'est quoi aimer pour toi? C'est quoi un couple? C'est quoi ton indépendance (tu es retournée aux études, non?...)? Quel projet tu as pour ta vie? Quelles sont les choses importantes pour toi dans ta vie?

      Tu peux pleurer si cela vient en toi, même si j'aimerais mieux que tu sois douce avec toi et que tu ailles bien, mais saches que tu ne vas pas te noyer (dans le film non plus, elles ne se noient pas ;)), tu vas faire de tout ce qui t'arrive quelque chose de beau pour ta vie, pour flotter, nager, aller vers des eaux bleues qui te conviennent pour le mieux.

      A bientôt (je ne serai presque pas dispo ce we!)...

      Prends soin de toi.

      Supprimer
    12. Oui mon problème à changé, je pense que cela est dû au fait que j'accepte mieux mes sentiments pour elle, je la découvre doucement et je me rend compte que l'on ne peut qu'aimer quelqu'un comme elle... Elle est magnifique de l'intérieur, elle est douce et j'aime sa personnalité alors j'accepte... Je suis amoureuse et je ne peux le nier!

      Je pense que si elle était libre je m'autoriserais plus de choses, de petites choses qui me permettraient de voir comment le courant passe entre nous, comment elle réagit à mes gestes et à mes regards... Et peut-être que comme ça je pourrais voir où j'en suis aussi, voir s'il y a possibilité... Mais là non, ce n'est pas pareil, je ne sais pas, elle a un ménage et je ne sens pas qu'elle pourrait être réceptive...

      Et je ne vais pas lui sauter dessus pas de crainte! Je suis bien trop timide pour ça, quoi que...parfois je me retiens!

      Avec mon copain tout va pour le mieux, voilà pourquoi je me demande aussi ce qui a changé en moi pour qu'il se passe ce genre de choses dans ma tête... Peut-être ai-je eu plus facile à accepter car je n'ai jamais eu de préjugés concernant l'homosexualité... Je n'en sais rien, mais avec une autre ça ne m'attire pas du tout!

      Je me sens déjà coupable d'avoir envie d'elle, de penser à ses lèvres et à son corps... Pour moi aimer quelqu'un et lui être fidèle c'est penser à lui et uniquement à lui, corps et esprit... Et il ne supporterait pas que je pense à quelqu'un d'autre s'il le savait...

      Pour faire des choix j'ai besoin de comprendre ce qui est possible ou non... Ce qui est sûr c'est que je ne considère pas mon copain comme une "roue de secours" mais plutôt comme quelqu'un que je ne veux pas perdre car je sais que je ne trouverai pas mieux, d'ailleurs je ne pense pas le mériter mais bon...

      En tout cas je ne veux pas d'une autre, si elle ne veut rien avec moi je continuerai mon chemin et je me marierai peut-être... J'ai changé d'études oui car j'en avais marre de ce que je faisais, j'ai perdu 3 ans dans quelque chose qui ne me rendait pas heureuse... Je me dis que j'ai fait de mauvais choix dans ma vie (je ne parle pas de mon copain!) et aujourd'hui je fais le choix d'essayer autre chose... Je ne pouvais pas savoir que ce serait dans tous les sens du terme!

      Je voudrais vraiment quelque chose avec elle... L'amour est trop beau mais trop compliqué je trouve... Cupidon s'est peut-être trompé de personne en me visant ou alors était-ce le destin... Elle et mon copain ont tous les deux des prénoms commençant par G.! ^^

      Merci pour ta réponse malgré ton indisponibilité... Bon week-end... ;-)

      Supprimer
    13. Coucou, aujourd'hui je suis vraiment perdue et je ne sais plus quoi penser... Cet après-midi, je parlais avec G., rien de bien spécial elle me parlait de son petit garçon, une fille de notre classe approche et me demande si j'ai Fb car elle ne m'a pas trouvée... Je lui dit donc que c'est parce que je n'ai pas Fb (ce qui est vrai, j'avais avant mais plus maintenant) et G. commence à me dire que ce n'est pas vrai... Je lui demande pourquoi elle dit ça et elle me répond que comme on habite la même ville, avant elle m'avait déjà vu dans les amis de sa cousine (que je connais :-S ) et qu'elle m'avait reconnue en me voyant à l'école...

      Simple discussion ou interprétations possibles?

      Ensuite, étant plus jeune, elle a fréquenté l'école où j'allais aussi avant... Mais je ne l'ai jamais rencontrée car elle est plus âgée que moi. Nous parlions donc des profs et je lui demande si elle se souvient de la prof de gym (une femme très gentille, etc.) elle me dit et je cite:"Ah oui!! Je l'aimais bien aussi, mais elle n'avait pas l'air un peu gouine elle? " Alors que pas du tout!

      Sur le moment, je me suis sentie mal de l'aimer, surtout si elle n'accepte pas l'idée qu'une fille puisse être attirée par elle et je ne sais pas quoi en penser...ni ce qu'elle pense d'ailleurs!

      Supprimer
    14. Je reviens bientôt vers vous/toi, je ne t'oublie pas... A tout vite et garde confiance en toi...

      Supprimer
    15. Oh merci, c'est très gentil... J'attends avec impatience...

      Supprimer
    16. Tu as une vision exclusive de l'amour, passionné, l'un avec l'autre et rien ne doit se vivre ailleurs. C'est une vision romantique de l'amour, que je partage. Mais avec la vie, on se rend compte que le fait de ressentir du désir pour d'autres personnes, quand on est dans une relation longue avec quelqu'un, c'est "normal", dans le sens que c'est fréquent, humain, que ca arrive... Il y a une différence entre ressentir du désir et passer à l'acte (avoir des relations avec quelqu'un-e alors qu'on est en couple). Tu ne fais rien de mal en désirant quelqu'un-e d'autre que la personne avec qui tu es, c'est la vie, ca vient en toi, le désir est là, tu peux juste l'accepter (essaye de le supprimer, il reviendra 10x plus!). Désirer n'est pas tromper. Déculpabilise-toi!

      En plus, je ne sais pas si c'est ton cas, mais parfois, cela arrive encore + de ressentir du désir pour quelqun-e d'autre, lorsque l'on est dans une relation très serrée avec quelqu'un-e, très exclusive, où l'on se donne, corps et esprit à l'autre. Plus rien ne reste pour soi-même, la vie et le corps viennent alors aider à garder une partie juste à soi, que personne ne peut prendre, un îlot de soi intime, le désir... Au niveau de la relation de couple aussi, quand c'est très -trop -proche, très -trop- parfait, le désir pour quelqu'un-e d'autre vient remettre un peu de distance dans la relation conjugale, vient diminuer la pression, qui serait sinon, étouffante à la longue... A méditer, voir si cela te parle...

      Supprimer
    17. Autre chapitre: tout ce que toi et elle, ton attirance amoureuse pour elle, a fait naitre en toi, que vas-tu en faire? Ben oui, seon ce que tu dis, tu ne vas pouvoir vivre tes sentiments avec elle, alors que vas-tu en faire?

      C'est elle qui te fait vivre cela, ce n'est pas "déplaçable" avec une autre fille ou femme. C'est la même chose avec les garçons, les hommes, ce n'est pas parce qu'on en aime un, si cela ne va pas avec lui, on en prend un autre, les véritables sentiments et désir, cela ne peut pas shifter d'une personne à l'autre...

      De beaux sentiments comme cela, ce sont des cadeaux. Au minimum, tu peux en faire quelque chose pour ta vie à toi : prendre soin de toi, te dire que tu as plein de possibilités d'amour en toi, que tu es quelqu'une de loyale, d'entière, qu'être aimée de toi est une vraie chance, tu peux avoir une meilleure estime de toi, tu en vaux vraiment la peine, tu as plus de possibilité que seulement l'hétérosexualité... Vas vers ton avenir, celui qui te convient le mieux, au niveau études et boulot, au niveau personnel...

      Supprimer
    18. Prends le temps aussi, ne te marie pas trop vite, ne prends pas de grandes décisions pour le moment, laisse toi vivre les choses, qu'elles se mettent en place petit à petit dans ta vie... Il n'y a pas d'urgence pour rien, sinon de te respecter, de te permettre de ressentir ce qui te convient...

      Au sujet de tes discussions avec G* (G* pour elle et G§ pour lui, ca te va?), elle semble en tout cas avoir soit beaucoup de mémoire, soit avoir un intérêt pour toi. Mais ca ne veut pas dire amoureux ou quoi, mais elle a vu ton facebook, t'a reconnue à l'école, etc. Elle peut aussi t'aimer beaucoup, comme une amie, comme une soeur comme tu disais l'autre fois... Elle ne peut peut-être pas imaginer qu'il y aussi pour elle, autre chose que seulement l'hétérosexualité... Tu as de l'avance sur elle ;).

      Ce qu'elle dit sur la prof de gym, ce n'est pas lesbophobe dans les mots, mais il faut voir le ton avec lequel elle l'a dit... Peut-être qu'elle se trompe pour la prof de gym (toutes les profs de gym, sportives, ne sont pas gouines!), peut-être c'est toi qui te trompe (les femmes très gentilles et parfois profs de gym peuvent être lesbiennes ;)), mais dans le fond, ce n'est pas la prof le plus important. C'est l'occasion de voir ce qu'elle pense de l'amour entre femmes, des gouines, des lesbiennes, des bies. Tu passes directement à la conclusion "qu'elle n'accepte pas l'idée qu'une fille puisse être attirée par elle", mais là, je ne vois pas le lien avec la prof de gym et ta conclusion au sujet de G*?

      Peut-être qu'elle va aussi te décevoir et du coup, tu peux connoter négativement les sentiments que tu as pour elle ("je me suis sentie mal de l'aimer"). Or, si elle te "décoit", cela t'aidera peut-être à passer le cap, à l'aimer moins elle. Mais les sentiments amoureux, tes attirances que tu vis, ne les juge pas négativement, ils sont beaux tes sentiments, ils sont "purs", tu es un peu comme une balle magique (tu sais ce que c'est?), tu aimes comme on aime la première fois et cette capacité-là d'amour, cela ne dépend de personne, c'est ce qu'il y a en toi et c'est vraiment beau en toi! Donc, garde un regard positif et indulgent sur toi-même et sur tes sentiments...

      Prends bien soin de toi!

      Supprimer
    19. Bonsoir, effectivement, il y a beaucoup de vrai là-dedans... Peut-être que je me suis beaucoup trop investie dans cette relation avec mon copain et que je suis passée à côté d'autres belles choses... En tout cas là j'ai l'impression de vouloir tellement fort quelque chose qui est "impossible", peu probable disons...

      Au moment où j'ai montré qu'elle m'avait déçue ce n'est pas le fait qu'elle ait parlé de gouine mais plutôt le fait de penser qu'elle pourrait résumer à ce simple mot mes sentiments pour elle si je lui avouais... Je veux dire par là qu'au-delà de cette expression il y a un réel intérêt pour elle et uniquement elle Dieu seul sait pourquoi. Je ne suis pas juste intéressée par son sexe mais par sa personnalité et tout ce qui va avec, c'est difficile à comprendre vu la situation... C'est quelque chose d'incontrôlable et je voudrais tellement qu'elle comprenne, qu'elle perde un peu le contrôle et qu'elle s'ouvre à d'autres choses.

      En ce moment elle me cherche un peu plus, surtout pendant les temps de pause, la semaine dernière elle m'a proposé ainsi qu'à une amie d'aller chez elle à midi et aujourd'hui elle m'a "kidnappée" comme elle a dit pour aller chercher à manger. Nous avons parlé et j'ai appris qu'elle n'était pas vraiment satisfaite de son couple... Elle m'a dit qu'elle n'avait plus rien à dire à son compagnon, que tous les jours se ressemblent et qu'elle se lassait de cette situation... Enfin j'ai bien compris qu'il l'avait souvent déçue et bizarrement j'ai eu mal au coeur car elle ne mérite que de belles choses...

      J'aimerais tellement lui dire mais j'ai vraiment peur que tout cela nous éloigne maintenant que nous nous sommes rapprochées. Une part de moi me dit d'oublier, d'essayer du moins... Mais il reste toujours un espoir... Au fond de moi j'espère qu'elle ressente quelque chose pour moi même si tout cela n'est pas dans sa vision de la vie... Qu'elle se remette en question ou qu'elle sente ce que je meurs d'envie de lui dire et qu'elle m'en parle directement... Un rêve peut-être... En tout cas j'apprécie le temps passé avec elle et puisse le sort m'être favorable! Je n'ose même pas lui proposer de faire du shopping avec moi mais j'essayerai, il n'y a rien de mal à ça...Merci pour tout vraiment! En parler m'enlève un réel poids

      Supprimer
    20. Tu me donnes l'occasion de parler des mots que l'on connote négativement, que l'on charge de préjugés, qui deviennent des insultes et qui ont comme fonctions de rappeler ce que l'on attend des gens, de servir de repoussoir pour que les gens n'aient jamais envie de devenir "ça", ainsi que les rapports de domination entre les gens (le racisme, le sexisme, l'hétéronormativité par exemples). "Gouine" et tout ce qu'on attache à ce mot-là quand les gens -qui ne le sont pas!!- le disent, cela réveille tous les préjugés: faites l'exercice, à quoi associez-vous ce mot? Il y a de forte chance que vous ne l'associez pas à une fille qui aime une fille, qui en est amoureuse, qui a envie de construire sa vie avec cette fille. Il y a déjà le fait que souvent, vu tout ce que l'on a entendu sur ce mot et intériorisé, on "sursexualise" ce mot: de manière erronée, ce serait alors une fille qui aime les filles (toutes ou presque toutes, qui est une dragueuse invétérée), une fille qui est centrée sur le sexe de l'autre personne et moins sur sa personnalité, moins sur le fait que c'est de cette fille-là qu'elle est amoureuse, que ce sont les sentiments qu'elle a envers cette fille qui représente ce qu'on dit d'elle, etc. C'est un mot (comme lesbienne, pédé, etc) qui réduisent les personnes, ce qu'elles vivent, comme on comprenait tout quand on dit, "tu sais, la prof de gym qui était gouine", mais que sait-on d'elle, pas grand chose. On ne peut pas "comprendre" l'autre dans toute sa personnalité, toutes ses facettes... Il suffit qu'une femme soit un peu + sportive et ait les cheveux courts et bing, ca doit être une gouine! On rappelle quoi en faisant cela? Qu'une fille/femme, ca doit être comme ceci ou comme cela et en tout cas, elle ne doit pas s'écarter des standards de féminité pré-établis dans notre société. Tu vois un peu? Les personnes qui le sont peuvent se dire gouines, lesbiennes, tous ces mots qui leur ont fait avoir mal d'être qui elles sont, qui leur ont fait avoir honte d'elles-mêmes et de ce qui émananit du plus profond d'elle: aimer une personne. Parce que c'est une fille. C'est ce qu'on appelle le renversement du stigmate. Ce qui a servi pour stigmatiser, les personnes le reprennent à leur propre compte pour se le dire d'elles-mêmes, mais avec un sentiment de fierté, de légitimité à être gouine ou lesbienne. Elles n'ont plus peur des mots, elles se les approprient, elles jouent avec, font de l'humour avec. Elles ne sont pas fières d'être lesbiennes ou gouines (tout comme il n'y a pas de quoi être fière d'être hétéro), elles sont fières d'avoir survécu à la honte, d'en être sortie et elles se donnent le droit d'exister, avec tout ce qu'elles sont, ce qu'elles ont en elles, qui je le rappelle, est de l'amour pour quelqun'une.

      Pour les phases de rapprochement/éloignement, cela n'est jamais facile à gérer. Respecte-toi, si tu as envie c'est oui, sinon, c'est non (et tu ne la perdras pas parce que tu te seras respectée et que tu auras mis un limite cette fois-là! Au contraire...). Mais oui, si tu le sens, propose-lui d'aller faire du shopping, et non, tu ne fais rien de mal! Par contre, même si cela te touche son vécu conjugale difficile, reste bien centrée sur toi, car pourrait-il y avoir un Saint-Bernard en toi (lol), une sauveuse? Tu ne pourras la sauver de rien, que vous soyez amies ou amoureuses. On ne peut se sauver que soi-même, on n'est responsable que de sa vie à soi. Par contre, on peut échanger avec l'autre, se changer les idées, s'aider mutuellement, etc. Vous voir, cela pourra aussi permettre de remettre toutes les choses dans la réalité et moins dans l'imaginaire. Prépare-toi aussi bien à ce qu'elle puisse te décevoir encore - et que tu l'aimeras "quand même"- ou alors, à ce que vous vous entendiez très bien...

      Supprimer
    21. Mais bien sûr que ce mot a une connotation négative... Et je me sens totalement dans le cas... Je ne sais pas ce que je suis mais moi personne ne me soupçonne d'aimer une fille car je suis vraiment féminine... Comme quoi les gens sont à côté de la plaque vu l'attirance que j'ai pour elle! À la limite on ne me remarque même pas quoi, je suis tout ce qu'il y a de plus "normal" aux yeux des gens et même de mes parents! Mon frère est gay donc il est "anormal" selon eux mais pour moi il reste mon petit frère, quoi qu'il fasse comme choix... Il a d'ailleurs beaucoup de mérite, de courage, d'oser s'accepter dans une société comme la nôtre! Je n'ai pas cette qualité, j'ai honte d'aimer une fille, une femme même car je sais qu'on attend autre chose de moi... Alors qu'avec elle je suis la partie de moi que j'ai essayé d'enfuir, chassez le naturel il revient au galop... Si je pouvais accepter le fait de vivre avec une femme sans me cacher je lui aurais déjà tout dit mais j'ai peur des gens et peur d'elle un peu aussi...

      En fait je n'ai pas eu à lui proposer de sortir, mardi elle m'a appelée et m'a proposé (puisque nous n'avions pas cours au matin) de faire une course avec elle et finalement c'était du shopping! J'étais extrêmement contente vraiment parce que comme par hasard elle a eu la même idée... Je sens qu'elle m'apprécie et en parlant j'ai découvert qu'elle n'a rien contre l'homosexualité mais pas pour elle je pense... Ou c'est peut-être une idée, je n'en sais rien. Elle regarde souvent les garçons et elle me dit quand elle en voit un beau, c'est peut-être un genre qu'elle se donne... En fait je ne sais pas mais son amitié me suffit pour l'instant, je suis aux anges. Pour son compagnon, je ne me fais pas de soucis pour elle, c'est juste le fait de voir qu'elle n'est pas heureuse...

      En tout cas je me sens mieux dans ma tête, aujourd'hui encore nous sommes sorties et je confirme... Amitié ou amour, peu importe, nos personnalités sont compatibles! Ce que je garderai d'elle même si elle ne veut plus me voir un jour, ce sera le fait que j'ai eu son amitié... C'est déjà quelque chose de bien... Il est rare de trouver de belles personnes, surtout intérieurement.

      Supprimer
    22. Je suis contente que tu puisses trouver un équilibre avec elle, au-delà des mots et des étiquettes (amour/amitié...). Tes sentiments amoureux et les messages qu'elle t'envoie comme quoi tu n'es pas n'importe qui pour elle vous permettent actuellement de vivre des choses ensemble à l'école, dans des loisirs, qui vous font du bien à toutes les deux, qui sont dans la réalité et qui vous permettent de mieux vous connaitre. C'est chouette...

      Pour les histoires sur les préjugés, c'est vrai que cela met du temps pour s'en défaire et imaginer que les horizons de comment on est femme, homme, les relations entre les hommes et les femmes, l'amour, l'amitié, tout cela peut être bien plus large d'horizons, plus subtiles et beaux qu'une simple ligne que l'on voudrait nous faire croire droite...

      Ton frère a de la chance d'avoir une soeur comme toi et tu as de la chance d'avoir un frère comme lui. La seule chose qu'il ait choisi, c'est d'assumer ses attirances. Il n'a pas choisi son orientation sexuelle, comme personne ne la choisit d'ailleurs. Cela fait longtemps qu'il l'a dit? Tes parents le savent depuis quand? Ils ont toujours réagi de la même manière ("anormal") ou ils changent d'avis petit à petit et sont + acceptants de leur fils (qui reste le même, avec une info en +!) avec le temps.

      Tu veux dire quoi quand tu dis :"Alors qu'avec elle je suis la partie de moi que j'ai essayé d'enfuir"?

      Prends bien soin de toi. Et à l'école, ca va?

      Supprimer
    23. Un équilibre oui plus ou moins... Je ressens toujours pareil quand je lui parle, quand je la regarde, etc. mais j'essaye de ne pas me faire d'illusions, car je pourrais encore être déçue, qui sait... Un regard peut trahir et comme j'ai de la chance elle semble douée pour sentir les intentions des gens... Je ne sais pas si c'est une bonne chose... Hihi

      Mon frère m'a tout dit il y a un peu moins de 2 ans et il y a 1 an environ qu'il la dit à mes parents... Ils sont plus ouverts qu'au début mais il y a toujours des petits commentaires à ce sujet... Mon père accepte mieux que ma mère par contre il m'a dit qu'il était content que moi je sois hétéro car il aurait la chance de me voir me marier et d'avoir des petits enfants... Au fond de lui je pense qu'il a toujours su que mon frère ne s'intéressait pas aux filles... Mais tout ça me met un poids, je ressens ça comme un: ton frère est gay donc maintenant c'est sur toi qu'on compte pour "sauver l'honneur"... Et quand on parle de normalité alors là! Quand j'entends leur définition de quelqu'un de normal, je me demande qui peut prétendre être tout à fait normal! Le mot "normal" est subjectif, chacun en a une définition différente je pense...

      À l'école oui super, j'étudie et j'ai de très bons résultats, je suis quasi toujours assise près de G. et de ce fait je la regarde moins lol mais l'amie dont je parlais est vraiment jalouse que je m'entende bien avec G., pourtant je ne lui appartiens pas puisque je ne la connais que depuis 2 mois! Et puis à choisir, il n'y a pas photo...

      Oui j'essaye d'enfuir la partie de moi qui me pousse à la regarder avec désir et attirance et j'essaye de faire ressortir le profil de la simple amie à qui on peut parler de tout mais parfois quand je suis avec elle mon coeur s'emballe... L'autre jour, rien que le fait qu'elle enlève sa veste m'a donné chaud... Voilà ce que j'essaye d'enfuir mais ça ne fonctionne pas. Il n'y a aucune solution n'est-ce pas? Je ne sais même pas si elle a déjà pensé au fait que je puisse avoir des sentiments pour elle...

      J'ai rencontré son petit garçon et aperçu son mari... Le petit est adorable et elle s'en occupe à merveille, c'est vraiment quelqu'un de bien. Par contre, son mari ne lui a même pas dit bonjour du tout après une journée sans la voir et je suis certaine qu'elle en souffre... Mais non je ne serai pas son sauveur, tout ce que j'espère c'est que si elle se sauve seule et qu'elle a compris certaines choses elle viendra vers moi...

      Merci pour les réponses!

      Supprimer
    24. Ton post est très touchant je trouve. Vraiment beau.

      Tu peux de mieux en mieux allier tes sentiments, tout en te protégeant de déceptions éventuelles, en continuant ta vie à toi.

      Pour ce qui est ton frère, de tes parents de """l'honneur""" et de ce que cela peut avoir comme poids pour toi, la """normale""", tu pressens bien que les questions de normes, de normalité, sont en fait des idées subjectives, qui peuvent enfermer les personnes bien + que de les soutenir dans leur épanouissement. Donc, garde conscience que ce sont aussi des entraves et que tu n'es pas obligée de les accepter. Qu'être toi, être en accord avec toi, dans le fond, c'est ce que veulent tes parents, ils ne veulent pas vraiment que leurs enfants "collent" à ce qu'ils attendaient d'eux (d'ailleurs, les enfants ne sont jamais exactement comme on attendait, et c'est tant mieux, cela veut dire qu'on les a bien élevé, qu'ils.elles ont une personnalité et leur vie à eux.elles), si c'est pour ne pas vivre leur vie! Mais ils sont pris dans un ensemble de schémas, de normes, de tabous, de préjugés, qui peuvent parfois altérer leurs capacités d'être des parents aimants et acceptants, de toute la richesse et de toutes les nuances que vous vivez et que vous avez en vous, ton frère et toi. Pourtant, eux aussi, il y a peut-être des normes qui leur ont été mises, qu'ils se sont mises, qui peut leur peser et leur couter cher, dans leur épanouissement à eux?

      Est-ce que toi, ton frère, tes parents, vous connaissez la brochure de l'association française Contacts? Au départ, c'est une asso de parents qui ont des enfants gays, lesbiennes, bies et ils avaient fait une brochure pour les parents, quand il y a un coming out. Depuis, ils ont aussi fait une brochure pour les jeunes adultes qui se découvrent.

      Dans l'onglet "documentation", tu trouveras : Notre brochure à destination des parents et proches. Notre enfant est homosexuel".
      C'est sur http://www.asso-contact.org/ Les parents, cela peut les/vous aider.

      Prends bien soin de toi et de la richesse humaine que tu as, que tu es.

      Supprimer
    25. Je ne connaissais pas ces brochures mais elles ont vraiment l'air d'être intéressantes... Je les lirai et la ferai lire à mes parents. Ma mère a reçu beaucoup d'affection de ses parents mais beaucoup trop de sévérité aussi, ce qui fait qu'elle en est restée aux normes strictes de la société: famille, enfants et hétérosexualité pour tous. Mon père lui a été élevé d'un père ouvert d'esprit et d'une mère tyrannique qui ne témoigne d'aucune affection pour ses enfants mais qui adore ses petits enfants même si elle voit le copain de mon frère comme un étranger à la famille. J'essaye de faire changer tout cela car je me positionne à la place de ce garçon et je n'aimerais pas être rejetée de la sorte...

      Enfin, c'est un peu peine perdue, le racisme et toutes ces mauvaises choses de notre société me disparaîtront jamais. Moi j'aime la diversité à tous niveaux, que ce soit dans les gens que je fréquente ou dans mon emploi du temps...

      Ma vie doit bouger, mon copain est beaucoup trop carré pour moi mais je suis tombée amoureuse de lui et ça ne se choisit pas... Tout comme j'ai des sentiments pour G., elle a un style assez goth et ça ne se voit même pas! J'ai l'impression qu'elle a une double vie! Elle est douce et classique comme mère de famille et en dehors elle est beaucoup plus trash, je viens seulement de le découvrir et elle pensait qu'elle me ferait peur en m'avouant ça... Il en faut plus que ça pour me faire peur!

      Hier encore nous sommes sorties ensemble et sans vraiment calculer mon geste je lui ai pris la main pour sortir de la voiture, je pense qu'elle a été surprise et elle a évité de s'attarder sur cet instant...

      Je laisse couler mais j'aimerais vraiment savoir comment tout ça se terminera. J'éviterais ainsi d'analyser toutes les réactions et. d'interpréter tout à ma façon...

      Ma sensibilité est à fleur de peau pour le moment mais j'ai bien évolué je pense...

      Un grand merci de m'aider... À bientôt

      Supprimer
    26. Je l'aime et je la désire plus que tout, j'ai trop mal quand elle me prend dans ses bras, pourquoi le fait-elle d'ailleurs?! Je pensais pouvoir gérer mes sentiments mais non je ne contrôle rien... Un simple contact suffit pour me rendre folle et j'aimerais tellement me lancer, lui dire tout ce que je ressens... Je ne veux pas la perdre, pas maintenant, j'ai mis tout mon coeur à l'avoir comme amie... Elle m'a serrée fort aujourd'hui et j'avais envie de pleurer... Pourtant je n'attendais que ça mais non je ne peux pas lui résister, je ne peux pas lui mentir. Je l'ai déjà beaucoup trop fait, je suis amoureuse, je ne la vois pas comme une amie.

      Je ne pensais pas que tout cela prendrait tant d'ampleur dans ma vie...

      Supprimer
    27. Bonjour toi... Je te réponds tout bientôt. A-t-elle appuyé sur les boutons qui te font devenir une balle magique?... Respire, tout doucement. Prends cez qui est bon pour toi pour le moment. Tous mes encouragements...

      Supprimer
    28. Je suis peut-être une balle mais je suis loin d'être magique... Je rebondis toujours dans le mauvais sens... Ce qui me met dans cet état c'est que lorsque je fais un tout petit pas vers elle (comme lui prendre la main, geste innocent) elle est mal à l'aise et elle fuit le moment comme si c'était inapproprié de ma part mais quand elle fait un énorme pas vers moi je ne recule pas j'accepte, je profite... Dans ce cas-ci le geste n'était pas si innocent et je n'ai pas compris ce qui m'arrivait, ce n'est pas tous les jours qu'une "amie" me serre dans ses bras en me caressant les cheveux... C'est bizarre, je la regarde toujours je sens qu'elle me regarde aussi quand je regarde ailleurs mais pourquoi éviter un petit geste si c'est pour en faire un grand juste après?

      Je ne la suis plus, je pense que je n'ai jamais eu un si grand coup de foudre et je suis perdue, impatiente. J'ai peur aussi que tous ses gestes ne signifient rien pour elle et tellement pour moi... Les gestes vont avec ce que dit le coeur pour moi mais pour elle je ne sais pas...

      Supprimer
    29. Bonjour!!!

      Réponses en vrac à tes derniers post:

      Par rapport à ton frère et à son copain:

      Oui, a-t-on le droit de faire ressentir, vivre à quelqu'un-e, ce que l'on aimerait pas vivre soi-même, juste parce que cette personne est un garçon, qui aime un autre garçon? Par des gestes comme les tiens, des petites choses de tous les jours, on fait autant avancer le monde que par les avancées des lois. Et donc, je suis plus optimiste que toi, je pense que les mauvaises choses: racisme, homophobie, sexisme etc, peuvent disparaitre, petit à petit, même si c'est vrai que c'est un long travail, qui nécessite de toujours avancer, de faire attention... Il n'y a pas si longtemps, dans mon pays, personne (entends, personne des blancs) ne trouvait grave de dire "nègre" aux personnes noires, cela venait de la colonisation, un mot venu tout droit de l'esclavage. Actuellement, personne n'oserait plus dire ce mot. Par contre, pédé, salope, etc oui. J'espère voir de mon vivant des nettes avancées sur les mots doux, respectueux, égalitaires et le recul des insultes, qui servent à rabaisser les gens, par d'autres gens qui se croient supérieurs...

      Toi, tu dis que tu aimes la diversité, tu as peut-être grandi, éét à l'école avec des gens de toutes les couleurs, de toutes les formes, des chouettes, des pas chouettes et cela te permet de percevoir que la diversité, l'égalité, cela a bien sa place dans notre société... Qui a à perdre à ce que la société soit égalitaire, donne les mêmes droits et obligations aux gens, selon qui'ils soient de telle ou telle couleur, de tel ou tel sexe, de telle ou telle orientation sexuelle? Qui a à perdre à ce que cela devienne égal, que les personnes valent toutes autant les unes que les autres? Forcément, ceux qui ont des privilèges... Mais la vie évolue, de plus en plus de gens ne veulent plus de violences, d'inégalités, ca avance, garde un peu confiance, moi, j'ai confiance en toi, en vous, en nous...

      Supprimer
    30. Au sujet de G§ et de votre relation:

      Oui, on ne choisit pas de qui on tombe amoureuse et chaque personne a ses qualités et ses défauts, cela fait partie d'un tout et aussi, les personnes peuvent évoluer, lorsqu'elles reconnaissent leurs travers et qu'elles y remédient (personne ne peut changer quelqu'un-e, à part soi-même, espérer, essayer que l'autre change, c'est un peu perdue)...

      Mais ce que l'on a comme choix, c'est de vivre tel amour, tel attirance ou pas. Parfois, on aime des personnes qui ne nous conviennent pas, qui nous blessent, nous entravent. Rester à tout prix, ce n'est plus de l'amour, mais cela devient alors du sacrifice. Il faut pouvoir partir, reprendre le cours de sa vie si cela ne te convient pas et que cela n'évolue pas, si cela ne change pas.

      Qu'est-ce qui ne te convient pas dans son côté carré, quels impacts cela a sur ta vie (ou cela en a uniquement sur sa vie à lui?)? En as-tu parlé avec lui, dis ce que cela te faisait, dis tes besoins de souplesse, de diversité dans ta vie, pour qu'elle te ressemble au mieux? Comment y réagirait-il selon toi? Qu'est-ce que cela te ferait? Qu'est-ce que cela te dirait de lui et de votre relation? Comment te sentirais-tu à long terme avec ça? Est-ce que tu penses pouvoir rester assez centrée sur toi, tes besoins, tes valeurs? Et quand et si vous avez des enfants, comment penses-tu pouvoir faire passer tes messages d'ouverture, de rond (contrairement au carré ;))? Est-ce que lui a envie, a des ressources pour arrondir ses angles carrés, pour évoluer (tu avais dit qu'il était très gentil et respectueux de toi, non?)?

      Supprimer
    31. Au sujet de G* et de votre relation:

      Ce qui se passe peut-être, c'est que vous êtes toutes les deux en questionnement, à fleur de peau, sur ce qui se passe entre vous, ce qui est magnétique entre vous... Mais je sais et je comprends que c'est usant quand, ce n'est pas clair, flou, quand on n'ose pas clarifier de peur de... et quand c'est une modalité relationnelle d'avancées et de reculs constants, au gré des espoirs et des peurs, du style "fuis-moi, je te suis, suis-moi, je te fuis"... Difficile de garder ton centre de gravité au centre de ton corps, de ton coeur, de ta vie...C'est pour cela que je parlais de balle magique. Sais-tu ce que c'est? C'est une balle qui rebondit dans tous les sens, la direction n'est pas prévisible et ca rebondit beaucoup et longtemps... :/

      Penses-tu qu'elle "joue" avec toi, tes sentiments ou penses-tu plutôt qu'elle est paumée aussi dans ce qu'elle ressent et qu'elle ne veut pas s'engager avec toi, aller plus loin avec toi, pour te respecter, toi, ton couple, ton équlibre, toi qui est + jeune etc.? Un peu comme toi tu le fais?

      Es-tu prête à vivre les choses comme maintenant, sans rien en attendre, en prenant ce qui vient, mais sans perdre l'équilibre à chaque fois qu'elle agit -ou n'agit pas-?

      Es-tu prête à prendre le risque de lui dire, de lui suggérer tes sentiments amoureux, quitte à - peut-être - perdre votre proximité actuelle et tout en sachant que tu vas continuer de la voir chaque jour au cours et que c'est important que tu réussisses ton diplôme, que tu mettes toutes les chances de ton côté?

      Ou alors, une chose intermédiaire serait de lui dire qu'une amitié comme la vôtre te bouleverse, que tu aimes être avec elle, que tu ressens tellement de choses, etc., donc de dire tout ce que tu ressens MAIS sous l'étiquette "amitié profonde", "amitié particulière", relation qui ne doit pas être + définie que cela, l'important étant de vivre les choses. Et lui demander est-ce que pour elle aussi, cela lui apporte des choses dans sa vie, votre relation à vous deux, qu'est-ce que cela lui apporte selon elle?

      Est-ce que tu penses qu'il y a des gens sur cette Terre qui n'ont jamais ressenti ce que tu ressens pour elle, est-ce que tu préfèrerais n'avoir jamais ressenti cela? Ou, même si tout s'arrête demain, tu trouves que tu as eu de la chance de ressentir tout cela? Et oui, oui mille fois à toi, tu peux ressentir tout cela pour quelqu'un-e et que ce soit réciproque. Est-ce que tu ne l'as pas vécu avec l'homme qui partage ta vie? C'est passionnel, cela ne peut pas rester aussi passionnel comme cela pour toute la vie, à chaque instant, mais cela peut fonder de beaux couples, de belles familles, de démarrer une histoire sur des bases d'un amour si fort. La question reste toujours sur "est-ce réciproque de son côté à elle?" Puis, est-ce qu'elle, est-ce que toi, vous seriez prête-s à assumer un amour si grand, entre deux femmes, d'âges différents, est-ce que vous prendriez le risque de le vivre? Il n'y a pas une seule bonne façon d'être en couple, mais il y a des couples qui nécessitent une dose d'audace supplémentaire, de la part des 2 personnes... Et est-ce que tu serais prête à quitter l'homme qui partage ta vie (parce que dans ce que tu me dis, de ton côté du moins, cela serait sérieux avec G*)?

      Attrappe ta balle magique, rassure-la, pose-la au creux de toi, prends soi de toi... Je ne suis pas loin, les gens qui te soutiennent sont aussi là (tu peux en parler à quelqu'un-e maintenant ou pas?), ca va aller...

      Solidairement...

      Supprimer
    32. Faire avancer le monde est très difficile je pense, il ne faut pas aller loin pour le voir il suffit d'entendre parler les gens qui nous entourent et chaque jour on peut entendre telle ou telle chose sur telle communauté ou bien "tous les mêmes ces gens-là"... Il faut du changement et Barack Obama l'a très bien compris, tout comme le peuple américain qui l'a élu... Dans mon cas ici je vois un petit pays, 2 langues différentes et des racistes envers les gens de même nationalité qu'eux! Alors gays. lesbiennes ou autre ce n'est pas encore gagné pour tous...

      Mon copain, bien qu'il me respecte, est carré car il n'aime pas les gens en général, je m'explique: il a beaucoup de mal à créer un contact avec quelqu'un, il n'aime aucun(e) de mes ami(e)s, il n'est pas vraiment sociable et a tendance à se faire une opinion à la première impression, d'ailleurs j'ai su il y a peu qu'à première vue il m'avait qualifiée de "soi belle et tais-toi" alors qu'une beauté extérieure et un fond pourri est tout ce que je déteste! Au contraire, je m'intéresse aux idées des gens, à leur vécu et non pas à ce qu'ils sont à première vue...

      Mon expérience m'a permis, malgré mon jeune âge, de m'ouvrir à tout, des personnes handicapées (avec qui le courant passe très bien si on les considère comme des gens susceptibles de nous apprendre de belle choses, l'humanité avant tout) aux enfants, en passant par les personnes homosexuelles et toutes ces personnes qui, considérées comme dignes d'intérêt, peuvent vous laisser de beaux souvenirs et vous faire évoluer.

      Voilà ce que je qualifie d'être ouvert, et voilà ce que j'enseignerais à mes enfants si j'en ai un jour. Je leur montrerais qu'il y a l'apparence et l'âme d'une personne et que l'apparence est facile à découvrir mais qu'il faut parfois l'oublier afin de créer de belles relations. Peu importe, gay, bi, etc., un enfant a besoin d'équilibre durant tout son développement et si un jour il est attiré par une personne de même sexe, je ne voudrais pas qu'il ait peur comme moi. Justement, je préfèrerais le voir heureux...

      Je pense qu'avec l'homosexualité de mon frère, mon copain s'est un peu arrondi mais il a déjà dit qu'il n'aimerait pas que cela "arrive" à ses enfants (comme en parlant d'un grave accident)... Je ne changerai pas sa personnalité , je l'aime comme il est mais il doit en faire autant. Par contre, du macho sans sentiments, style mafia à aimer rester entre hommes au salon et les femmes dans la cuisine, il est passé et Dieu merci, à un tendre qui n'hésite plus à aider! Petite victoire et grand changement! Mais "chassez le naturel, il revient au galop"...

      Supprimer
    33. Quant à G*, je ne pense pas qu'elle joue avec moi et mes sentiments, peut-être qu'elle a compris et que me prendre dans ses bras signifiait "moi aussi je t'aime bien mais oublions" ou encore "je sais ce que tu ressens mais je ne peux rien faire pour toi", elle n'a peut-être pas compris non plus, sur le moment elle avait besoin d'affection et c'est plus facile quand la personne est plus jeune, il y a des milliers d'interprétations possibles... Mes sentiments et mes émotions sont fragiles avec elle ce qui fait que je pense plus loin que ce qui n'est vraiment...

      Aujourd'hui elle me parlait et je la regardais tout simplement, elle m'a dit que mon regard la mettait mal à l'aise parce que je la regardais dans les yeux... Je lui ai répondu que je l'écoutais attentivement et qu'il était normal de la regarder et là elle m'a dit en riant "oui mais pas comme ça". Elle a peut-être peur de moi en fait ^^

      Je pense que beaucoup de personnes aiment quelqu'un à ce point mais que beaucoup aussi voient leurs sentiments rejetés par la personne avec qui ils voudraient les partager, c'est ce dont j'ai peur, je lui parlerais de notre relation si elle me faisait juste un signe comme quoi ça ne changerait rien entre nous. Autrement, non je ne pourrais pas la voir et être loin d'elle car elle veut fuir ce que je ressens pour elle... Alors oui j'accepte de continuer comme ça, si ce n'est pas avec elle je ne veux rien changer à ma vie, si elle est prête peut-être...

      L'âge ne me fait pas peur, j'adore même, elle se permet plus de choses avec moi qu'avec celles de son âge et c'est l'unique personne à qui je pourrais parler de tout cela... Ça peut paraître bizarre mais il n'y a qu'à elle que je pourrais montrer ce côté de moi que personne ne connaît, peut-être un jour, qui sait... Je ne veux pas juste une aventure physique avec elle, mais avec toutes les belles choses de l'amour sinon cela ne vaut pas la peine... Même si après elle reste avec son mari et moi avec mon copain, au moins je l'aurai aimée, même s'il n'y a rien d'autre qu'un bisou ou une caresse, je l'aurai eue le temps d'un instant et personne ne me l'enlèverait jamais.

      La vie continue, j'ai des angoisses et j'essaye de les apaiser, vous lire m'aide beaucoup à me contrôler, un très grand merci!

      Supprimer
    34. Tes posts sont très touchants, je te remercie pour toute ton humanité, ta subtilité, ta sensibilité que tu nous fais partager...
      Je te répondrai bientôt plus longuement...
      Quand tu dis angoisses, tu utilises le terme au sens commun ou vraiment tu as des paniques, cela t'empêche de faire des choses etc. Si c'est la deuxième proposition, je te conseillerai un livre assez aidant...
      Je te souhaite un beau we.

      Supprimer
    35. Quand je dis angoisses ce n'est pas maladif non, c'est plutôt beaucoup de questions qui me viennent et auxquelles je ne sais pas forcément répondre... Toute cette histoire a bousculé mon équilibre... Je voudrais voir l'avenir pour savoir à quoi tout cela aboutira, de toute manière je ne pense pas qu'elle pourrait faire du mal à son fils en quittant son mari... La famille c'est bien trop important pour elle et je respecte, pour le reste je me laisse aller à quelque chose qui m'envoie peut-être droit dans un mur, mes angoisses sont des questions... Je ne fais pas de crises, je suis plutôt peace & love "en général"... Là c'est juste de l'impatience et une remise en question... ^^ je dois me reprendre et résister, ça ne me tuera pas après tout!

      Supprimer
    36. Bonjour toi. Le temps me manque pour le moment pour répondre à tes post, autant que je le voudrais. Je te prie de m'en excuser.

      Tu as plein de questions, est-ce que je peux en ajouter d'autres ? ;)

      Si je comprends bien, selon toi, elle ne peut pas quitter son mari pour ne pas faire de mal à son fils? Dans mon travail, ce que j'ai pu voir de + douloureux et compliqué à long terme, pour les enfants, ce sont les parents qui restent ensemble "pour eux". C'est lourd à porter. Ce dont ils ont besoin, c'est que leurs parents exercent les fonctions nécessaires pour leur éducation (les soins, les aimer, leur donner confiance, leur mettre des limites...) et que leurs parents soient heureux en tant que personne, qu'ils soient hommes ou femmes, que leur vie soit le + possible accomplie. Qu'en penses-tu toi? Si elle vit/ si tu vis à côté de tes baskets, il y a des risques qu'elle/tu ne puisse-s pas être vraiment une chouette maman, car toute une partie d'elle/de toi ne sera pas connectée à la vie/ à ta vie. Et cela, ça se sent, les enfants sont très sensibles, ils sentent, ils ont des petites antennes... Certains adultes ont par chance garder un peu de cette sensibilité-là et c'est tant mieux. Je pense bien que tu en as gardé une, non?

      Dis-moi, quelles sont tes questions? Fais une liste.

      Ensuite, qu'est-ce qu'elles t'apportent? qu'est-ce qu'elles te font sentir comme risque (aller dans le mur)?

      Quelles sont les réponses (les tiennes, celles qui viennent de toi seront les meilleures) qui te renforcent, te font grandir? Celles qui te font basculer, perdre ton équilibre?

      Je t'envoie un peu de douceur, garde confiance en toi, tu as vraiment mille belles choses en toi...

      A bientôt,

      Supprimer
    37. Coucou, au contraire merci de me lire et de me répondre! C'est très gentil en tout cas...

      Je suis d'accord sur le fait qu'un enfant ressente la souffrance de ses parents et je le sais pour l'avoir vécu, mes parents ont finit par rester ensemble mais leurs problèmes étaient et sont toujours à cause de la belle-mère qui se mêle de tout, le cliché quoi... Et voir ma mère souffrir me rendait et me rend triste, voilà peut-être la source de cette sensibilité...

      Je ne sais pas exactement ce que G. envisage comme avenir mais je lui souhaite beaucoup de bonheur car c'est une personne à qui je donnerais mon coeur si elle voulait de moi... Elle est triste en permanence, elle cherche du réconfort, de l'affection. La bonne ambiance de la classe l'aide beaucoup je pense mais de plus en plus souvent elle me prend la main après avoir reçu un texto ou un appel et je sens qu'elle est nerveuse, qu'elle a besoin de se calmer parce qu'elle est à bout. Moi je ne dis rien, je serre sa main et c'est assez bizarre, parfois un geste vaut mieux qu'une longue discussion, je n'ai rien à dire, je me suis promise de ne pas l'orienter dans ses choix personnels...

      J'aimerais être totalement moi oui car je sais que le chemin que je choisirai ne sera pas forcément le bon... Je ne sais pas si je pourrai être un jour honnête et dire à mon copain que j'aime une femme, lui qui pense que j'ai rencontré un autre et que j'ai changé pour cela... Je ne serai sûrement jamais moi-même car je l'aime aussi et c'est un choix impossible à faire...

      Je me pose beaucoup de questions... La dernière en date était ce matin à la pause, j'ai dis que j'allais prendre un café et G. me demande de lui en ramener un. Je lui apporte et elle me dit "oh merci mon amour", le choc, je me demande quoi répondre et je joue l'humour en disant "pas de quoi baby"... Bien sauvé mais bon...

      Je sens que quelque chose a changé entre elle et moi et je me fais des films qui ne sortiront sûrement jamais au cinéma mais certaines questions me perturbent... Comment réagir si un jour elle tente un rapprochement plus direct? Je connais mal mes réactions même si la situation ne me déplairait pas... Je n'ai aucune expérience avec les femmes et j'avoue avoir un peu peur à l'idée de devoir gérer autant de sentiments en même temps, si cela devait être le cas il faudrait le temps... Je voudrais profiter et ne pas avoir peur de me laisser aller. Je ne dis pas que cela se produira mais je préfère m'y préparer...

      Voilà ce que j'appelle aller dans le mur, m'imaginer une situation fictive et fantasmer sur quelque chose de non acquis... Et puis il y a toutes les questions qui en découlent... Est-ce qu'elle attend un signe comme moi? Est-ce qu'elle a juste besoin de quelqu'un pour la réconforter ou est-ce qu'elle n'ose pas faire le premier pas? Je n'en sais rien... Je cherche toujours ma tête, perdue le jour où je l'ai rencontrée. Je cherche mes réponses et le centre de moi-même.

      Un tout grand merci!

      S.

      Supprimer
    38. Coucou S. ;) (merci pour ça!)

      Je vais y aller peut-être un peu trop grossièrement, donc, ne prends que ce qui te parle et pas le reste, je te fais confiance...

      Oui, parfois, souvent, les sensations, le non-verbal, valent autant que de grandes discussions... Cette sensibilité-là, à la souffrance sourde de l'autre, aux non-dits, au fait de vouloir aider l'autre et au fait de l'aimer au sens général du terme, d'être son anti-dépresseur, de vouloir sauver l'autre, tu l'as probablement appris en grandissant auprès de ta maman qui était prise par de la non-reconnaissance, voire de la disqualification, de la part de sa belle-mère, d'un certain manque de soutien, de la part de ton père. Quand on vit cela lorsque l'on est petite, cela empêche des choses (il faut être très vite grande, devoir mettre ses propres sensations et besoins de côté, espérer pouvoir tout réparer, mais se sentir impuissante - car ce n'est pas possible de la sauver!...), mais cela apporte des choses (être d'une grande sensibilité et humanité, être empathique, garder une petite antenne de sensibilité...). Ça, ce serait le cliché comme tu dis, vois si ça convient - en tout ou en partie- à ta réalité de petite fille et de toi grande, qui repense à la petite que tu étais.

      Quand tu dis ne pas vouloir influencer les choix de G., est-ce que tout comme la petite qui a essayé de soutenir sa mère, quelque soit ses choix, la grande en toi voudrait offrir cette même forme de soutien et d'amour inconditionnel à G.? Mais où tu mets S. dans tout ça? Ce que tu sens, voudrais, ce que tu vis, tes envies, tes besoins? N'avais-tu pas envie parfois que ta maman parte de la maison avec vous, vers un avenir meilleur? Si en faisant cela avec G., comme avec ta maman, tu ne te mets pas, toi et ton vécu, dans une boite fermée à triple tour, c'est ok. Sinon, ce n'est pas ok, car cela va t'enfermer, non? Des alternatives existent, pour respecter les choix de l'autre (que personne ne pourra sauver de toute façon, sauf la personne elle-même) et tes besoins à toi...

      Supprimer
    39. C'est avec toi que tu dois être tout d'abord honnête. Tu es très honnête avec les autres personnes, tu es quelqu'une de loyale, de confiance, j'en suis sûre. Mais c'est parfois TOI, que tu risques d'oublier, de bafouer un peu. En étant plus attentive à toi, à tes besoins, en t'autorisant ta part de bonheur, en restant centrée + sur toi, petit à petit, les évidences apparaitront. Et les gens qui t'entourent, les choix que toi tu feras pour ta vie, deviendront petit à petit évidents, plus clairs et simples... Ça peut prendre du temps, ce n'est pas une ligne droite, mais tu en déjà en chemin vers ça...

      Supprimer
    40. Oui, bien sauvé le coup du café :) Tu as déjà pensé que peut-être G. a aussi des sentiments pour toi? Vraiment là, qu'elle se sent bien avec toi, qu'elle veut être avec toi, mais qu'elle n'assume pas, surtout qu'elle ne voudrait pas "orienter tes choix personnels"... (ça te rappelle quelqu'un? ;))

      Supprimer
    41. Oui, tu as raison de te préparer à l'idée qu'elle partage des sentiments similaires pour toi, mais tu ne pourras pas te préparer à tout et si/quand ca viendra, ce sera là, tu sentiras ce qui est bon et ok pour toi, jusqu'où tu voudras aller... Entre deux personnes, que ce soit avec un homme ou une femme, tout prend sa place simplement quand il y a de l'amour. Il n'y a pas beaucoup de différence à ce sujet. Après, après-coup, il y a des différences, quand les préjugés se réveillent etc. Mais souvent quand on est amoureuse et que c'est partagé, on peut déplacer des montagnes!

      Supprimer
    42. Mais si c'est "seulement" un fantasme, cela te fait-il du bien de fantasmer? Cela améliore-t-il ta vie... Peut-être que tu acceptes + de choses de ta vie, parce que tu as ce rêve avec elle? Si tu ne l'avais pas, penses-tu que tout irait bien dans le meilleur des mondes dans ta vie de tous les jours avec ton copain, avec ta famille, tes ami-e-s? Qu'est-ce que ce rêve vient garder/réveiller de vivant en toi et qui n'était plus là?

      Supprimer
    43. Prends bien soin de toi... Bientôt les examens? des stages?

      Supprimer
    44. Coucou,

      Disons tout simplement que j'ai sûrement une tête qui dit "si tu as des problèmes viens me les raconter" non mais sérieusement je pense que beaucoup trop de gens, d'amis me racontent leur vie en espérant que j'aie une solution miracle mais j'écoute et ça s'arrête là je ne cherche des solutions pour personne lorsque leur histoire est liée à d'autres personnes qui font partie de leur vie... Parfois je donne mon avis mais c'est tout. J'ai déjà bien du mal à trouver des solutions pour moi-même et là je fais un peu comme eux puisque je vous raconte ma vie mais bon... C'est vrai que c'est paradoxal tout ça!

      G. par contre ne me raconte pas toute sa vie. Au contraire, je découvre petit à petit et je préfère, je comprends certaines choses de moi-même mais je ne sais pas pourquoi elle vient vers moi et me prend la main, je ne sais pas pourquoi moi... Peut-être qu'elle a peur aussi, oui il est possible qu'elle ne veuille pas me bousculer car elle a l'impression que je suis en équilibre, je n'en sais rien...

      J'ai beaucoup de mal à la cerner, mais je sens certaines choses je pense. Je n'en suis pas sûre du tout, voilà pourquoi je n'ose pas me lancer... J'ai peur de ses réactions, qu'elle ne comprenne pas et qu'elle me dise que je me suis fait des idées ou qu'elle refuse de s'avouer qu'elle ressent les mêmes choses que moi... Elle va jusqu'à ne prendre mes écharpes pour sentir mon parfum c'est gros comme indice! Mais j'ai du mal, je ne sais pas pourquoi je sens que ce ne serait pas bienvenu de ma part de lui dire tel quel que j'ai des sentiments très forts pour elle... Elle est capable de me mettre un gros râteau :-S

      Supprimer

    45. Ce dont je rêve me fait garder les pieds sur terre en partie car j'ai accepté le fait d'aimer une femme même si c'était déstabilisant au départ mais grâce à ce fantasme je me dis que c'est possible, qu'elle est bien réelle et que je peux passer du temps avec elle, profiter de l'instant présent même si son coeur va ailleurs... Je n'ai jamais ressenti une chose pareille pour quelqu'un car avec mon copain je prenais les choses comme elles venaient, c'était du concret et je connaissais mes limites... Avec elle je ne les connais pas, tout est abstrait...

      Pour ma mère je sais très bien que cette situation a changé ma vision des choses et étant en couple avec un garçon je me rends compte que le courage de dire STOP n'est pas leur fort, ils préfèrent fuir (la plupart)... C'est ce que je reproche à mon père d'ailleurs, ma mère n'avait personne, uniquement moi et mon frère pour la consoler. Avec le recul oui je peux le dire, elle aurait eu une meilleure vie seule mais elle est restée pour nous dit-elle...

      Donc pour G. mon but n'est pas de la sauver, juste de la soutenir même sans savoir pourquoi je la soutiens... Juste que son moment de nerfs passe et qu'elle reprenne l'écoute du cours normalement, je veux uniquement son bien-être et ce que vous dites est vrai je ne me soucie plus du mien car elle est ce qui m'est arrivé de mieux en ce moment, elle ne me déçoit pas... Si je prenais en compte mon bien-être je suppose qu'il faudrait prendre mon courage à 2 mains et lui dire "Je ne sais pas pourquoi mais j'ai eu le coup de foudre pour toi et ce qui est sur c'est que je sais pourquoi je t'aime...". C'est ce que je dois faire? J'ai une mauvaise intuition...

      Supprimer

    46. Je ne sais pas si elle ressent la même chose car si elle attend que je fasse le premier pas et si moi aussi j'attends qu'elle le fasse nous pouvons ainsi tourner en rond pendant longtemps... :-(

      Y aurait-il un moyen de lui tendre des perches énormes pour qu'elle voit que pour moi c'est quand elle veut? J'ai essayé le "notre amitié me perturbe" et sa réponse était "c'est normal chouchou j'ai 11 ans de plus que toi, tu verras quand tu auras mon âge que ça fait tout bizarre de fréquenter des plus jeunes" heu oui d'accord...

      Je voudrais tellement qu'elle comprenne tout ce que lui dit mon coeur...

      Pas de stages cette année non mais quelques petits examens faciles en fin d'année, je suis motivée cette année et je m'en sors très bien donc je n'ai pas de stress à ce niveau-là c'est déjà bien!

      Merci pour tout et merci je m'aider à penser à moi... Est-ce que je gère mal mes sentiments à votre avis?

      Vous faites de belles choses en tout cas... À bientôt :-)

      Supprimer
    47. Coucou, il y a un peu de nouveauté dans mon histoire... Jeudi G. m'a proposé de faire les courses avec elle après le cours, nous avons ramené la fameuse copine jalouse puisque normalement nous faisons le chemin ensemble et de là nous sommes parties. Tout d'abord à ce propos, je me suis demandée pourquoi elle n'a pas proposé que l'on fasse les magasins à 3... Soit qu'elle sent que cette fille est jalouse d'elle, soit elle ne s'entend pas plus que ça avec...

      Pour ma part, je pense aussi qu'il est question de maturité, cette fille a 21 ans comme moi, 2 mois de plus pour être précise et j'avoue être parfois choquée par ses réactions, je m'explique: nous avions un travail à réaliser sur Martin Luther King (sujet choisi d'un commun accord), elle affirmait qu'il était injuste que l'on rejette des personnes pour leur couleur de peau, etc. Jusque là tout va bien et bêtement en parlant d'un fait divers elle me dit "encore ces ***, tous les mêmes, qu'on les renvoie dans leur pays!". Je tiens à ajouter qu'elle a dit tout cela en présence de G. J'ai donc répondu à cela qu'ils ne sont pas tous comme ça, qu'il ne faut pas juger un peuple entier aux actes de quelques personnes malintentionnées.

      Je me suis également empressée de lui rappeler que mes parents étaient issus de l'immigration italienne et qu'il existait aussi beaucoup d'italiens qui ont fait de mauvaises choses mais ils ne sont pas tous les mêmes. À moins qu'elle ne le pense aussi? G. a confirmé mes dires puisqu'elle est dans le même cas et je pense que depuis elle trouve cette fille hautaine et trop protégée de tout, surtout des étrangers et du mal, elle dit que c'est typiquement la réaction d'une fille qui ne s'ouvre pas aux autres. Il faut parfois peser ses mots et aller voir chez le voisin pour voir qu'il est dangereux d'enfermer un groupe de personnes dans un stéréotype.

      Donc G. et moi passons plus de temps ensemble par affinités. Vendredi aussi après le cours nous avons passé un moment chez elle cette fois pour travailler un cours sur ordinateur. Il y avait son "mari", j'ai appris qu'elle n'était pas mariée à propos... Elle faisait comme s'il n'était pas là et lui pareil...
      En repartant de chez elle pour aller chercher le petit elle m'a demandé si une situation pareille était supportable... Elle pense qu'il ne l'aime plus et elle a décidé de le quitter, elle m'a dit vouloir changer de vie car elle ne sait plus non plus si elle l'aime toujours. Je pense qu'elle a pris sa décision et personne ne la fera changer d'avis... Je lui ai dit que peu importe ses choix, j'espèrait qu'elle soit vraiment heureuse... Elle m'a donné l'impression d'être gênée de ce que je lui avais dit, j'ai pourtant dit le minimum je trouve non? Et hier au téléphone elle s'est excusée de son expression toujours triste, d'avoir l'air d'être ailleurs et que je ne devais pas le prendre pour moi.

      Je savais très bien tout cela, on dirait qu'elle a peur que je me lasse de la voir triste ou que je pense que sa mauvaise humeur est contre moi, loin de là mais cela me fait plaisir car c'est comme dire à quelqu'un de ne pas partir car il est important pour nous.

      Je pense qu'il est effectivement impossible de la sauver mais j'espère que tout cela évoluera, du moins un peu... Je vais la chercher tantôt pour une balade normalement (et je n'ai pas dormi de la nuit, depuis plusieurs jours en fait) mais je laisse faire le temps. Comme j'ai dit j'attends le déclic de sa part, le petit plus, si pas alors il n'y aura rien... Trop peur de me lancer toute seule... À 2 c'est sûrement mieux.

      Bonne journée et merci de me lire.

      S.

      Supprimer
    48. Bonjour S.

      Ce n'est pas un paradoxe! Tu es humaine, tolérante, acceptante, tes ami-e-s peuvent compter sur toi, tu écoutes, tu soutiens, tu permets que les gens trouvent leurs solutions, tu donnes ton avis mais tu n'envahis pas l'autre en pensant que tu sais mieux que l'autre ce qui est bon pour l'autre... Si tu veux une reconversion professionnelle, tu peux penser à devenir psy ou travailleuse sociale, on deviendra collègues! ;)

      G. et toi, vous apprenez à vous connaitre, petit à petit, vous vous rencontrer, petit à petit, votre relation devient de plus en plus profonde, authentique et intime. Il existe quelque chose entre vous deux qui est différent, unique pour chacune de vous. Quoique votre relation devienne (amour assumé, amitié particulière), elle est d'ores et déjà une belle relation humaine et d'amour au sens large, une relation privilégiée et rare, qui vous apporte beaucoup à toutes les deux... Elle vous est précieuse.

      Vous êtes toutes les deux en changement dans vos vies respectives aussi et la force que vous offre votre relation pour mieux redéfinir vos vies est vraiment importante.

      Je pense que tu as raison de ne pas lui dire quelque chose de + direct pour le moment, qui "clarifierait" la nature de vos liens, tu le sens, elle n'est pas prête à ça...

      Je ne pense pas que son cœur aille ailleurs. Elle est préoccupée par ailleurs (son couple, ses enfants). Son cœur peut contenir plusieurs personnes, au moins ses enfants et toi... Une partie importante de son cœur, dans ses parties heureuses: bien-être, se sentir soulagée, légèreté, soutien, envie de se laisser aller (balades...), tout cela va vers toi.

      Supprimer
    49. Au sujet de ta mère, que voudrait ta mère pour ta vie à toi? Dans quels pièges de la vie est-elle tombée et qu'elle voudrait t'éviter selon toi? Quelles sont les choses qu'elle a réussi, dont elle peut être fière et qu'elle voudrait mettre dans tes bagages de la vie? Qu'est-ce que tu choisis de prendre ou de laisser, de ne pas prendre, pour ta propre vie à toi, de l'histoire de ta mère, de ton père, de leur couple?

      Tu dis: "Donc pour G. mon but n'est pas de la sauver, juste de la soutenir même sans savoir pourquoi je la soutiens... Juste que son moment de nerfs passe et qu'elle reprenne l'écoute du cours normalement, je veux uniquement son bien-être et ce que vous dites est vrai je ne me soucie plus du mien car elle est ce qui m'est arrivé de mieux en ce moment, elle ne me déçoit pas..." Tu peux en dire + ?

      Supprimer
    50. Pour les signaux en morse pour G., les perches ne seront pas des grosses perches, mais des petites choses, au fur et à mesure de votre rencontre, de votre tricot relationnel qui se tisse chaque jour... Au quotidien, il y aura plein de moments pour connaitre mieux ce qu'elle ressent, ce qui compte pour elle dans sa vie, sur ses sentiments et pour dévoiler les tiens petit à petit...

      Je suis contente que tes études te plaisent et que tu les investisses!

      Supprimer
    51. Tu ne gères pas mal tes sentiments, tu es même très forte selon moi, pour arriver à profiter de la vie, des moments avec elle, tout en étant dans un flou artistique dans la définition de votre relation et de ses sentiments... Tu es très douée en mindfullness = pleine conscience ("Etat de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment". Kabat-Zinn, 2003.), profiter du moment présent...

      Supprimer
    52. G. et toi, vous partagez des valeurs communes et vous êtes cohérentes dans vos actes avec vos valeurs. Anti-racistes, par expériences personnelles, par valeurs humaines. Ben oui, ca ne va pas le faire avec la 3ème personne, vite que vous fassiez votre exposé, avant que cela ne s'envenime davantage :/.

      Parler de Martin Luther King (mais que fais-tu comme études??? je suis curieuse, mais motus et bouche cousue...) et du racisme, cela permet aussi de parler du sexisme et de la force des femmes. Car c'est bien par Rosa Parks, une femme noire, que tout a débuté, elle est la figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis car tout vient de cet événement où elle a refusé de laisser son siège à un passager blanc, elle est connue pour être la mère de la reconnaissance des droits civiques! Pourtant, c'est souvent passé sous silence lorsque l'on parle de mouvements de libération des noir-e-s aux USA, est-ce que tu la connaissais?

      Du coup, vous pouvez parler ensemble d'autres mouvements de revendications de droits, qui ont été nécessaires pour faire avancer les sociétés et qui sont partis initialement par les gens qui étaient opprimés ou discriminés: pour les droits des femmes (avec les mouvements d'après-guerre, sais-tu qu'en Belgique, jusqu'en 1976, une femme ne pouvait pas ouvrir seule un compte en banque?), pour les droits des homosexuel-le-s (après-Stonewall aux USA, dans les années 70)... Tu verras ainsi comment elles (et surtout G. :)) se situent sur ça...

      Le fait de généraliser à tout un groupe humain, des caractéristiques de quelques individus, c'est le processus même de la construction de stéréotypes, tu as tout à fait bien compris!!!

      Supprimer
    53. Tu lui donnes un amour plein, rempli à G. Oui, tu lui a dit le minimum en termes de "je ne dis pas tout l'amour que j'ai pour toi, G.", mais tu lui as dit le maximum en termes d'un message d'Amour avec un grand A, authentique et que G. n'a sans doute jamais reçu !!! "Vis ta vie, quelque soit ta décision, je t'espère heureuse", c'est du vrai amour rare ça dis! Tu as déjà reçu ce message-là toi? Qu'est-ce que cela t'a fait ou te ferait?

      Elle, elle veut faire attention à toi en retour. Oui, elle veut te rassurer que ce n'est pas toi, qu'elle voudrait bien que tu restes, qu'elle est désolée de te faire vivre cela. Cela est important selon moi, car elle tient compte de toi et de ce qu'elle pourrait te faire vivre, elle est respectueuse et même si elle ne va pas bien, elle ne reste pas centrée à 100% sur elle, elle est empathique et elle fait attention à toi, comme elle peut...

      Alors la balade?
      Tu ne t'oublies pas hein! Je compte sur toi!

      Supprimer
    54. Bonjour, merci pour cette réponse, un passage m'a particulièrement touchée, j'expliquerai pourquoi...

      Il est vrai que je n'ai la prétention de rien, je ne suis ni parfaite et ce que je dis ou fait ne l'est pas non plus. Par là je veux dire que si je lui en dis un minimum c'est uniquement car elle seule peut voir où se trouve son bonheur en dehors de ce que je voudrais moi. Ce n'est pas m'oublier ça, c'est accepter qu'elle soit vraiment heureuse même si ce n'est pas avec moi. Si je lui dis cela c'est aussi pour lui rappeler que moi je suis là pour elle et pas pour lui dire quoi faire de sa vie...

      Mais il est clair que cette relation est importante à mes yeux, aux siens aussi je l'espère... Elle me permet d'être ce que je me suis refusée d'être avec mon copain (et heureusement, c'est comme si j'avais senti que lui me ferait du mal, ce qu'il a fait), vulnérable et sensible. Avec elle je n'ai pas peur d'être blessée, je la sens sincère et même si il s'avère qu'elle préfère être avec une autre personne, je sais que tout ce qu'elle me donne et tout ce qu'elle partage avec moi n'est pas un jeu. Elle a beaucoup à penser pour le moment et je ne peux pas amener mes sentiments aussi directement... Je ne dois pas la brusquer, elle n'est effectivement pas prête et peut-être que me laisser du temps n'est pas mal non plus de mon côté.

      Supprimer
    55. out ce que ma mère m'a toujours dit est de ne pas dépendre d'un homme... Plus clairement d'être indépendante, de ne pas me laisser faire si quelque chose ne me plaît pas. Elle voudrait pour moi tout ce qu'elle n'a pu elle-même faire...

      Elle est fière d'une chose: de moi et de mon frère, de notre sensibilité (mon frère l'est moins), mais je lui ai souvent dit qu'être trop sensible n'est pas une qualité. Là où elle se contredit c'est sur le fait qu'elle veut que l'on soit autonome, que l'on fasse nos choix mais j'ai l'impression que nos choix doivent quand-même rester dans ce qu'elle avait imaginé pour nous (dont l'hétérosexualité)...

      Une chose à retenir de mes parents? Un couple = 2 personnes! Pas avec la belle-mère 24/24h pendant les 23 ans de mariage!

      Supprimer
    56. Pour plus de précisions concernant ce que j'ai dit sur le fait que je me soucie plus de son bien-être que du mien en ce moment parce qu'elle a besoin de soutien, besoin qu'on l'oblige à rester parmi le groupe et non seule dans ses pensées, elle pense déjà bien assez comme ça j'imagine... Et moi je vais bien même si mon couple coule doucement comme le Titanic, il n'y a plus rien entre nous mais nous nous voyons toujours et je ne peux pas dire que je ne l'aime plus, je pense que j'aurais beaucoup de mal sans lui malgré tout car il est mon meilleur ami, mon confident, il me connaît part coeur mais il ne sait pas ce qu'il se passe dans ma tête, ou il refuse de l'admettre... Nous en sommes là...


      Je vis l'instant présent et je profite de tout ce qu'elle veut partager avec moi, je préfère être à ses côtés et devoir gérer mes sentiments et mes gestes que de ne plus rien partager avec elle...

      Supprimer
    57. Hé oui, j'aurais pu faire psy, j'ai d'ailleurs plusieurs amies qui font cela à l'ULB et à l'UMH. Mais non, je suis peut-être passée à côté de ma voie pour mes études comme pour ma vie sentimentale, qui sait. J'ai commencé par faire l'Eii, ensuite j'ai senti que le contact passait bien avec les enfants et en 2 année d'institutrice j'ai tout plaqué  pour faire secrétariat. Voilà où j'en suis, je suis un échec sur pattes me disent certaines personnes (que je n'apprécie pas donc je ne le prends pas pour moi)! ^^

      Du coup là je suis moins mystérieuse... Lol aucun soucis ^^

      L'exposé sur Martin Luther King (cours de communication: comment faire passer un message?) s'est bien passé, oui bien sûr que je connais Rosa Parks! Un exemple de courage! Nous en avons d'ailleurs parlé dans le travail, par la force des choses... Cette fille qui n'est pas tolérante a accepté le sujet avec enthousiasme lorsque je lui ai suggéré mais elle ne véhicule pas une image cohérente avec ce qu'elle a dit durant l'exposé... Je m'en méfie un peu, surtout de sa jalousie maladive... Pour ma part, je voyais là l'occasion de donner un mot de paix dans notre classe et de véhiculer de belles valeurs. Et G. m'a dit avant de s'éclipser que malgré le fait qu'elle me connaisse depuis peu je suis une des rares personnes en qui elle a confiance et qu'elle ne se trompe quasi jamais, je n'ai pas vu de rapport et elle n'a pas voulu en reparler.
      Merci pour le conseil, j'essayerai de reparler de tout cela avec elle... :-)

      Supprimer
    58. Aimer une personne c'est vouloir son bonheur... Cette partie de réponse m'a touchée car ma réponse à ces questions est NON... Je n'ai encore jamais reçu ce genre de message, il y avait toujours à la suite un "mais n'oublie pas que JE n'aime pas ci ou ça, JE ne tolère pas..." ce genre de choses qui font que la personne parle encore d'elle avant de penser à l'autre! Donc je pouvais être qui je voulais, faire comme je voulais TANT QUE... Des limites et des limites, les miennes je les connais, c'est le plus important. Et je ne le fais pas avec G. parce qu'on ne me l'a jamais dit, juste parce que je le pense sincèrement et que j'aimerais au fond de moi qu'elle trouve son chemin, elle le mérite...

      Notre balade d'hier était super... Elle m'a proposé d'essayer une robe un peu bizarre qui faisait glam-rock comme elle dit, pas mon style mais ça l'amusait et quand elle a vu elle a dit "c'est bon test réussi, je voulais voir si je pouvais te persuader" aucun rapport je dois dire et puis elle m'a dit toute la journée que ça m'allait bien, qu'elle ne m'avait jamais vue sous cet angle... Je me vengerai ^^ non je plaisante c'était marrant, ensuite elle m'a proposé de rester un peu chez elle comme il n'y avait personne. Devant la TV elle me dit en rapport avec le film (la cité des anges) qu'elle ne recevait plus d'affection elle... J'avoue avoir hésité mais je lui ai dit "Tu en veux? De ma part je veux dire...", elle a répondu que la dernière fois qu'elle en voulait et qu'elle est venue près de moi elle avait senti comme si je n'en avais pas envie... J'ai expliqué que j'avais juste été surprise (mieux que de dire que je l'ai désirée plus que tout sur le moment et que j'étais pétrifiée) et je l'ai prise dans mes bras en lui disant que c'est quand elle veut... Elle pensait que je trouvais ça déplacé de sa part (si elle savait!)...Elle est restée comme ça (allongée et sa tête posée sur ma poitrine) jusqu'à la fin du film et elle a sûrement senti mon coeur battre... Elle m'a dit clairement "j'aime ton odeur et ta peau est douce"... Tout cela me perturbe un peu mais j'ai passé un bon moment proche d'elle et ça confirme que je peux gérer plus si cela venait, l'attirance et les sentiments y sont...
      Merci de me lire et de m'apprendre des choses, je ne connaissais pas Stonewall...

      À bientôt!

      S.

      Supprimer
    59. Coucou, j'écris la suite de mon histoire...

      Voilà le jour où nous avons regardé le film elle m'a envoyé au soir ce texto "Avec toi je suis moi avec mes qualités, mes défauts et tu me donnes tout ce que je ne recevais plus, de la tendresse, de l'écoute et de la sincérité... Je dois te parler demain, ça tombe bien on n'a pas cours, je viendrai te chercher, tu es disponible?"
      Voilà tout ce que j'ai reçu, j'étais impatiente... J'ai donc répondu que je l'étais et que je ne savais pas à quoi m'attendre.

      Le mercredi elle vient me chercher et son regard n'était plus éteint, elle était souriante et elle m'a demandé si je voulais aller quelque part avant d'aller chez elle (puisqu' il n'y avait personne) j'ai dit que non et là elle m'a dit que son compagnon sortait toujours dieu sait où donc elle avait une journée seule et elle ne se préoccupait plus pour lui.

      Supprimer
    60. hez elle, elle m'a regardée fixement et elle a commencé son discours, je résume: elle était malheureuse et le jour où elle a commencé à me fréquenter elle a compris qu'il y avait de l'espoir, j'étais toujours débordante d'énergie et elle a aimé ma personnalité mais elle se disait qu'elle n'avait pas le droit d'être mon amie car elle m'empêcherait de garder cette part d'enfance enfin bref allons à l'essentiel...

      Elle m'a dit qu'elle ne pensait pas que ça lui arriverait mais ce qu'elle ressentait pour moi c'était plus que de l'amitié et m'a demandé si c'était réciproque ou si elle avait mal compris. Je lui ai dit que ça l'était et là elle m'a prise dans ses bras et m'a embrassée, nous avons passée la journée ensemble et voilà pour ce jour-là ce n'était pas clair du tout dans ma tête. Est-ce qu'elle voulait juste combler un vide ou est-ce que qu'elle nous imaginait vraiment ensemble? Je ne me suis pas prise la tête, c'était mignon et ce que je ressentais était plus que positif...

      Supprimer
    61. Les jours suivants, elle me glissait des mots sous ma farde pendant le cours "viens au 2 ème étage à la pause si tu veux plus qu'un bonjour banal" et c'était pour avoir le bisou que je n'avais pas eu au matin, c'était excitant et je n'avais jamais ressenti tant de choses...
      Pas plus tard que mardi midi elle rentrait chez elle et elle m'a prise par le bras l'air de rien pour me prendre avec elle. Mercredi son compagnon était en city trip et elle m'a proposé de passer encore la journée avec elle, j'ai accepté.

      Ce jour était extra, les choses ont évoluées et elle avait peur d'aller plus loin sur le moment donc elle est partie à la cuisine et je n'ai pas compris, c'est elle qui a engagé tout ça et elle avait peur? Je la désirais mais je n'ai rien fait qui puisse la blesser... Je n'étais pas non plus rassurée puisque c'était la première fois que je vivais ça mais les choses se faisait doucement et je ne paniquais pas donc je lui ai dit clairement que c'est elle qui a fait avancer les choses, que bien sûr j'avais envie d'elle mais je ne l'ai pas brusquée donc elle n'avait pas à avoir peur. Ça déstabilise quand les 2 n'ont jamais eu d'expérience avec une femme avant... Est-il possible que ce soit cela?

      Finalement et calmement il s'est passé ce qu'il s'est passé...

      Supprimer
    62. J'ai fait une pause avec mon copain sans lui expliquer vraiment... Et il m'a juste dit que lui aussi allait s'amuser et que je ne devrais pas pleurer si un jour il ne veut plus de cette relation. C'est mauvais de ma part mais je sais que si je lui expliquais le tout avec la fierté mal placée qu'il a il ne voudrait plus rien savoir de moi. Hier avec G. nous sommes allées à Bruxelles pour le marché de Noël et elle n'a pas voulu prendre son petit garçon. Elle envoyait des messages à quelqu'un et puis un homme nous rejoint, un ami à elle qui devait fort l'apprécier vu comme il la regardait... Je n'existais plus du coup donc je les ai laissés car j'avais besoin de comprendre ce que je faisais, ce qu'elle faisait avec moi et il est évident que, même si je sens que ses sentiments sont sincères, je ne fais pas le poids face à un homme. Je l'ai attendue dans la voiture et ce qui devait être une belle journée est devenue une journée à pleurer... Elle est revenue et m'a dit que je ne devais pas pleurer pour elle, que j'étais jeune et que ce qui s'est passé n'aurait jamais dû arriver même si l'envie et l'amour étaient là, que j'avais un petit coeur trop fragile et qu'elle ne voulait pas m'obliger à subir ça. Elle m'a dit "je t'aime mais je ne crois pas en cette histoire, tu as toute la vie devant toi, moi j'ai un ménage foireux et un petit garçon à élever, je m'en sortirai seule avec mes problèmes et toi tu n'en as pas donc tu dois profiter et réaliser ton rêve de te marier d'avoir des enfants, je vois quand tu es avec mon fils que tu en veux donc je laisse tomber, j'ai fait une erreur, je serais triste de ne plus t'avoir comme amie donc reste-le stp, tu es extra et je ne prétends pas mériter d'être heureuse avec toi car tu finiras par être malheureuse avec moi,..." je me souviens de tout ce qu'elle m'a dit dans les moindres détails et je ne sais même pas comment je faisais pour conduire en pleurant mais je n'ai rien dit du tout... Si mon avis l'intéresse elle me le demandera. Je l'ai ramenée et avant de sortir elle m'a embrassée en pleurant mais je n'ai rien dit... C'est son choix, pas le mien... Je ne sais pas comment sera le feeling demain en cours mais je ne sais même pas si je suis triste, si je suis simplement trop naïve ou les deux... Je suis perdue mais vraiment là! Je laisse tomber cette histoire en fait, elle a fait 15 000 pas en avant et un seul à suffit pour tout détruire...

      Désolée de raconter ma vie, c'est pitoyable mais encore une fois je ne peux le dire à personne.

      S.

      Supprimer
    63. Je suis désolée S., je reviens vite vers toi, je suis débordée de travail. Si tu re-viens à Bruxelles, contacte-moi, je fais des consultations sur Bruxelles, on pourrait se voir 1fois peut-être? Sinon, je reviens vers toi par ce blog très vite, j'ai été débordée de travail, garde confiance en toi, essaye de te centrer sur toi, fais toi du bien et en tout cas ne te fais aucun mal! Prends du recul, du temps, pour sentir TOI, même si c'est paumant, frustrant, prends ces moments pour sentir ce qui va pour toi, ce qui ne va pas, ne t'accroche pas à une personne, fais-toi entourée par tes ami-e-s (je sais que tu ne peux pas leur dire, mais vois-les, vas au ciné...). Pê à tout à l'heure, que je te lises et te répondes vraiment!
      Quelle musique aimes-tu, quelle chanson te fait du bien, te fait sentir bien, écoute-la en boucle... A bientôt chère S.

      Supprimer
    64. Chère S.,

      C'est vraiment dur à vivre cela, les paradoxes, les contradictions, je suis désolée que cela t'arrive. C'est normal que tu te sentes perdue. Des pas en avant, des bonds en arrière, peut-être des bonds en avant demain... Votre relation change de vitesse, prends des tournants, parfois des dangereux ou des perçus comme dangereux...

      Malheureusement, elle aussi, G., peut te blesser. Vous vous êtes offert l'une à l'autre, la possibilité d'exprimer des parties de vous qui étaient restées sousterraines: tu as oser être vulnérable et sensible, elle s'est autorisée à avoir de l'espoir et retrouver le goût du bonheur. Mais très vite, elle saborde, elle casse, elle n'est pas claire, pas respectueuse (rejoindre cet ami à Bruxelles alors que c'était une journée à vous 2, sans te le dire). Tu lui apportes beaucoup par qui tu es, tes qualités, mais aussi par ce que tu fais pour elle. En réciprocité, que t'apporte-et-elle par ce qu'elle fait concrétement pour toi? Etre aimé de toi est un vrai cadeau (qui ne voudrait pas être aimée comme cela?), que t'offre-t-elle en retour? La réciprocité est importante dans une relation, tout accepter n'est pas de l'amour mais du sacrifice, s'il le faut, tu vas devoir mettre des limites (même si ton coeur ne veut pas en mettre).

      Supprimer
    65. Actuellement, elle détruit. Par peur (de la différence d'âge, de vie, etc)? Par lesbophobie intériorisée et hétéronormativité (elle veut que tu aies des enfants avec un homme, elle ne croit en une histoire avec une femme - du moins pas à 100% car si elle y croyait à 0%, elle n'aurait rien fait avec toi)?
      Tout en continuant à être sensible et humaine comme tu l'es (tu es un super belle personne!!!), tu dois néanmoins te protéger (être vraie et sans protection à 100% avec quelqu'un-e, c'est pê trop, il faut que tu gardes quelques % pour toi, de recul, de protection, même si l'autre est super!).

      Si je comprends bien, dans sa vision du monde, les choses finissent mal, elle est destinée à être malheureuse, elle le prescrit dès le début, la fin de ce qui est beau, bon. Avant de vivre des choses difficiles, de se faire du mal comme cela, est-il possible de se faire du bien et de ne pas tout casser? Elle a probablement besoin d'être soutenue, mais aussi cadrée, dirigée, qu'on ne la "laisse pas avoir le dessus", le pouvoir de persuasion, de décider, car elle a ses parts sombres qui se réveillent, qui peuvent être destructrices. Ce serait bien qu'elle fasse un travail sur elle, pour lever sa prescription au malheur qui pèse sur elle, mais ça, c'est ses choix, son chemin. Pas le tien.

      Supprimer
    66. Toi, je trouve qu'avec tout ce que tu vis, tu tiens bien la route, le volant de ta vie, même si tu as les yeux et le coeur qui pleurent. Tu assumes beaucoup. Tu es adulte dans cette histoire, debout, trsite mais vivante, malgré son pouvoir de destruction et ses peurs qui l'alimentent.

      Tu dois aussi entendre ce qu'elle te dit: elle a des sentiments pour toi ET elle a un potentiel de destruction important.

      Toi, de ton côté, tu dis beaucoup actuellement que tu as/es ratée (un échec sur pattes, moi, je ne te vois pas du tout comme cela, bien au contraire!) et peut-être que toi aussi, tu as en partie une prescription au malheur (moins forte qu'elle je pense) ou du moins, une prescription à un bonheur sous conditions (et donc au malheur en dehors de ces conditions). Tu vas devoir continuer à te départir des normes, des attentes et des prescriptions qui t'empêchent d'avoir ta vie à toi...

      D'autre part, je t'invite à ne jamais te comparer à un homme, aux hommes, en croyant ne pas faire le poids. Quand on est avec un homme, il n'a pas tout ce que tous les hommes pourraient offrir, pourtant, il ne se dit pas, je ne fais pas le poids par rapport aux autres hommes et la personne qui est avec lui ne se dit pas, il ne me comblera jamais, il ne fera pas le poids. C'est pareil dans le cas où tu es une femme avec une femme. En plus, aucun homme ne pourra lui offrir certaines choses que toi tu peux lui offrir! C'est une forme de lesbophobie et d'hétéronormativité aussi que de croire qu'une femme ne fait pas le poids par rapport à un homme dans une relation amoureuse.

      Avec ton copain, as-tu garder des distance ou cela vous a-t-il rapprochés? Petit à petit, tu vas clairifier ce que tu sens pour lui: de l'amitié, de l'amour, une forme d'habitude, de dépendance...?

      Essaye de ne pas t'accrocher à quelqu'un-e, ni G., ni ton autre G... Vois des ami-e-s, fais des choses qui te font bien, que tu aimes...

      Mon mail direct; rosine_horincq@hotmail.com, en cas d'urgence, j'y vais + souvent que sur le blog...

      Move in the right direction :
      http://www.youtube.com/watch?v=12zPU-8bsTE

      Supprimer
    67. Coucou, alors là pour le coup, les tournants m'ont perdue pour de bon... J'étais perdue avant mais maintenant je suis perdue avec une avalanche d'amour à lui donner et je pense qu'elle ne l'imagine même pas...

      Elle casse tout car elle a peur, je ne peux pas dire que moi non, j'ai aussi peur de le dire à ma famille etc si jamais. Disons seulement qu'elle voulait m'avoir comme moi je la voulais au début... Sans imaginer une vie à 2 mais en entretenant une relation non définie, juste pour vivre mes sentiments sur du concret...

      Elle ne me cache plus ses sentiments et elle se dit que peut-être elle réussira à assumer cette histoire, personnellement à part être là pour elle je ne fais rien de bien spécial et elle en fait autant pour moi, peut-être moins car en ce moment c'est elle qui a besoin de parler et moi j'ai besoin d'elle.

      Supprimer
    68. Lundi je l'ai évitée toute la journée, juste bonjour et au revoir mais je sentais qu'elle était triste et elle a sûrement pleuré car elle sortait des cours. Elle m'envoyait des coeurs par sms en me disant que c'était trop dur d'être loin de moi malgré que l'on soit si proches physiquement (nous étions assises l'une à côté de l'autre). Je cherchais encore mes mots donc j'ai évité toute discussion.

      Mardi c'était son anniversaire, elle est arrivée en retard et quand elle s'est assise elle m'a pris la main et elle la caressait, j'ai fait semblant de rien mais je l'ai laissée faire, mon coeur s'emballait, c'est dingue l'effet qu'elle me fait. À la pause elle m'a demandé pour me parler, je lui ai dit que c'était un mauvais moment pour parler car c'était son anniversaire... Elle pensait que j'avais oublié, je l'ai serrée contre moi et je le lui ai souhaité et elle allait m'embrasser mais aaaah elle a vu que la prof nous regardait donc elle est partie m'attendre dans le couloir...
      À midi nous avons reparlé de tout, de A à Z et j'ai su qu'elle avait eu le même flash sur moi depuis le début de l'année mais qu'elle est perdue maintenant parce qu'elle pense qu'elle détruit tout ce qu'elle touche. Et aussi car elle a peur de ça, elle ne se considère pas non plus comme lesbienne, cela confirme bien que ce mot a une connotation négative!
      Elle dit juste qu'elle est attirée par moi et pas par les autres, même si elle aime les hommes... Moi je ne comprends plus rien.

      Supprimer
    69. Elle s'est rendue compte qu'elle ne m'a pas demandé mon avis ce fameux samedi soir et qu'elle voulait le connaître, ma réponse était qu'elle avait déjà choisi pour nous 2 et qu'il n'y aurait plus rien puisque ce qu'elle veut c'est élever son enfant et gérer son ménage foireux... Si être bien ne l'intéresse pas c'est son problème mais moi je me suis autorisée cette relation parce que c'est vers elle que mon coeur va et qu'elle a tout fait pour que ce soit possible...

      Elle ne croit pas en nous mais elle ne croit pas au bonheur tout simplement, elle ne croit même plus en elle, elle n'a pas confiance en ce qu'elle peut apporter à quelqu'un simplement en étant elle-même et cela juste parce que son homme l'a peut-être trompée, si j'ai bien compris voilà pourquoi elle a des pensées obscures qui l'empêchent d'être heureuse... Elle n'est déjà pas bien dans sa peau mais je ne vois pas pourquoi...

      Quand je parlais de faire le poids face à un homme je voulais dire qu'à ses yeux à elle je ne suis pas une possibilité de vie, juste une attirance et une envie. Elle joue beaucoup sur la provocation avec moi maintenant, là oui j'ai l'impression que c'est un jeu mais quand je me retrouve seule avec elle son regard ne trompe pas, elle culpabilise qu'on ait fait l'amour parce que maintenant nous sommes "liées" (nous avons une belle expérience en commun), elle aurait peut-être voulu éviter je n'en sais rien.

      Quand je la regarde je ne la vois plus comme avant et elle ne me regarde plus comme avant non plus. Nous sommes restées tout un moment sur la réserve chacune de notre côté et elle a finalement décidé de faire le premier pas. Moi je ne l'aurais pas fait je pense...

      On dirait que ceux de notre classe nous observent, qu'ils cherchent à savoir, il peuvent toujours chercher ils n'y comprendront rien car moi non plus je n'y comprends plus rien.

      Elle veut poursuivre cette relation, elle me l'a dit, sans pour autant se dire qu'elle fera sa vie avec moi, elle dit que je dois vivre ma vie, que je suis jeune et qu'elle a fait sa jeunesse maintenant tout ça est derrière elle, elle n'a que 33 ans et si à cet âge-là la vie est finie c'est triste, mais soit. Ce qu'elle me demande c'est de me conditionner à une aventure avec elle en attendant de voir si elle pourrait assumer mais de rester avec mon copain car c'est avec lui que ma vie sera si elle ne se sent pas prête à être avec moi (je ne peux pas le prendre et le renvoyer comme bon me semble, je le trompe et puis je le reprends? Non, c'est un des rares que je connaisse qui est sensible et attaché, ce serait jouer avec ses sentiments, il mérite mieux que ça, déjà avec ce que j'ai fait je ne le reprendrai plus je pense...)
      Moi comme je disais, je dois vivre cette histoire même si ce n'est qu'éphémère car je n'aurai plus de si grand coup de coeur. Je ne crois plus que ça puisse devenir sérieux avec elle, elle est trop indécise... Je ne pense pas qu'elle assumerait le regard des autres sur notre histoire...

      Supprimer
    70. Avec mon copain je ne me prends plus la tête, il a sûrement compris car il se comporte comme un ami, il me dit que j'étais la femme de sa vie mais que ça ne sert à rien si je ne suis pas sûre de moi... Je ne me remettrai pas avec, je dois le respecter plus que ça, mais il est mon premier je ne l'oublierai pas et sa présence me plaisait...

      D'elle je suis folle, dingue de tout ce qu'elle me fait vivre, ressentir en intimité et elle m'a apporté beaucoup plus de choses que n'importe qui dans ma vie, je pense bien que je suis accro. C'est déstabilisant de se rendre compte qu'entre elle et moi les choses se soient passées si vite, trop vite, elle l'a voulu et je ne regrette rien mais j'aurais préféré profiter encore un peu avant d'aller plus loin, peut-être qu'elle n'aurait pas tout détruit directement... Je regrette simplement le fait qu'elle ait oublié ce beau moment le jour où elle a voulu voir cet homme en ma présence...

      La chanson me correspond totalement, merci, j'essaye de bouger dans la bonne direction oui et je me protège en pensant à tout ce qui pourrait arriver dont le fait qu'elle se mette avec un homme (et ça arrivera). Au fond de moi je sais que cette histoire brillera uniquement en tant qu'amitié améliorée... Je ne m'imagine donc rien pour l'instant, c'est triste mais je m'y ferai et je serai prête à n'importe quel cas de figure. J'encaisserai! ^^

      Pour le moment je réécoute en boucle "I'm ready for you" de Drake... Un peu plus déprimant je dois dire! Lol

      Merci beaucoup de me soutenir et pour le mail aussi!

      Un très bon week-end! :-D

      S.

      Supprimer
    71. Comment vas-tu chère S.?

      Les fêtes de fin d'année, pour certaines personnes, quand on ne peut pas être/se vivre soi-même, quand on a le coeur écarté entre famille et amour, ce n'est pas toujours facile... Toi, tu gères cela comment?

      Ne pas encore savoir ce que vous voulez comme relation, Une relation non définie, vivre ses sentiments, être dans du concret, se soutenir l'une l'autre, s'offrir des bulles d'oxygène ensemble, sans engagement... Cela peut être vivifiant, chouette à vivre, lorsque l'on vit l'instant présent, sans rien attendre (mais c'est difficile le mindfullness en amour...). A plus long terme, cela va/doit se clarifier, sous peine que l'une et l'autre, vous ne soyez pas sur la même longueur d'ondes sur ce qu'est votre relation et que l'une (toi par exemple :/) donne + que l'autre et que la relation se déséquilibre...

      Supprimer
    72. Il y a aussi ses paradoxes à elle, liés notamment à l'hétéronormativité (l'autoroute direction hétérosexualité que l'on propose à toutes les petites filles et les grandes femmes, sans bretelle de sortie possible, sauf le temps d'un soir, comme un petit détour, mais avec le rappel vers l'autoroute dès que possible :/ Sortir des pressions à l'hétérosexualité, c'est une vraie libération, que l'on aime ensuite une femme, un homme, une personne quelque soit son sexe, parce qu'alors, on peut vraiment aimer une personne dans son unicité, parce que'est cette personne-là qui compte, sans les stéréotypes, les rôles sociaux de sexe qui nous limitent etc...).

      Il y a peut-être aussi une partie de ses paradoxes qui viennent de son histoire. Peur de détruire tout ce qu'elle touche, prédilection au malheur, c'est sans doute + dans ses fantasmes, dans sa tête que dans la réalité, car elle a un enfant (elle l'a fait naitre, il est vivant), elle est sortie avec toi (elle a choisi une superbe personne humaine-humaine)...

      Supprimer
    73. Par contre, je pense que tu fais bien de mettre tes limites, tu n'as pas à tout encaisser et tu ferais bien de ne pas mettre des hommes, même un homme, entre vous deux (notamment par rapport à l'homme - qu'elle voulait voir- qu'elle a mis entre vous à Bruxelles, de l'homme - le "sien"- qu'elle présente comme traitre, de ton copain vers lequel elle te pousse (elle ne peut pas, ne doit pas décider avec tu dois être pour que elle, elle se sente moins coupable si elle ne s'engage pas avec toi, si elle te quitte, c'est à elle de gérer sa culpabilité et surtout, ses responsabilités, tu n'as pas fait cette relationtoute seule, elle est aussi responsable que toi de votre relation), l'homme que toi tu penses - à tort- être "forcément" mieux que toi pour elle, parce que c'est un homme, etc... il ne doit pas y avoir d'homme, ni réel, ni fantasmé entre vous deux, vous deux, c'est vous deux... ), de garder autant que possible un peu de recul, de distance et d'observer comment elle fonctionne, de voir ce que ca te fait (positif ou négatif), de lui dire, de regarder les résultats de ce que ses comportements induisent entre vous, ce qu'induisent les tiens, de temporiser, etc... Tu es lucide, garde le plus possible cette lucidité, cette maturité que tu as (peut-être que tu as + qu'elle, même si elle est plus âgée que toi).

      Supprimer
    74. Non, la vie n'est pas finie à 33 ans (et c'est tant mieux), ta vie ne serait pas finie si entre vous deux ca s'arrête (tu dis "je n'aurai plus jamais un si grand coup de coeur", mais pourtant, ta capacité d'aimer et d'être amoureuse ne serait pas finie et c'est aussi tant mieux).

      Avec ton copain, il y a un deuil à faire, oui il y avait des très chouettes choses avec lui et oui, il y avait des choses moins chouettes (ne pas être toi-même tu disais). Tu ne pourras pas faire l'économie de vivre des doutes, de la tristesse, de la colère pour enfin accepter, assumer plus sereinement cette rupture, cette distance qui existe entre vous, qu'elle soit franche, nette ou qu'il y ait des allers-retours entre vous ou même si tu restais avec lui (parce que TOI tu le déciderais, pas parce que elle le déciderait)...

      Je t'envoie tous mes voeux pour cette fin d'année et surtout pour la suivante, qu'elle te soit douce, vivante, respectueuse, remplie d'amour au sens large du terme...

      Supprimer
    75. Coucou, hé bien je fais ce que je peux avec ce que j'ai... Et à part ma famille je n'ai rien... Et vous/toi (je ne sais jamais) comment se passent les fêtes?

      Je gère bien le fait d'être dans une relation non définie, il y a d'autres choses que je ne gère pas du tout par contre. La relation est en effet déséquilibrée... Non en fait là vraiment j'ai l'impression d'être une peluche qu'on donnerait à un enfant, qu'il prend pour dormir et puis quand il en a une nouvelle il oublie la première...

      Déjà son compagnon se doute de quelque chose car samedi passé nous devions nous rejoindre à un marché de Noël de la région. Elle devait venir avec son fils et moi seule, sauf que son fils était malade et elle me dit que du coup elle ne peut plus sortir seule, je lui sonne pour voir si elle voulait que j'aille la chercher et son compagnon l'insultait de sale gouine, et d'autres mots bien mignons devant leur fils, elle pleurait au téléphone ensuite il lui a pris le téléphone et la communication s'est coupée. Elle n'avait plus mon numéro car il lui a cassé son téléphone et elle l'a récupéré quand je lui ai envoyé un message... Depuis plus rien à part une réponse au joyeux Noël que je lui ai envoyé. Je ne l'ai plus vue depuis...
      Vendredi à l'école c'était fête en anglais, elle sortait de la classe et me demandait par SMS de sortir aussi et maintenant plus rien...

      Supprimer
    76. Je trouve qu'elle n'assume pas... Ce n'est pas facile d'assumer de s'assumer lorsque qu'on vit une relation avec une femme si on n'a connu que des hommes avant, moi-même parfois je sens tellement de différence que je me pose des questions. Mais c'est une certitude je pense, c'est elle qui me plaît, aucune autre, si je dois regarder ailleurs je regarde quand-même les hommes (mais aucun n'est mieux que celui que j'avais). Elle ne pense pas comme moi, je suis juste un amusement pour elle même si elle a des sentiments pour moi... Vendredi nous avons fait l'amour et ensuite elle m'a dit qu'elle avait encore fait une erreur et qu'elle devait arrêter comme si j'étais une substance illicite! La comparaison est nulle mais c'est ainsi que je l'ai ressenti... Moi j'assume ce que je fais avec elle sinon je ne fais rien. Je ne fais pas l'erreur pour m'en rendre compte trop tard. J'y pense avant de la faire...

      Supprimer
    77. Pour les hommes n'en parlons pas...
      Elle ne peut plus supporter le sien mais ce n'est pas grave, elle a son autre, celui de Bruxelles, je cite "qui lui apporte beaucoup trop de sensations, d'émotions, etc." heu quoi elle couche avec? Je me dis que oui, sûrement vu comment elle en parle sans arrêt, "il est beau, grand, blond aux yeux clairs", là je lui réponds "oui merci je sais, je l'ai vu au cas où cet épisode serait sorti de ta mémoire", d'ailleurs là je commence à être jalouse. Non je dois arrêter et laisser tomber. Moi je suis à part, je n'existe pas, juste un passe-temps... Je ne suis pas possessive, je ne dis pas qu'elle est à moi, elle est libre de voir qui elle veut! Je voudrais juste qu'elle arrête de me raconter les détails de tout... Je ne veux pas voir... Je ne comprends même pas pourquoi elle se vante de ça mais si jamais j'avais pensé à faire pareil... Avec le recul je pense que ça ne sert à rien...

      Supprimer
    78. En fin de compte, entre elle et moi ce n'est pas si beau car elle détruit tout, comme si moi telle que je suis je ne lui apporte rien. Pourquoi continuer alors si son épanouissement est dû à un homme? Je n'en vois plus l'intérêt! Je ne regrette qu'une chose: avoir manqué de respect à un homme qui me respectait pour vivre une relation avec quelqu'un qui ne me ménage pas et qui au contraire me fait bien sentir que je ne suis rien à côté de celui qu'elle appelle "L'homme idéal" par excellence... Peut-être que lui aussi s'amuse avec elle... Et je ne lui souhaite pas!

      Elle ne veut pas me voir ni me parler pendant ces congés tant pis mais à la rentrée je serai plus ferme afin de me protéger, j'éviterai les pauses bisous et surtout je lui demanderai clairement ce qu'elle attend de moi.

      Voilà comment commencera mon année 2014! ^^ Est-ce une bonne résolution? Se respecter soi-même c'est le plus important non?

      Une très belle fin d'année et un bon début d'année nouvelle à vous/toi aussi! Et que 2014 apporte à toutes la force et le courage nécessaires à leur bonheur et leur épanouissement!

      Supprimer
    79. Bonjour S.,

      Bad news... :/

      Tu peux me tutoyer ou me vouvoyer, on est sur un blog... :)... Moi, je remarque que je te tutoie et je m'en faisais la remarque dans mon dernier post, est-ce que cela te/vous convient? Je pense que nos échanges + le fait que ce soit un blog induisent le tutoiement en quelque sorte, non?

      Oui, tu as une belle résolution pour la vie: te respecter toi-même. Ce sera tout un chemin pour oser lui dire non, mais tu vas devoir le faire, par respect pour toi. Tu peux continuer à l'aimer (elle en tant que personne), tout en acceptant pas certains de ses comportements, de ce qu'elle dit (ses actes). Tu peux l'apaiser, la soutenir, mais dans une relation choisie, assumée, respectueuse, pas si tu es comme une peluche, remplaçable qui plus est :/...

      Etre attirée par d'autres hommes, d'autres femmes, te questionner là-dessus, c'est peut-être un peu tôt non? Disons que pour ta vie, tu as plusieurs couleurs possibles en toi, l'une n'est pas meilleure qu'une autre, elle est juste + fréquente... Mais le + important maintenant, en dehors des idées "avec un homme" ou "avec une femme", si tu te poses des questions ^^, n'est-ce pas: qu'est-ce que c'est pour toi un couple, dans une relation amoureuse, les similitudes, les différences, c'est quoi l'amour, les attirances, qu'est-ce qui compte pour toi dans un couple, qu'est-ce que tu en attends, qu'es-tu prête à donner (et pas), qu'es-tu prête à accepter (et pas), qu'attends-tu de l'autre... Tu vois/espère ta vie comment pour les réveillons 2018? Fais l'exercice de te projeter dans l'avenir (sans penser homme ou femme!!)...

      Dis, une autre résolution à ajouter à ta liste: prendre des précautions quand vous faites l'amour ensemble. Il n'y a pas qu'avec des hommes que l'on peut contracter (ou transmettre) une IST (infection sexuellement transmissible); regarde le site des Klamydias (http://www.klamydias.ch/fr/) et te faire dépister régulièrement (même si ta/ton gynéco n'y vois pas de risques!)...

      Plein de belles choses à toi et je t'encourage pour ta big résolution! et merci pour le grand cadeau de la confiance que tu nous fais et pour le partage avec les autres personnes qui lisent ce blog!
      A bientôt!

      Supprimer
    80. Coucou!

      Non c'était juste une question que je me posais, c'est vrai que le "tu" est plus simple et moins distant, pas de soucis il me convient très bien...

      Oui c'est une bonne résolution car moi j'ai du mal à m'adapter à une situation telle que celle-ci... Consciemment je sais qu'elle n'est pas avec moi, je sais que notre relation n'est pas officielle et je sais aussi maintenant que ça ne se fera pas mais inconsciemment je deviens jalouse, sans m'en rendre compte j'essaye de construire quelque chose. Ma vision de l'amour c'est de construire quelque chose sans pour autant que ce soit sérieux mais surtout quelque chose basé sur la sincérité que ce soit un "oui nous sommes ensemble" ou un "nous sommes ensemble pour le moment mais..." peu importe.

      Comme c'est loin d'être clair et honnête je sens ma personnalité qui change vis-à-vis de tout le monde, je pense à elle, je lui en veux de me faire du mal, je lui en veux d'avoir entamé quelque chose entre nous si ça ne signifie rien. Ma joie de vivre s'en va petit à petit et je ne m'aime pas ainsi. Je ne lui ai rien demandé moi, je lui donnais juste le réconfort dont elle avait besoin et j'étais patiente malgré l'amour que j'avais pour elle et que j'ai encore.

      Supprimer
    81. Je ne me questionne pas sur mes attirances hommes/femmes... Ça ne change rien, c'est la personne qui fait que je suis ou pas attirée... Je regarde juste plus un homme pour son style ou quoi sans pour autant me sentir attirée, mais je remarque que je ne regarde aucune femme car je ne vois qu'elle...

      Je l'aime vraiment cette fille mais je redescends sur terre, enfin... J'y suis obligée. Je sais qu'elle gère bien le fait de n'avoir aucune nouvelle de moi, ce que je ne gère pas si bien... Je ne pourrais jamais lui faire ce qu'elle me fait et je préfère être confrontée à la réalité directement plutôt que d'espérer et de ne rien avoir après. J'en conclus donc qu'elle a peut-être vu en moi un moyen de se libérer pour ensuite chercher mieux et que le NOUS est impossible.

      Plus tard je me vois dans une relation respectueuse, où les limites sont définies mais je crois au grand amour, je ne pourrais pas partager, un couple est formé de 2 personnes et quand on choisit quelqu'un c'est pour lui être fidèle (je suis mal placée pour dire ça mais je me suis perdue ces temps-ci, j'ai toujours été droite avant ça).

      À propos, mon ex (ça me fait bizarre de dire ex) m'a demandé de l'aider à choisir un cadeau pour sa mère aujourd'hui et il m'a demandée en "mariage"/fiançailles avec la bague, les fleurs etc. Il dit qu'il ne peut pas vivre sans moi et qu'il ferait n'importe quoi pour que je sois à lui... Heu non je sais pas, non je présume c'est vraiment un moment inadapté! J'ai imaginé beaucoup de fois ce moment et je ne l'attendais pas si tôt...

      Sinon c'est vrai j'avoue de pas avoir pensé aux risques lorsque nous l'avons fait... C'est nul et immature je suppose mais je n'ai pensé à rien. J'ai toujours été dans une relation où la confiance régnait et je ne me suis jamais posée plus de questions que ça car avec mon "ex" c'était notre première fois à tous les 2.

      Une chose est sûre c'est que ça n'arrivera plus, il ne se passera plus rien entre elle et moi vu la tournure que les choses prennent.

      Elle sera mon amie et rien de plus, il faut que j'y arrive. L'envie d'elle passera... Je l'aurai tous les jours à mes côtés mais rien ne sera plus pareil... Et je ne dois pas déprimer! Demain c'est le réveillon! En famille quoi... Youhou lol pas grave je jouerai aux dames avec ma petite maman... Ou aux hommes? Jeu de mot pourri j'avoue! Hihi

      Je te souhaite un super réveillon et une bonne nouvelle année!! À bientôt!

      S.

      Supprimer
    82. Tu as des bonnes résolutions et une bonne réflexion. Il va falloir que tu sois claire dans tes actes, car tu ne pourras pas compter sur elle pour ça. Si tu veux mon avis, pendant un certain temps, tu vas devoir marquer une distance physique et psychologique claire avec elle (ne pas t'asseoir près d'elle, essayer de ne pas la regarder, c'est beaucoup trop tôt pour vouloir/pouvoir être amies, vivre d'autres choses avec d'autres gens dans la classe). Essaye de te centrer sur les choses, les gens qui te font du bien, nourris à nouveau ta joie de vivre par tout ce qui est possible. Si cela te parait trop dur, commence par des délais courts avec toi-même, genre, je fais ça pendant une semaine, vois comment tu te sens, vois comment elle réagit (elle va surement venir te chercher, c'est important que tu te respectes, garde le cap!).
      C'est en te respectant, que des belles choses t'attendent dans la vie!
      Par rapport à ton copain, dis-lui que tu es touchée, que c'est un signe d'attachement et de remise en question mais que ce n'est pas le moment, que c'est trop tôt, que tu as besoin de temps. Tu ne peux pas t'engager maintenant dans un mariage. Bois des cafés avec lui, mais donne toi du temps pour sortir du brouillard émotionnel dans lequel tu es.
      J'ai confiance dans les bonnes choses que tu vas faire advenir dans ta vie à toi, avec le temps. Tu as de bonnes bases et du potentiel.
      Je te souhaite une très belle et meilleure année 2014. A bientôt.
      NB: tu vis seule toi?

      Supprimer
    83. Oui il faut mettre des distances, reconstruire les barrières pour me protéger car là je sens que je peux souffrir de cette situation... En gros je dois l'éviter afin de faire le vide c'est ça? Pour que mes sentiments ne prennent pas le dessus... Je dois m'en tenir à mes décisions même si elle joue avec moi...
      De toute manière je ne l'intéresse plus, elle m'a voulue et elle m'a eue donc voilà.
      Elle ne m'a pas souhaité bonne année non plus donc tant pis...

      Lui n'est pas fâché il m'a dit qu'il attendrait et qu'il ne fait que ça depuis que nous nous sommes éloignés... Le pauvre franchement! Je lui fait du mal...

      Sinon je n'habite pas seule, je vis encore chez mes parents, j'aurai bientôt 22 ans je suis dans les temps? Hihi je profite de les avoir près de moi car je ne sais pas ce que ma vie sera... En quelques moi tout ce que je pensais acquis s'est écroulé... C'est déstabilisant...

      2014 sera sûrement meilleure oui, j'en profite pour te dire un tout grand merci pour les conseils, la patience et le temps consacré à me répondre... Bonne année!

      Supprimer
    84. Pour répondre à ta question "En gros je dois l'éviter afin de faire le vide c'est ça?", c'est plutôt prendre du recul, de la distance, malgré elle, malgré toi, non pas pour faire le vide, de tes émotions, de toi, mais plutôt pour faire le vide de choses qui t'abiment, te font de la peine, sont destructrices et pour faire le plein de toi, de ce qui est bon en toi, bon pour toi, de respect que tu te dois et que les personnes doivent avoir avec toi, même si c'est toi qui doit parfois l'imposer...

      Tu ne vas peut-être pas y arriver tout de suite ni à chaque fois, ne te fais pas du mal avec ça, ne te culpabilise pas, c'est difficile à faire.

      Mais petit à petit, reprends ta vie dans tes mains, c'est toi qui a une pierre précieuse à l'intérieur, celle d'aimer comme tu le fais (même ton ex-homme, tu l'as aimé de manière belle, sissi... tu ne le crois pas hein?).

      Courage pour le retour à l'école!!!!!!! Tu n'es pas toute seule, on pense à toi!

      Belle année S.!

      Supprimer
    85. Coucou, je vois... Donc c'est un peu comme garder le meilleur et oublier le pire... La rentrée va être agitée je le sens, je vais devoir lui faire comprendre que je ne suis pas issue de la création de Fisher-Price... ^^

      En tout cas je ne veux plus lui "appartenir" et qu'elle se dise que je l'aime tellement que je ferais n'importe quoi pour elle, c'est totalement faux. Ça l'aurait peut-être été mais là non. Ce qui me rend triste en fait c'est qu'elle ait 2 facettes... Elle est plus âgée que moi, elle devrait être claire, elle a de l'expérience. Comme elle fixe les limites pour d'autres choses dans sa vie, ici il n'y a pas de limites et pour elle je porte l'intitulé "ERREUR"... Pas "COUP DE FOUDRE" ni "AMOUR"...

      Je l'ai croisée hier au supermarché, elle faisait les courses avec son fils et moi j'étais avec mon "(ex) copain". Le petit m'a vu et est venu me montrer les figurines qu'il avait eu pour Noël. Du coup elle s'est approchée par obligation je pense et j'ai bien remarqué le malaise, le regard qui dit "pourquoi tu es encore avec lui?" mais j'ai ignoré et j'ai dit "Ça va? Les fêtes se sont bien passées?" et elle a répondu qu'elle avait été seule avec le petit chez sa mère ensuite elle m'a dit "bonne promenade, à lundi"... Elle va peut-être m'ignorer maintenant...

      Je ne trouve pas que j'ai une plus grande capacité à aimer qu'une autre... Comment je l'ai aimé de manière belle? Je lui ai fait du mal et les gens ont plus de mal à se souvenir des bons moments que des mauvais... Je n'ai pas été digne, il mérite vraiment mieux.

      Enfin c'est nul d'en arriver là, d'assumer et de tout bouger dans sa vie pour RIEN! Si seulement RIEN pouvait être humain!

      Merci pour tout!

      S.

      Supprimer
    86. Selon mon point de vue, tu aimes d'une très belle manière, d'une manière entière, tu te souviens d'un ancien post qui t'avais touché, quand je te demandais si tu avais déjà été aimée comme tu aimes?

      Alors, cela ne veut pas dire que tu aimes d'un amour parfait, car cela n'existe pas et personne n'est Mère Térésa de Calcutta ^^... Et la manière dont tu aimes (sans limites, en acceptant et en soutenant l'autre dans ses choix à elle/lui etc), si tu ne respectes pas TES limites, cela peut ne plus être de l'amour mais du sacrifice :/... Donc, aimer comme tu aimes, tu ne peux pas le faire avec tout le monde (certaines personnes pourraient "utiliser" cela, en profiter...), ni tout le temps (oui, même toi, tu as le droit d'être imparfaite ^^, c'est + humain).

      Tu apprends des choses de tout ce qui t'arrive, tu vas en faire quelque chose pour ton avenir... Garde confiance en toi...

      Je t'encourage fort fort fort!

      A bientôt...

      Supprimer
    87. Oui je m'en souviens... C'est vrai en plus... Enfin pour ce qui est des choix, que ce soit de mes parents ou les quasi 4 ans que j'ai passés avec mon copain c'est toujours "fais-le mais si tu te plantes ne compte pas sur moi"... C'est un peu comme "je suis là, je te soutiens à la condition que..." alors que moi si j'aime quelqu'un et si je le soutiens c'est sans conditions... Uniquement parce que j'ai envie d'être là, pour l'aider, parce que j'apprécie sa présence et voilà... Enfin bref moi j'aime quelqu'un quand je l'accepte tel qu'il est, nous ne sommes pas sur terre pour faire de la personne avec qui on est un modèle parfait, notre idéal... Soit il l'est, soit il ne l'est pas...

      C'est peut-être beau d'aimer ainsi oui mais c'est encore plus beau quand la personne concernée s'en rend compte... Je pense qu'elle est capable d'aimer aussi, à sa manière mais elle ne croit plus en rien, elle fait n'importe quoi avec n'importe qui, sans amour, sans connaître, juste pour le fun... Est-ce que moi aussi je fais partie de tout ça?

      Aujourd'hui je me suis mise ailleurs, j'ai inversé et j'ai mis un ami entre elle et moi, le gars super qui a tout compris maintenant de ce qu'il se passe mais qui ne préfère pas faire de commentaires... Elle lui a demandé pour inverser, pour venir près de moi. Après la pause il a finalement changé et je n'ai rien dit, elle m'a écrit un mot et me l'a mis dans ma farde: "je ne sais pas où on en est, tu m'aimes ou pas? Tu ne donnes pas de nouvelles durant 2 semaines et ensuite tu m'évites. D'ailleurs pourquoi à la pause tu es sortie avec Eva et pas avec moi?" (Eva a son âge et j'ai été chercher un café je ne vois pas le mal). Je n'ai rien répondu par papier mais moi je lui ai dit en personne à la fin des cours que je n'étais pas une Barbie, que oui je l'aime mais ça ne lui suffit pas et que moi j'ai donné des nouvelles, c'est elle qui ne me cherchait pas... Et je lui ai aussi dit que ça ne sert à rien d'être jalouse des autres personnes de la classe, moi je sais ce que je fais de ma vie et de mon corps quoique ces temps-ci je perdais le contrôle en faisant des ERREURS. Je suis encore bien énervée là je viens de rentrer, elle m'a mis la main dans les cheveux et m'a dit "tu vois, je te détruis alors que tu es adorable"...

      Enfin voilà le résumé, j'ai bien senti aussi: elle a couché avec le type de Bruxelles elle me le dit en plus...

      Je continuerai ainsi, je n'ai pas craqué, je ne lui ai témoigné d'aucun geste d'affection... C'est super dur mais il le faut.

      Affaire à suivre...

      Bonne soirée.

      S.

      Supprimer
    88. Courage S., tu n'es pas seule, garde ton cap le + possible, sois simple, directe, va vers des choses, des relations, des personnes qui te font du bien, qui sont saines... A bientôt!

      Supprimer
    89. Oui aucun problème, je reste moi, je ne me suis énervée qu'hier pour cette histoire, je devais juste lui dire ce que je pensais... Maintenant elle me parle de tout et de rien et je suis on ne peut plus naturelle. J'essaye de faire abstraction... Mais il y a quand-même des gestes assez prononcés, elle me couvre de bisous (pourtant je ne lui en fait pas moi) là je comprends pas, les gens de la classe parlent et pas qu'en bien mais bon... Limite c'est pas important ça...

      Merci beaucoup, on verra bien. :-S

      À bientôt...

      S.

      Supprimer
  18. Bonjour j'ai besoin de conseil voila j'ai fai la connaissance d'une fille qui habite le village d'a coté ya 6 mois elle m'as avouer qu'elle voulais tenter une experience avec une fille puis bin voila les choses sont venu qu'elle a eue son experience qu'on a continuer pendant 3 mois alors qu'elle avait son mec et il etait au courant bref au bout des 3 mois je recevai des apel de menace de son gars et tout . la fille Elodie et partie une semaine en vacance sans nous donner de nouvelle a moi et son mec lorsqu'elle est revenu elle a rompu avec son mec et nous nous sommes engeuler au bout de 1 mois et demi on c'est revue aujourd'hui pour eclaircir les choses . elle m'a di qu'elle fesais une pause avec les mecs qu'elle etait degouter et qu'elle se réinscrirait sur badoo pour retrouver une femme qui habite a coter et qui lui plairait pour recommencer son "experience" mais le truc c'est qu'elle c'est affirmé bisexuelle aujourd'hui mais je n'arrive pas a l'oublier elle sais que je l'aime depuis le debut que je suis enormement attacher a elle . elle etait jalouse quand des filles me aprlaient ou me draguais mais la c'est moi je n'ai aps envie qu'elle trouve une autre fille je veux que sa soit moi !!!! mais comme elle dit "sa seras plus comme avant tu m'as blesser et je t'ai blesser aussi" je veux lui faire comprendre que la sans son mec qui ferai des menaces sa serait que mieux si on retentais ... je l'aime et je pense pas supporter si elle fais sa avec une autre !!! que dois je faire ???

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour toi,
    Pas facile cette relation... Merci d'en parler avec nous...
    Tu es triste, révoltée, perdue et cela se comprend!
    Est-ce que ce que tu vis, c'est-ce pas un peu un mélange entre:

    - tes sentiments et tes attirances pour elle,
    - le fait que tu as dépassé tes limites pour être avec elle, pour la rassurer et faire comme elle préférait (elle a gardé son copain, elle a essayé avec toi tout en gardant son copain pour continuer avec lui potentiellement, sans prendre le risque d'être vraiment avec toi), tu t'es mise de côté pour elle,
    - ce qui vient bousculer tes valeurs à toi, ce que tu mets dans les mots: aimer, être avec quelqu'un-e, le respect, la réciprocité dans les relations amoureuses, etc. et peut-être aussi le sentiment d'injustice qu'elle ne te choisisse pas,
    - d'autres choses encore peut-être...
    Je comprends bien que c'est dur pour toi. Mais l'éthique dans votre relation a été abimée. Cela ne veut pas dire que ce ne serait pas possible entre vous, mais cela nécessiterait de travailler la confiance entre vous, de clarifier ce que chacune de vous, vous attendez de la relation avec l'autre, ce que vous êtes prête à accepter et ce que vous n'êtes plus prête à accepter, le respect, la protection qu'elle doit t'offrir par rapport à ses problèmes à elle, ce que ca veut dire le mot engagement l'une vis-à-vis de l'autre, etc. Car sinon, votre relation ne pourrait pas -ou difficilement- dépasser le piège qui s'est passé entre vous au début: que l'une soit (un peu ou beaucoup, seule toi tu le sais), un objet pour l'autre. Pour voir si elle aimerait être avec une fille. Tu lui as permis de se rendre compte qu'elle aimerait être avec une femme/fille. Et elle met cela aussi sur le dos de sa déception des garçons. Mais la seule chose qu'elle a pu vraiment vivre, c'est qu'elle a envie de quelque chose comme ce qu'elle a vécu avec toi. Car elle peut être avec une autre fille et que cela n'aille pas!. Mais elle ne l'assume pas vraiment, sinon, c'est avec toi qu'elle serait. Mais ça, c'est son problème à elle, elle rate une belle relation.
    Est-elle paradoxale avec toi (dit-elle oui et non en même temps, souffle-t-elle le chaud et le froid sur tes sentiments)? Reste-t-elle floue? Si c'est le cas, tu dois impérativement prendre une certaine distance, ne pas répondre tout de suite à ses mails ou textos, tu dois temporiser! Aussi, te remettre au centre de ta vie, créer ta boussole. Tu vas me dire, mais comment on fait ça? Et bien, mets sur une feuille ce que tu aimes dans les relations, dans cette relation, ce que tu n'aimes pas. Ce que tu veux dans une relation, ce que tu ne veux pas. Date les feuilles et regarde les de temps en temps, fais les évoluer, pour que cela aille vers + de respect de toi, de bien-être...

    Que ce soit avec elle ou avec une autre fille qui viendra dans ta vie, le plus important, c'est de ne plus aller vers des filles qui ne veulent pas vraiment de toi, qui ne l'assument pas et aussi, il est important que tu ne dépasses pas les limites de ce que tu trouves acceptable pour être avec une fille, même si tu l'aimes très fort, tout court et qu'elle t'attire. Temporise, prends de la distance après lui avoir dit clairement tes sentiments à son égard et regarde comment elle réagit. Si elle revient, vas-y mollo, doucement et respecte-toi, avant toute chose!
    Je pense bien à toi! Courage et garde le pouvoir sur ta vie à toi, sur toi-même, c'est ce qui donnera le meilleur petit à petit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on a passer le week ensemble c'etait pas prevue j'i suis aller le vendredi soir et ona bu parler ... et d'un coup elle me sort que "j'ai envie de t'embrasser" bref on c'est embrasser et sa a fini que en pleine nuit elle dise " o puis merde" et m'a sauter dessus ... je sais plous du tout quoi pensée elle reste floue elle fait une pause avec les mecs mais me dit toujorus que le prochain mec sera le bon que pour l'instant elle veut rencontrer uen fille pr contineur son experience mais est ce que le faite qu'elle m'es sauter dessus veut dire que cette prochaine fille c'est encore moi ? et ce qu'elle attend réelement sans oser le dire ?

      Supprimer
    2. Il arrive à certaines filles, qui n'assument pas facilement - et vu tout ce qu'on nous dit, cela ne vient pas de nulle part de ne pas s'assumer facilement, malheureusement-, de prendre des produits psycho-actifs (boissons par exemple), ce qui désinhibe et permet de vivre le moment présent, plus loin des préjugés... Au réveil, par contre, la réalité refait surface et ces filles peuvent parfois être encore + dures, brutales dans le fait que non, non, non, elles ne sont pas "ça", qu'elles ne se "souviennent" plus ou que c'était sous l'effet de la boisson, que ce n'est pas vraiment elles... Ce qui laisse l'autre personne, toi en l'occurence si c'est ce qui t'arrive, mal, paumée, dans le flou, les sentiments et le corps réveillés par la nuit, la sexualité, les échanges affectifs et amoureux...

      Elle dit qu'elle veut "une prochaine fille", mais c'est avec toi qu'elle expérimentent ses désirs envers des filles et elle dit que le prochain mec sera le bon (comme une sorte de pensée magique que ce sera le prince charmant), mais c'est avec toi qu'elle sort le we, a envie d'être... Il est probable qu'elle n'assume pas l'homosexualité, l'amour entre filles, qu'elle soit prise par mille contraintes sociales, familiales, qu'elle a, en plus, intériorisées: être avec homme, avoir des enfants avec un homme, etc. Mais ce n'est pas parce qu'elle sera avec un homme, parce que c'est un homme, qu'elle sera mieux/bien. Elle sera bien avec la personne, une fille, un garçon, parce que c'est avec cette personne-là qu'elle sera bien... Et toi, avec qui, avec quelle fille, tu seras bien? Penses-tu que tu puisses être bien avec elle?

      Il est aussi probable que vous ne soyez pas au même stade d'acceptation de vos désirs pour une fille, pour l'autre en l'occurrence.

      Parfois, il arrive que les premières relations entre filles soient, pour celle qui s'assume difficilement, une relation qui va lui permettre d'oser, de dire, sans avoir bu, "oh puis zut, j'ai le droit d'être qui je suis, j'aime une femme et j'ai le droit". Mais malheureusement, cette relation-là, la première, ne sera pas celle qui va durer dans le temps. Le fait de perdre l'autre, que ce soit fini, détruit, fait que la personne se rende -enfin- compte, "mais zut, mais c'était de l'amour pur ça, j'étais bien et je ne l'ai pas vécu, ou je l'ai détruis à cause des préjugés! Et puis zut, moi, je vais aimer qui je veux!"... Je sais que ce n'est pas facile à lire et à entendre cela, mais malheureusement, cela arrive assez souvent...

      Donc, veille à te respecter dans ce que tu vas vivre avec elle, temporise, ne dis pas toujours oui quand elle veut quelque chose (même si tu en as envie aussi, c'est dur, je sais, mais c'est important) et garde un peu de distance en voyant tes ami-e-s, en étudiant à l'école, en faisant du sport, etc, garde tes piliers qui te font/faisaient tenir debour avant elle, ne change pas toute ta vie pour elle...

      Courage courage, il y a de belles choses qui t'attendent dans la vie, avec elle je l'espère de tout coeur, mais il va falloir qu'elle bouge et assume ou alors, tu les vivras avec une autre fille, qui pourra vivre son amour pour et avec toi!

      Supprimer
  20. Bonsoir, je suis perdue...
    Ce blog est super et j'aimerais bien être un peu rassurer ...
    Pour mon cas, j'étais en couple avec mon ex copain depuis trois ans et je suis tomber amoureuse d'une fille en même temps. Mais seulement voilà le problème, je connais depuis mon enfance cette fille et je ne sais pas comment lui faire comprendre que j'ai de réels sentiments. Il faut savoir que nous avons flirter ensemble pendant 1ans et demi (mais bizarrement nous n'étions pas en couple, la peur d'assumer peut être). Quand je la vois je ne réponds plus de moi, j'ai les mains moites, le cœur qui s'emballe et les idées confuses. Seulement voilà j'ai peur que les gens le remarque.
    Nos parents se connaissant, cela n'aide pas a la relation.. De mon côté je n'aurais pas peur de passer le pas et que cela se sache. Mais de son côté il y a un véritable blocage.
    Cette fille m'a déjà dit qu'elle m'aimais. Mais continue de fuir quand je lui parle de notre relation.. Sans me donner d'explications valable a ces agissements. (Et malgré tout ces toujours elle qui revient.. Texto & appels)
    Aujourd'hui je suis perdue, j'ai essaye de rencontrer d'autres personne, de ressortir avec des mecs mais rien n'y fait je n'arrive pas a oublier. Est -il possible de faire comprendre a cette fille qu'une relation vaut le coup ?
    De plus, elle me dit tout le temps, quelle ne croit pas mes sentiments car je suis trop féminine et pense quelle est juste un amusement pour moi! Alors que non. Que dois je penser ?

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour...
    Je suis désolée que d'aussi beaux sentiments que l'amour, les sentiments qui durent, les belles relations authentiques, les belles personnes que vous êtes, soient abimés par le sexisme, l'homophobie, l'hétéronormativité...

    Selon vous, ils sont fait de quoi ses blocages? Elle n'était pas bloquée de vivre ses attirances avec vous? de vous dire qu'elle vous aime? Qu'est-ce qui vous a fait cesser le fait de flirter?

    Et cette idée que vous êtes trop féminine pour être honnête, qu'est-ce que cela vient dire de son manque de connaissances des femmes lesbiennes et bies; on peut être masculine, féminine, les 2, rien des 2 et aimer vraiment... Elle doit probablement dire cela comme pour trouver une excuse, un prétexte, pour ne pas y croire et donc, ne pas devoir assumer ses sentiments? Qu'en dites-vous?

    Comme pour d'autres post que j'ai rédigé ce jour, veiller à mettre en oeuvre votre contrat de sécurité envers vous-même...

    Si ce n'est pas possible avec elle, pourquoi n'envisagez-vous - mais sans que ce soit chouette- de ressortir qu'avec des mecs...? Elle serait la seule et unique fille/femme qui vous intéresse, serait-ce une façon de lui rester loyale et fidèle? Ok, si vous êtes bien avec tel ou tel mac, mais si ce n'est pas ce qui vous convient, pourriez-vous être loyale envers vous-même et vous dire que peut-être que c'est avec un mec, peut-être c'est avec une fille/femme que vous serez bien, en amour et aimée en retour?

    Faites bien attention à vous et prenez trrrrrrès soin de vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous ne serez peut-être pas très rassurée avec mon post, mais pourtant, j'y ai mis des graines d'espoir pour vous, pour tout ce qu'il y a de beau en vous (il y a mille choses en vous!), avec elle si possible, avec une autre personne si ce n'est pas possible, mais en tout cas, avec vous-même au centre de votre vie et avec des ami-e-s, des gens qui comptent autour de vous et des beaux projets de vie à réaliser!

      Supprimer
  22. Bonjour, je suis une personne de nature timide et j'attends d'habitude que les gens viennent a moi. Je n'ai jamais parlé à qui que ce soit du fait que je sois lesbienne, mais pourtant je suis sure que mes proches l'accepteraient bien. J'ai peur que quand les gens me verront, le premier mot qui leur viendra à l'esprit sera lesbienne et ne penseront pas a ma personnalité. Je n'ai jamais eu de blonde encore mais j'espèrerais tomber en amour avec une fille bientot. Je suis bloquée et ne sait plus quoi faire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi... Désolée pour le retard dans les réponses :/
      Tu penses recevoir du soutien des gens les plus importants et proches de toi, si tu vis et dis ton amour pour une fille. Par contre, tu as peur du regard des autres, des "gens", qu'ils ne voient qu'une petite partie de toi. En quoi le regard des gens que tu ne connais pas est-il si important pour toi? Ce qu'ils pensent de toi, ce n'est pas toi, c'est leur représentation de toi, des lesbiennes ou des bies, leurs préjugés. C'est donc eux qui ont un problème. Plutôt que d'apprendre à te connaitre, avec toutes les facettes de ta personne, ils pourraient te juger négativement sur une petite partie de toi. Mais ce n'est pas tous les gens qui seront comme cela, il y a plein de gens qui vont aussi te regarder avec des petits sourires gentils du style: "vous êtes mignonnes toutes les deux", "bravo pour le courage de le montrer, allez-y les filles", qui peuvent s'excuser en te demandant pour te parler, pour te dire que c'est vrai un beau couple que vous formez (cela m'est déjà arrivée au restaurant!). Et puis, il y a des gens qui vont avoir envie de te connaitre, de devenir ami-e-s avec toi et ils.elles vont te connaitre dans tout ce que tu es, toutes tes facettes, petit à petit...
      Si certaines personnes ont autant de préjugés, c'est leur problème, pas le tien. Tu es unique, tu es + que tes attirances (pour une fille, un gars ou les 2), tu as le droit de vivre ton amour pour une fille, cela va bientôt t'arriver et en vivant comme tu es, en osant vivre ce que nous sommes vraiment avec nos personnalités, petit à petit, cela change le monde, cela aide les gens qui avaient des préjugés négatifs à se rendre compte qu'en fait, ce n'est pas comme ils croyaient les "homos", etc.
      Qu'est-ce qui te bloque? Concrètement, dans la réalité? Dans tes peurs, dans ce que tu imagines?
      Garde confiance, tu n'es vraiment pas seule!!!

      Supprimer
  23. Bonjour,
    je suis en BTS dans un nouveau lycée (3000 élèves) dans une nouvelle ville et je suis lesbienne. Je suis assez timide et quelques personnes de ma classe savent que je suis lesbienne. Les seules personnes que je connais sont celles de ma classe et je ne reste qu'avec des filles de ma classe. Le problème est que j'aimerais faire des rencontres mais je n'arrive pas à "repérer" les filles lesbiennes.
    Est ce que vous pourriez me donner des conseils pour m'aider s'il vous plaît?

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour toi, merci pour ton post!
    Alors, il n'y a pas un truc infaillible, malgré ce que tu pourras lire ou que des gens te diront. Il y a beaucoup de préjugés, du genre: "oui, oui, les filles masculines, sportives, qui ne sont jamais avec des garçons, elles sont lesbiennes!", "les filles qui se maquillent et qui aiment la mode ne le sont pas", tout cela, ce sont des gros préjugés. Ce que tu vas pouvoir "repérer" en socialisant avec des filles, en parlant, en faisant des activités avec elles, c'est qu'avec telle ou telle fille, il y a un petit + entre elle et toi. Qu'elle soit d'habitude avec des garçons ne voudra rien dire du tout! Alors, parfois, on tombe amoureuse de filles qui ne s'intéressent pas à nous, mais bon, ça, c'est comme avec les garçons, on ne peut pas plaire à tout le monde! Mais on peut se rencontrer entre filles, à l'école, par des amies interposées etc. Il y a aussi des associations de jeunes lesbiennes, bi-e-s et gays pour les jeunes lesbiennes, bi-e-s et gays, surtout dans les grandes villes, genre Paris, Montpellier, Bruxelles, Montréal, Québec etc. Dans ces associations, on se rencontre, pour ne plus se sentir toute seule à vivre cela, on fait des activités, puis parfois, on découvre son amour et on vit ses attirances. Tu en connais dans ta ville?
    A bientôt si tu veux, sur ce blog!

    RépondreSupprimer
  25. Merci beaucoup de votre réponse.
    Je suis dans une ville de 60 000 habitants environ et je sais qu'il y a une association mais je n'ose pas vraiment franchir le pas alors j'assume totalement le fait d'être lesbienne.. Peut être que j'ai "peur" de ne pas rencontrer des personnes de mon âge (18 ans) dans cette association..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends, toutes les associations sont différentes, il y en a beaucoup qui ont plusieurs projets, certains pour les jeunes spécifiquement... Que dirais-tu te te créer une boite mail à part et de leur écrire un mail en leur demandant qu'elles sont leurs activités qu'ils-elles proposent? Est-ce qu'il y a en majorité ou exclusivement des jeunes? est-ce qu'il y a des projets seulement pour des jeunes? Et tu demandes la même chose au sujet, est-ce qu'il y a des filles ou c'est surtout garçons etc... Demande leur aussi ce qui existent pour les jeunes filles lesbiennes et bies de ta région (les associations se connaissent entre elles!).
      Qu'en dis-tu?
      Tu peux aussi les appeler selon ton forfait, il faut juste que tu masques ton numéro si tu veux rester anonyme et en + comme ça, tu entendras quelqu'un-e de l'asso...
      Nous sommes de tout coeur avec toi!

      Supprimer
  26. bonjour,j'aurai besoin de vos conseils
    voilà,j'ai une amie assez proche pour qui j'ai commencé a avoir des sentiments par sa faute je dois dire!
    tout débute par une sortie bien arrosée ou je lui ai dit que j'étais attirée par les femmes,elle n'a pas du tout reculée par mes aveux que du contraire,en fin de soirée m'a demandée de l'embrasser que j'ai refusé car cette femme en question est mariée et a 2 enfants! du coup m'a prise dans ses bras me demandant de lui faire un câlin et m'a fait un bisou dans le cou.on s'est dit au revoir normalement.les jours passent on essaient de se voir un weekend sur deux a cause du boulot.pendant nos sorties réciproque me dit un jour que j'aurai du être un homme que je serai son idéal,elle me regarde sans cesse,s’assit toujours a coté de moi,lance des regards de feu a des filles qui me demandent du feu,quand sa belle soeur la maquille elle regarde bien si je regarde avec son regard assez profond,etc
    un jour je lui demande pourquoi elle a voulu que je l'embrasse,elle est restée floue en me disant que sur le moment elle le voulait,"je lui dit que c'est pas bien de m'avoir demandé cela car qu'est ce qu'y arriverai si je tombe amoureuse de toi? m'a répondu vaut mieux pas car tu risques de souffrir car je quitterai pas mon mari pour faire souffrir mes deux enfants.
    un jour, je n'ai pas voulu répondre a son sms.elle m'a envoyé 5 sms en une demi heure de temps en ayant peur que je lui fasse la tête qu'elle attendait de mes nouvelles avec impatience,que c'était pas normal mon silence radio,je lui ai répondu au bout du cinquième en lui disant que c'était mignon son tracas pour moi je lui ai posé si son coeur avait battu plus que d'habitude a cause de mon silence.m'a répondu oui et qu'elle pourra bien dormir maintenant car n'aurait surement pas pu dormir si je lui aurai pas donné de mes nouvelles
    alors j'aimerai savoir ce que vous en pensez et ce que je dois faire avec cette amie? merci de a l'avance pour votre conseil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et désolée pour le retard dans les réponses... Vous me demandez que faire avec votre "amie", mais il semble que ce soit autre chose qui se passe entre vous deux, pour chacune de vous deux. A la différence que l'une l'assume et l'autre moins... :/ Je suis désolée pour vous que vous soyez ainsi confrontée aux paradoxes de votre "amie", qui ne veut pas vous perdre, qui vous veut proche, mais qui ne compte pas changer sa vie pour assumer le désir et les sentiments qu'elle semble avoir pour vous. C'est peut-être pour ses enfants (bien qu'aucun enfant ne doit porter sur ses épaules une telle responsabilité et qu'il s'agit sans doute d'une hétéronormativité qu'elle a reçue et intégrée en elle et qui lui font se sentir obligée de rester """pour ses enfants"""). C'est peut-être pour d'autres raisons... Je pense que l'important, ce sera de voir avec elle l'équilibre dans votre relation, qui ne peut pas se vivre à 100%, voir et exprimer l'une à l'autre vos attentes, vos limites de ce qui est acceptable ou pas, ce qui est possible ou pas. Si vous trouvez un équilibre avec tout cela, avec ce que vous donnez et ce que vous recevez, la relation pourra être équilibrée, constructive, pas parfaite, elle aura avec ses qualités et ses défauts. Si par contre, elle est déséquilibrée, votre relation sera sans doute empreinte de doutes, de maux et donc, il faudra peut-être prendre vos distances, pour vous retrouver, vous ressourcer, croire à nouveau en l'avenir, en l'amour qui fait du bien, qui est respectueux, sain, que vous y avez droit, que quelqu'une d'autre vous attend...

      Je vous encourage fort à prendre soin de vous!
      Donnez-nous de vos nouvelles si vous le souhaitez, nous serons heureuses d'avoir de vos nouvelles...

      Supprimer
  27. Bonjour, je souhaitais savoir si vous pensiez que même lorsque deux personnes qui n'ont jamais réellement eu l'occasion de parler ensemble et de faire connaissance, le simple fait de pouvoir constater un très bon feeling entre elles,qu'elle se regardent et se sourient systématiquement dès qu'elles se voient, et puissent faire beaucoup de compliments; est ce que cela puissent sufffir pour pouvoir commencer ne serait ce qu'a faire l'hypothèses que la personne dont je parle puisse avoir eu le même coup de coeur que moi j'ai pu avoir pour elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est possible! Les affinités inexpliquées, les coups de foudre, ca existe! Après, il faut apprendre à se connaitre, à se découvrir, cela peut amener plein de belles choses, parfois des choses pas prévues aussi, mais en tout cas, la rencontre sera en partie basé sur un petit truc magique, les coeurs qui se parlent et se rencontrent, avant même que les personnes ne se soient échangé leurs prénoms... Cela vous arrive actuellement? Comment le vivez-vous?

      Supprimer
  28. Bonjour, je vous remercie de votre réponse. Oui, cette situation m'arrive en ce moment avec une femme pour qui j'ai eu un véritable coup de foudre ! Mais le fait que je ne la connaisse que très peu, et que les circonstances ne nous permettent pas de véritablement échanger, il est difficile de savoir si ce bon feeling fait qu'elle souhaite d'avantage me connaitre et souhaiter une amitié ou plus. Je ne la connais pas suffisamment pour savoir comment interpréter la situation. De son côté, elle essaye de parler avec moi, mais nos échanges sont toujours assez brefs de, par ma timidité, et de par la situation qui ne nous permet pas non plus de nous lancer dans de vraies discussions. Je ressens qu'elle m'apprécie sincèrement, mais c'est toujours difficile dans une relation entre deux femmes de savoir ce qu'elle ressent réellement, du fait que je pense que les femmes entre elles communiquent beaucoup par le non verbal, sans que cela soit de l'ordre d'un intérêt amoureux, mais plutôt seulement amical. Et que je ne sais pas si elle utilise autant ce langage avec les autres personnes ou non.
    Pour le moment, je vis assez bien la situation, malgré le fait qu'il soit très frustrant de ne pas pouvoir la connaitre d'avantage et de ne pas pouvoir créer un véritable échange entre nous. Je crains un peu d'attendre ces échanges sans que mon intérêt pour elle soit réciproque; et je crains aussi que si cet intérêt soit réciproque, qu'on ai jamais réellement l'occasion de créer ce lien entre nous.
    Mais, je préférerai pouvoir la connaitre, et que ce ne soit pas réciproque, que de ne jamais en avoir l'occasion, et par la même occasion, de ne pas pouvoir comprendre si elle ressent une simple affection pour moi, ou si elle en ressent d'avantage.

    RépondreSupprimer
  29. Le non-verbal compte autant que le verbal, en amour et en amitié. Vous êtes en train de créer ensemble, une forme de complicité, d'intimité, mais qui peut encore se colorer différemment selon les sentiments. Votre priorité semble de la connaitre et tant mieux si vous partagez des sentiments semblables. Entre deux femmes, ce qui est aussi difficile, c'est qu'en tant que femmes, que filles, nous avons appris à attendre que l'autre fasse le premier pas (souvenez-vous de toutes ces histoires de princesse ou de filles et de femmes qui... dorment, sont soumises au bon vouloir de leur "marâtre", sont enfermées dans leur tour et espèrent être sauvées par l'autre, en l'occurence, un "prince"!). Donc, on peut juste faire une variante: attendre que la princesse (l'autre princesse arrive et fasse le premier pas, voire, nous sauve!). Mais si chaque princesse attend cela de l'autre, cela laisse de la place à des quiproquos, des imbroglios, des attentes frustrées ET partagées... Alors, comment pensez-vous pouvoir l'approcher, en lui proposant quoi? Cela peut rester neutre (cinéma, café, concert, visite d'une expo...) et cela vous donnera l'occasion de parler davantage, autant avec les yeux, le coeur qu'avec les mots... Qu'en dites-vous? :)

    RépondreSupprimer
  30. Oui, je vais tenter de lui proposer un café ou quelque chose comme ça.
    Et même si elle refuse ou qu'elle comprend ce que je ressent pour elle et que ce n'est pas réciproque, au final, c'est une personne de tellement adorable, que cela devrait bien se passer !
    Faut juste que j'ai le courage de le lui proposer, mais à priori je n'ai pas trop trop le choix si je veux faire évoluer les choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  31. Bonsoir, merci pour cet article très utile mais mon histoire est très compliqué...
    La vérité c'est que je suis désespérée et tellement amoureuse, je n'en dors plus.
    Pour commencer je suis le genre de fille que personne ne prendrait pour une lesbienne, féminine(même si ça veut rien dire) et plutot banale et timide en caractère. Ce qui m'enerve et m'empeche d'avancer... Il se trouve que j'ai commmencé à croire que j'étais lesbienne il ya très longtemps avec la fille que j'ai retrouvé cette année et que j'aime desormais à la folie! Mais voila, elle à 3 ans de moins que moi et est en seconde(moi je suis à la fac), mais il est vrai que physiquement même si moi je la trouve très jolie, elle fait partie (timidement) de ce qu'on appellerai les "tomboys" .
    Nous faisons toutes les deux du basket et c'est la que le feeling entre nous s'est développé. Le problème c'est qu'elle est toujours sur la défensive...dés que je la touche elle recule, pourtant je le sens qu'elle me regarde quand je ne la regarde pas et me veux comme je la veux. Le truc c'est que j'ai l'impression qu'elle crois que mes gestes n'ont pas de signification et c'est pour ça qu'elle s'énerve quand je deviens trop "intime" . Elle ne me réponds même parfois plus, quand elle perd le controle de la situation .J'aimerais tellement le lui faire comprendre que je rêve d'elle toutes les nuits e que je penses à elle toute la journée mais rien n'y fait, j'évoque le sujet (je lui est parlé de séries que je regardais en evoquant qu'il yavait un coupke lesbienne, je lui est dit à plusieurs reprises que ses yeux et son regard me troublait...) mais rien n'y fais nous sommes bloqués, pourtant je le sais il ya quelque chose, mais comment le faire ressortir, je ne sais plus quoi faire.

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour, voila je suis bisexuelle et j'ai un copain depuis 1 an je suis très bien avec lui et tout se passe bien. Celui ci accepte que j'aille voir d'autre fille car il comprend que lui ne peux pas m'apporter ce qu'une fille peut m'apporter. Depuis 2 semaines je suis très troublé par ma kiné elle et moi on s'entend très bien, mais je ne sais pas si elle est attiré par les filles, il y a pleins d'indices mais je sais pas si je dois m'y fier. Voici ces indices: Elle joue au rugby, elle m'appelle toujours miss, elle a un coté garçon manqué tout en s'habillant féminine,parle super bien avec moi comme si on se connaissait depuis longtemps. Voila alors est ce que je me fais des films? Comment faire pour lui dire qu'elle me plait? Qu'elle me trouble sans brusquer la relation kiné client? Comment savoir qu'elle aime aussi les femmes? Je sais pas du tout comment m'y prendre en plus elle est plus âgée que moi j'ai 20 ans et j'imagine qu'elle dois pas être loin de la trentaine et elle doit surement me trouver trop jeune pour elle bref je suis perdu et la je vais l'a voir ce soir et j'essaye à chaque fois de pas trop montrer qu'elle m'attire car j'ai peur qu'elle me rejette. En plus j'ai décider de lui offrir des barres chocolatés parce que elle a toujours un petit creux mais elle a pas le temps de manger est ce que sa fais trop ? J'aimerais bien qu'on m'éclaire un peu merci :)

    RépondreSupprimer
  33. Il n'y a pas de signes directs, fiables, sûrs à 100% que oui, elle aime les filles, les femmes et non plus, pour être sûre que tu l'intéresses érotiquement (elle peut te voir comme un peu sa petite soeur?), ni pour être sûre qu'elle est libre pour ça... Bref, ca fait beaucoup de niveaux... Comment fais-tu d'habitude avec les filles qui t'intéressent, pour être sûre que tu peux aller un pas plus loin avec elles? Pourquoi ne fais-tu pas la même chose avec elle?

    Oui, la relation kiné-cliente rend les choses aussi plus compliquées, il y a des codes de déontologie et d'éthique à respecter pour elle et elle peut aussi être libre, intéressée par, intéressée par ce que tu lui proposes (relation sans engagement, puisque tu es avec qqun d'autre), mais ne pas pouvoir ou vouloir le vivre, par respect de sa profession. Ton trouble peut venir aussi de contacts physiques liés à ton traitement...C'est possible aussi.

    Il faut donc que tu te prépares à tous les scénarios... Qu'est-ce qui te plait tant chez elle que tu voudrais lui plaire et que tu te sens troublée?

    Tu peux amener des petits chocolats, mais cela ne voudra pas dire non plus clairement, "je suis troublée", mais ce sera une chouette attention. Tu verras déjà sa réaction à ça...

    Bonne découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir répondu en parti à mes attentes même si cela m'éclaire encore très peu. Vous m'avez demander comment je m'y prend avec les filles qui me plait mais jusque la j'ai toujours eu de la chance c'est toujours les filles qui venaient me draguer ou me contacter grâce à facebook et c'est comme sa qu'on commençait à faire connaissance. J'aimerai bien lui demander son numéro de téléphone mais je sais pas comment. Je lui ai offert les chocolats et elle était très touché sa lui as fait très plaisir. Ce que j'aime chez elle c'est sa façon d'être,elle me fais rire,elle a beaucoup de charme bref jtrouve que le feeling passe bien entre nous mais sa reste une relation kiné client et moi jve sortir de sa et jsais vraiment pas comment faire, la je perd espoir. J'ai envie des fois de lui dire clairement qu'elle me plait mais j'ai peur de sa réaction et j'ai pas l'habitude de faire sa.
      Je l'a revoie vendredi et j'aimerai bien passé au niveau superieur parce qu'apres sa se trouve je l'a verrai plus. voila..

      Supprimer
    2. Tu fais ainsi de nouvelles expériences, puisque tu penses à assumer + ton désir et à oser faire le premier pas, ce que tu n'as pas l'habitude de faire! En tant que filles, on est + socialisée pour attendre que l'autre fasse le premier pas! Mais tout ça, ce sont des histoires de constructions de genre, une fille peut selon les circonstances faire le premier pas ou pas, le faire de telle ou telle façon (les chocolats sont un premier et timide pas, mais un pas quand même, qui garde la possibilité du flou, une approche douce)... Que risques-tu à faire un second pas plus clair? Que gagnes-tu à le faire? Idem que risques-tu et que gagnes-tu à ne pas le faire? A réfléchir... Voilà... :)

      Supprimer
  34. A la personne qui écrit:

    "j'ai déja couché avec des mecs et ils ne m'ont ps donné de plaisir, ni meme excitée. Jcommence a croire que je suis lesbienne, en + que je suis bi déja a la base"

    je vous demanderai de me ré-écrire la question en cochant "anonyme" comme identification.
    Merci

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour tout le monde! je suis un peu perdue..
    Cela doit faire un peu moins d'un an que je me pose la question " Est ce que j'aime les filles ou est ce que je suis bi? "
    Sachez que personnes ne sait dans mon entourage que je pense à ca, car j'ai peur de la réaction qu'ils pourraient avoir. Dans ma famille et meme mes deux meilleures amies n'ont pas d'avis négatifs sur le sujet de l'homoséxualité, le problème dans tout ca, c'est moi. Car je suis réservée et je n'ai aucune confiances en moi.
    Et j'ai vraiment un problème et j'ai peur car je connais ma deuxième meilleure amie que depuis 3 mois (je sais, ca fait très peu mais on sait déjà tout l'une de l'autre enfin pratiquement) elle habite très loin de chez moi. Et je suis sur que je suis attirée par elle ou meme que je suis amoureuse d'elle, ca fait bizarre dit comme ca.. et je n'arrive pas à assumer envers moi meme le fait que je sois "amoureuse" d'elle.
    Quand elle vient chez moi ou visse versa, dès qu'on se met dans le lit on regarde toujours des films avec l'ordi.. et elle me fait des gillis sur les bras et ensuite moi.. je pose tout le temps ma tete sur elle car je suis toujours en train de chercher le contacte. Ce que je vais vous raconter arrive pratiquement tout le temps: Dès qu'on s'endort, on est toujours collées. Dès que je me réveille pendant la nuit je lui caresse les cheveux ou parfois c'est le visage ou aussi souvent le dos. Elle accepte que je lui fasse car elle aime bien ca. Mais elle ne me le fait jamais à moi, se qu'elle me faisait c'est: elle me tiens juste la mais avec les doigts qui se croisent (vous voyez le genre ?) et elle se colle aussi à moi.
    Cette fille veut un copain mais dès qu'il y a un garcon qui se rapproche trop d'elle elle le fui tout le temps. Donc au final elle est toujours toute seule aujourd'hui.

    J'aimerai bien lui dire qu'elle m'attire mais j'ai peur qu'elle le prenne mal et qu'elle me sorte de sa vie. Je ferai tout et n'importe quoi pour que je reste dans la sienne. Car ce n'est pas simplement une fille qui m'attire mais aussi une vraie amie qui vaut de l'or et je tiens vraiment beaucoup à elle amicalement.

    Alors s'il vous plait, que dois-je dire ? Ou faire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dire, l'écrire, ca te fait bizarre... Etre amoureuse d'elle, tu es amoureuse d'elle... Qu'est-ce qui te semble bizarre? Parce que c'est une fille? Parce que c'est une amie? Et si c'était un garçon, si tu étais amoureuse de lui, est-ce que ca te ferait pareil? Et si c'était ton ami depuis 3 mois, tu trouverais ça aussi bizarre? Si c'est la même chose, ok. Si tu ne trouverais pas ça aussi bizarre, il se peut - comme tu le dis si bien- que le problème est en toi. Ce n'est pas toi le problème, mais le problème est en toi, c'est tout le sexisme et l'homophobie ainsi que le fait de devoir être hétéro que tu as intégré petit à petit en grandissant, qui te font te sentir mal, bizarre, de ce qui vient de toi, du plus profond de toi et qui est beau, super beau: être amoureuse de quelqu'un.e!

      Supprimer
    2. Si tu penses que de clarifier les choses, càd mettre des mots sur ce que vous vivez, genre; "tu sais, faire des guilli, te caresser le dos, dormir tout tout près, moi, j'aime ça avec toi, parce que c'est toi, je ressens de belles choses pour toi et j'aimerais bien que ca dure", ca va la faire flipper (et te faire flipper ;)), alors, c'est mieux de continuer comme cela, de le vivre intensément, mais sans être sûre de rien, sans rien attendre en retour, c'est pas toujours facile! Si tu sens qu'il vaut mieux ne pas le faire (en parler) et que pour toi, tu reçois assez dans cette relation comme ça, tu peux continuer comme cela et de semaine en semaine, de mois en mois, cela se clarifiera spontanément (mais vers un oui, c'est un amour partagé ou vers un non, elle va vers un garçon :/). Entretemps, comme vous regardez des films, peut-être vous pouvez parfois regarder des films où il y a des filles, des femmes qui s'aiment et voir sa réaction, en parler avec elle, de ce qu'elle pense de ça elle? Et si ca lui arrivait, comment elle le prendrait, etc...
      Tu peux regarder toute seule http://femininfeminin.com/ et puis voir si tu penses que regarder un ou 2 épisodes avec elle serait bien. C'est une idée comme ça hein... Fais ce que tu penses être le mieux, aie confiance en toi, fais grandir la confiance en toi, petit à petit...

      Nous t'encourageons très fort à bien prendre soin de toi!!!

      Supprimer
  36. Bonjour :)
    Je pense être complètement perdue, jusqu'à présent je me croyais hétéro à 100 %
    Jusqu'à il y a une semaine. J'ai vu cette fille et tout de suite mon coeur s'est mis à battre de plus en plus vite, je lui ai parlé et tout de suite je suis tombée sous le charme. Elle m'a même chuchotée à l'oreille qu'on formerait un beau couple *0*, elle s'assoit sur moi, a failli m'embrasser, mais moi comme il y a toujours pleins de gens autour de nous je fais genre que c'est purement amical, alors que je n'aie qu'une seule envie c'est de l'embrasser, l'a prendre dans mes bras lui dire que je l'aime pourtant je sais que c'est très ressent et que je la connais depuis une semaine... Mais voilà je peux pas m'empêcher de penser à elle. Le pire c'est que je commence à devenir jalouse, il y a pleins de mecs qui lui tourne autour. Je vais tout faire pour l'avoir, c'est décidé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi! C'est le coup de foudre et ca va hyyyyyypervite entre vous! Comment vas-tu une semaine plus tard, avec cette rencontre? Comment vas-tu?

      Supprimer
    2. Bonjour ! Merci de m'avoir répondu :)
      Alors, moi une semaine plus tard je crois que le coup de foudre a été dans un seul sens, je pense qu'elle aime séduire, elle agit de la même façon avec certaines filles et comme elle est plutôt belle gosse elle attire en plus les garçons... Elle m'appelle par des petits noms "chérie, mon amour, bébé" elle me trouble. Pour arranger les choses elle a une soeur jumelle, qui est dans ma classe, mais avec elle pourtant c'est pas du tout la même chose.
      Je sais pas quoi faire ! Attendre, tenter ?

      Supprimer
    3. Les choses se clarifient rapidement, tu as un bon sens de l'observation et le coup de foudre ne t'aveugle pas. Ben oui, elle c'est elle, sa soeur jumelle, c'est qqune d'autre ;).
      Alors, en continuant à utiliser ton sens de l'observation, y compris de toi-même, ton esprit critique, en tenant compte de tes émotions, de ce que ton coeur est prêt à vivre - ou non-, de ce que tu peux te permettre - ou non- de prendre comme risque affectivement, socialement, relationnellement, fais le bilan du pour et du contre de chaque scénario possible. Le pour et le contre pour toi, à court, moyen et long terme. Ecris tout ça dans un cahier, pour toi-même. Laisse passer une semaine puis, relis ce que tu avais écrit et ressens ce qui est le plus juste pour toi. Ce sera ta réponse à toi et puis essaye de t'y tenir... Malgré ses chants de sirène, si ta réponse est que tu n'y vas pas, que d'autres belles personnes t'attendent. Et si tu y vas, penses bien à mettre tes limites, celles de ce qui est ok pour toi ou non, dans une relation... Parfois, certaines filles ont beaucoup besoin de plaire pour se sentir avoir de la valeur. Mais dans le fond, elles se sentent vides (pas belles, pas aimables, etc) et elles confondent désirer l'autre et exister au travers du désir de l'autre, de comment les gens trouvent qu'elles sont... Tu vois? D'autres filles encore peuvent être plus narcissiques à certains moments de leur vie pour plein de raisons et elles peuvent briser des coeurs. Souvent, ces filles ont besoin que des limites leur soient mises, même si elles n'aiment pas cela, elles ont besoin de sentir qu'elles ne peuvent pas tout faire, ni tout avoir... Donc, reste le + possible centrée sur toi, sur ce qui est juste et bon à tenter de vivre pour toi. Nous pensons bien à toi!!

      Supprimer
    4. Cela m'aide beaucoup merci,
      Je dis tout ça, mais je me vois pas m'assumer en tant que lesbienne et assumer un couple même si je sens que je l'aime... Dans notre société on peut dire qu'on est "ouvert" mais je trouve que il y a encore des gens qui n'accepte pas l'amour entre femmes ou hommes ( dont mes parents ).
      Mon coeur me dis de me jetter à l'eau, mais je sais pas.
      Peut être comme vous dites elle peux juste avoir envie d'exister...
      Quand je suis avec elle je me sens bien, elle me fais des bisous, je lui fais des bisous dans le cou, à chaque fois qu'on se voit on se fait des câlins. Si pour elle c'est pas ambiguë pour moi en tous cas ça l'est.
      Je vais lui faire un bisou volé et voir comment elle réagit si elle réagit bien je tenterais quelque chose et sinon je prendrais mes distances. Est ce une bonne idée ? :$

      Supprimer
    5. Tu ajoutes la dimension supplémentaires des préjugés, des stigmatisations, des idées pré-conçues qui existent encore bel et bien dans notre société et chacune de nous, nous avons intériorisées. On peut se sentir pas légitime d'aimer une fille, avoir peur des réactions des parents, des ami-e-s, etc. Pourtant, notre vie reste à nous. On ne peut pas vivre à 100% la vie que qqun-e d'autre a prévu pour nous, non? Sinon, ce n'est plus notre vie, c'est la leur qu'on vit pour eux, non?

      Alors, elle aussi, elle peut être prise dans des trucs compliqués comme ça, ne pas oser aimer une fille, le masquer derrière des bisous, mais séduire à fond des garçons, pour surtout pas qu'on croit qu'elle est lesbienne. Et en +, parfois, les garçons trouvent ça cooooool 2 filles ensemble... Tant qu'ils pensent pouvoir être entre elles 2! Mais si c'est une relation choisie assumée et pas de place pour un garçon, les garçons trouvent ça beaucoup moins coooool... :/

      Tu peux lui faire un bisou volé, ou très près des lèvres pour la respecter et ne rien lui voler ou encore, lui dire tes sentiments, et voir ses réactions... Mais avant cela, il faut que tu te centres sur toi, que tu sois prête à tout (qu'elle dise oui, non, peut-être etc)...

      En tout cas, garde bien les bonnes choses des expériences que tu fais pour le moment. Tu as plein de couleurs en toi, tu peux aimer et désirer quelqu'un et c'est beau, tu peux aimer et désirer une fille et c'est normal et légitime, oui? Sissi, tu peux... :)
      Tiens nous au courant si tu veux et prends bien soin de toi (si tu sens quelque chose, c'est juste, c'est ta boussole, fais toi confiance)....

      Supprimer
  37. Coucou ! J'aimerai avoir vos avis à propos d'une fille de ma classe. Et bien voilà, à chaque fois que je sors une connerie ou une blague elle rigole tout le temps, quand je la regarde elle sourie ou quand elle m'entend parler parfois elle rigole... pensez- vous qu'elle est attirée par moi ou c'est juste de l'amitié ? sachant qu'on se parle pas trop et on se connait que depuis la rentrée ^^

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour toi! Il n'y a que toi qui va pouvoir répondre à cette question! Tu ne la connais pas beaucoup pour répondre à cette question, mais nous, nous la connaissons encore moins que toi! :)...
    Est-ce qu'il y a urgence pour toi, de savoir si c'est de l'amitié, de l'amitié particulière, de l'attirance affective, de l'attirance érotique...? Parfois, souvent, entre filles à l'adolescence, tout cela est entremêlé. Il peut y avoir un peu de tout ou seulement certaines couleurs, on ne s'y retrouve pas bien, car les "signaux" se ressemblent (entre "j'aime bien être avec elle", "c'est ma meilleure amie", "je suis attirée par elle", "je l'aime"...). Donc, moi, je t'invite à faire sa connaissance, petit à petit, montrer aussi qui tu es, vous connaitre mieux, faire des activités ensemble et puis, petit à petit, tu vas pouvoir 1. (car c'estd 'abord cela que tu dois éclaicir!) savoir si elle te plait, 2. sentir si tu penses que tu lui plais en amour, 3. voir ce que tu vas faire avec les réponses de 1 et 2.
    Je te souhaite une belle rencontre humaine avec elle. Des échanges, de l'humour, du vivant, de l'amusement, de la réciprocité, de l'attention l'une à l'autre... Après, le reste, tu verras...
    Garde confiance, si ce n'est pas avec elle, d'autres belles personnes t'attendent sur ta route... Prends ton temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ! merci de m'avoir répondu ! oui c'est vrais exact...^^
      Oui c'est vrais qu'en se moment je suis un peu perdu niveau sentimental...
      Dur dur de faire connaissance, on traine pas du tout avec les mêmes personnes, les seuls fois où on est ensemble c'est pour avancer notre devoir de groupe. Un jour, j'ai lancé un débat sur LGBT pour voir ça réaction, elle n'a pas trop changé de comportement, elle m'a même dit qu'elle avait participé à une Gaypride à Montpellier et qu'elle avait bien aimé...mais bon je me suis dit qu'elle pouvait bien être une hétéro et aimé les lesbi et les gays......
      Depuis ce jour j'ai remarqué qu'à chaque fois que je la regardes, elle me fait un grand sourire, quand je lui parle j'ai l'impression qu'elle est intimidée et quand la classe rigole elle me jète un coup d'oeil... malgré tout ça je ne trouves pas le moyen de m'approcher vers elle pour mieux la connaître... comment je dois m'y prendre ...?

      Supprimer
    2. Continue comme tu fais... doucement mais surement... Tu t'y prends très bien... Dans les semaines et les mois à venir, tu vas y voir plus clair... Et garde bien confiance en toi et dans tes ressentis... Je t'encourage bien fort!

      Supprimer
    3. D'accord, jte remercie pour le conseil !! et également pour ton soutien :) !

      Supprimer
    4. C'est avec plaisir! Tiens nous au courant si tu veux... :)!

      Supprimer
    5. Merci pour tous tes conseils mais je penses que je vais en arrêter là avec la fille... Il sait passé des choses qui fait que je ne peux plus la supporter ... et aussi j'ai pris le temps de la discerner, j'ai constaté que ce n'était pas mon style de personne mais merci encore pour ton soutient Rosine ! :) peut être à la prochaine tchao :')

      Supprimer
    6. Voilà, il faut parfois un peu de temps, garder son esprit critique ouvert, faire attention à ses ressentis et puis, tu trouves des réponses à tes questions... Je suis juste désolée pour toi que tu ne vis pas un amour heureux directement, mais c'est rarement le cas. Par contre, je suis très contente que ca se voit vite clarifier pour toi ET que tu aies pu mettre tes limites et te protéger... Bon, tout cela, tu pourras le garder, que ce soit pour une fille ou un garçon, c'est la personne qui ne te convenait pas. D'autres chouettes personnes t'attendent qui seront ton style et dont tu seras le style... Merci pour ton merci :)

      Supprimer
  39. Bonjours tous le monde.

    Alors voila depuis peu la ou je travail il y a une jeune remplacante que j'ai directement remarquer...
    Elle a une démarche et une facon de ce comporter qui ne passe pas inaperçu z mes yeux...

    Pour les peu de fois ou on a pu ce parler sa ce passer très bien elle me regarder quand je lui parler, elle souriai enfin toute chose normale... (nous navons pas la même fonction on ne fais que ce croiser) jai fais le premier pas pour lui parler (En plus de me plaire physiquement, jaime parler avec je me sent vraiment attirer)
    ensuite pendant 1 semaine tous les soir elle venais me parler enfin javais l'impression quelle chercher toujours quelque chose pour pouvoir m'approcher et meme quand il n'y avais pas de parole elle me chercher du regard, je veux dire un jour elle parter vers la sortie le dos tourner je la regarder et la elle c'est retourner dans ma direction avec un sourire que je ne serai décrire.. du vendredi on a eu une petite discution banale, elle ma demander a qu'elle heure je finissais, ma souhaiter bonne chance et ma dis a lundi avec un sourire ET c'est la que les choses ce complique le lundi arriver froid complet !! aucun regard meme quand je lui dit bonjour ou meme quand viens l'occasion de lui parler elle évite mon regard

    je ne comprend vraiment pas ce qui se passe ? et pas le courage de lui parler directement cetais toujours dans le contexte du travail je ne connais pratiquement rien de sa vie privée

    Je suis moi même homo mais peut de mes collegue sont au courant...

    Mon contrat ce fini en janvier et je voudrai en apprendre plus sur elle... apprendre son univers elle m'en as vraiment donner l'envie meme après ce qui ce passe actuelement et je ne sais comment faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi! Me voilà enfin... Tu voudrais comprendre son changement d'attitudes? Tu ne vas pouvoir émettre que des hypothèses, car pour savoir vraiment pourquoi elle a changé de comportements, il n'y a qu'elle qui pourrait le dire, si elle arrive à te parler honnêtement... Fais-tu un lien entre son changement et le fait que tu sois homo? Penses-tu qu'un-e de tes collègue-s aurait pu lui dire et que ca expliquerai cela? Si c'était le cas et qu'elle change si subitement d'attitudes, ca t'éclaire un peu sur où elle en est au sujet de l'acceptation des personnes homo (elle pense que donc, forcément tu la dragues "parce que t'es homo", pas "parce ce qu'elle te plait"), sur son degré d'acceptation de ses ressentis, si elle en avait pour une femme/fille... Maintenant, ca peut aussi être tout à fait autre chose: elle a peut-être eu une mauvaise nouvelle personnelle ou au travail, elle est peut-être une personne lunatique ou qui a un problème plus profond de stabilité émotionnelle, ou encore que ce lundi, ta boussole était déréglée et que tu espérais tant que son comportement + neutre, t'a fait interpréter les choses de manière + intense que ce qui se passe dans la réalité... Donc, on est lundi +3 maintenant, comment vas-tu? Avez-vous pu vous re-parler? Tu as encore 2 bon mois pour faire connaissance avec elle avant le fin de ton travail... Respire... Vas doucement et attends toi à tout, que c'est pê de l'amitié uniquement de son côté, ou un sentiment de complicité avec une autre femme dont elle n'avait jamais fait l'expérience avant, pê a-t-elle des sentiments pour toi, pê qu'elle a juste envie de te connaitre plus et/ou que ca lui fait peur... Apprenez-vous à vous connaitre, doucement et puis tu verras bien ce qui est partagé, si c'est + amitié ou + amoureuses ou + attirances sexuelles ou un peu de tout. Mais dans tous les cas, envisage tous les scénarios possibles (même ceux qui te plaisent le moins), et continue à faire les choses que tu aimais bien dans ta vie, avant de la connaitre, ne te décentre pas, garde ta vie à toi, ne change pas tout... Prends soin de toi!

      Supprimer
    2. bonjour,
      en couple depuis une dizaine d'années, il ne se passe plus grand chose entre nous, je pense que je suis en train de changer, et ce qui me plaisait il y a dix ans ne me plait plus maintenant, je suis attirée par des filles qui ressemblent à des filles et ma compagne fait plutôt mec,
      jusqu'ici je me plaisais à regarder d'autres filles à certaines occasions et ça en restait là,
      sauf que dernièrement il s'est passé quelque chose de totalement anodin avec une femme ( elle m'a bousculée) et ça a réveillé en moi des sentiments que je n'avais plus éprouvé depuis longtemps, comme si j'étais amoureuse,
      je suis maintenant perdue, car je ne souhaite pas me séparer mais j'ai envie d'aller voir ailleurs au risque de tout perdre.

      Supprimer
    3. Dans la vie, il y a des tournants, des croisements, des carrefours... Pour être ensemble, il faut être 2, pour se séparer, seule l'une des deux peut le décider. On ne peut pas obliger une personne à rester si elle désire autre chose comme vie, quelqu'un-e d'autre... Mais parfois, dans la vie tout court, dans les couples, il y a des moments où on s'endort. C'est un peu comme les saisons, c'est l'hiver. Tout semble mort. Pourtant, tout vit, doucement, au repos, pour se ressourcer et fleurir à nouveau au printemps et exploser à l'été de tous les fruits muris au soleil. La passion, ce serait l'été tout le temps. Et cela n'existe pas, sauf dans les films. Soit, des personnes peuvent vivre des passions successives, c'est jouissif, mais cela se fait sans jamais connaitre ce qu'est un engagement plus profond avec une personne, sans prendre le risque de connaitre la personne avec toutes ses facettes, sans prendre le risque de s'exposer soi avec toutes ses facettes. Comme toute chose, cela a des avantages et des inconvénients. D'autres personnes, à l'autre extrême, peuvent vivre des relations longues, qui traversent la vie, où la relation est vraiment investie, sécurisante mais parfois, c'est au détriment de la personne, qui se fond dans le moule des attentes de l'autre, de la relation, qui s'oublie elle-même. Parfois, on reste pour ne pas faire face à soi-même, à la solitude, aux responsabilités. Comme je l'ai dit, rien n'est bon, rien n'est mauvais, il y a des avantages et des inconvénients à tout. Vous ne semblez pas être ni dans l'un, ni das l'autre de ses extrémités conjugales. Il faut se rappeler que si les gens, avant rester ensemble toute la vie, c'est aussi parce qu'elles n'avaient pas le choix (dépendance financière de la femme à son mari, mariage pas toujours choisi, exemple devoir se marier avec la personne, parce qu'il y a une grossesse, pour sauver l'honneur de la famille, conditions de vie très difficiles, normes sociales et familiales très contraignantes etc). Maintenant, les personnes se mettent ensemble davantage par amour et elles peuvent aussi se séparer (c'est possible, l'indépendance financière est plus fréquente) s'il n'y a plus assez d'amour, plus assez de raisons d'être ensemble. Actuellement, c'est très rare que deux personnes restent ensemble toutes leurs vies, que les couples soient de même sexe ou de sexes différents.

      Supprimer
    4. Donc, pour revenir à vous, vous êtes à un carrefour de votre vie, vous allez faire des choix, en fonction de vos accords de couple (possible ou non d'avoir une relation ailleurs, vous en avez déjà parlé auparavant?). Il arrive que des personnes -en vivant des ressentis et/ou des expériences ailleurs, ou non- ramènent cela dans leur couple, dans le sens de se poser des questions sur leur couple, pour le faire avancer, passer à une autre étape de vie. Il faut se re-choisir à nouveau, renégocier (c'est normal après 10 ans!) les attentes de chacune et les solutions pour tenir compte le + possible de toutes ses attentes, les projets et les rêves à re-faire ensemble, etc. D'autres personnes se disent que "c'est mort" avec leur compagne et décide de vivre quelque chose ailleurs. Attention juste à ce que cela ne soit pas une fuite en avant, pour ne pas vraiment assumer la séparation et prendre ses responsabilités de partir. Passer d'une relation à l'autre a aussi ses avantages et ses inconvénients. Même si c'est parfois dur, faire l'expérience de vivre seule, de développer son autonomie, de faire vraiment les deuils nécessaires, cela aide à mieux rebondir et à passer à une autre étape de sa vie.
      Peser le pour et le contre de toutes solution, de toute action dans un sens ou dans l'autre, en faisant et en assumant ses choix, dans le respect de l'autre (l'être aimée 10 ans, un amour de 10 ans, cela mérite de "bien se séparer, respectueusement" si c'est votre choix) et de soi, c'est la boussole qui peut vous aider à poser vos actes, quel qu'ils soient.
      Bon courage pour les décisions à prendre, qui se posent à vous...

      Supprimer
  40. Bonjour,
    merci de votre réponse,
    effectivement je suis à un carrefour de ma vie, je viens de passer la quarantaine et doit être en pleine crise comme on entend dire,
    ma vie professionnelle est en train de changer, je passe du stade salarié au stade chef d'entreprise, probablement que cela joue aussi,
    en ce qui concerne mon amie, je ne suis jamais arrivée à lui donner d'orgasme, elle prend du plaisir mais ne va pas jusque là, la seule fois où s'est arrivé je n'avais rien fait de spécial, et du coup ça me bloque et c'est la raison pour laquelle nous ne faisons plus rien, elle le déplore et je le comprends mais je n'ai plus de solutions, malgré ça tout le reste me convient, je lui ai suggéré d'essayer avec une autre mais elle ne veut pas, si elle fait ça elle dit qu'elle me quitte,
    moi j'ai envie d'essayer avec une autre pour voir si le problème vient de moi, mais là c'est pareil elle me quitte ce que je trouve normal vu que j'irai faire ailleurs ce que je ne veux plus lui faire,
    j'ai toujours eu du mal à prendre des décisions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je comprends bien que la façon dont vous et votre compagne envisagez le problème ainsi que les solutions, vous mène à un sentiment de "sans issue". Mais comme votre demande ne concerne pas vraiment le topic de cette partie du blog, je vous propose de nous écrire à notre adresse mail...
      Pour info, en attendant, si vous lisez l'anglais:
      http://www.curvemag.com/Curve-Magazine/Web-Articles-2013/The-Art-of-Sexual-Intimacy/
      Bien cordialement...

      Supprimer
  41. Bon,voila je serai certainement la plus jeune sur ce forum (je n'ai pas vue d'interdiction d'age)car je n'ai que 13 ans a mon age on parle souvent de phases ;mais je suis persuadée que je suis bien bisexuelle . Et depuis le debut de mon annnée de 4ieme j'ai rencontrée une fille dans ma classe (nous ne sommes pas tres proche) je ne sais pas trop comment faire pour lui avouer mes sentiments car je suis completement folle d'elle (de plus je manque d'experience c'est la premiere fois que je connais l'amour ) je reve d'elle tout les soirs. Je ne sais pas si je dois le lui dire et si oui comment je ne sais pas non plus comment vont reagir mes proche a qui je n'ai pas fait mon coming out ( mes parents) la plupart de mes proches a ui j'en ai parlée me comprennent. Mais j'ai peur de la reaction de mes parents eje ne sais pas a qui je dois mon coming out en premier .(personnelement je pensais d'abord en parler a la fille que j'aime )je ne sais pas quoi faire ... AIDEZ MOI PLEASE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour toi... Merci d'écrire sur ce forum. Il y a pas mal de filles qui se rendent compte de leurs attirances vers 11-12-13 ans, mais elles ne décodent pas toujours que ce sont des attirances. Les réactions sociales qui disent que c'est une phase, ca n'aide pas. Mais dirait-on d'une fille qui éprouve de l'amour pour la première fois pour un garçon, que c'est une phase? Non bien entendu! Parlez de phase uniquement lorsqu'il s'agit d'amour pour une autre fille, c'est une forme de lesbophobie et de rappel de la norme hétéro... Tu as tout le temps de voir si c'est durable ou non, autant envers des filles, qu'envers des garçons... Prends une chose à la fois, là, pour le moment tu es en amour envers une fille. Il n'y arien d'autre à en déduire... Et aimer une fille ou un garçon, c'est de l'amour et c'est tout ce qui compte. La différence, ce sont les réactions sociales, la peur des réactions familiales (tu as peur de le dire à tes parents par exemple), de la personne concernée, si on lui dit ses sentiments...
      Au sujet de cette fille, sache que tu n'as rien à "avouer", puisque tu n'as commis aucune faute!! Alors, sans la connaitre, lui dire comme ça directement tes sentiments, ca peut être "ca passe ou ca casse"! Comment te sentirais-tu toi, si une fille venait te dire ses sentiments? Et si c'était un garçon? Ne penses-tu pas que ce serait bien de l'approcher humainement, amicalement d'abord, d'apprendre à la connaitre, de faire des activités ensemble à 2 ou à plusieurs? Cela te permettrait peut-être d'estimer tes sentiments (et pas seulement tes attirances) envers elle? Parfois, on peut être attirée physiquement, mais quand on connait + la personne, finalement, on peut se rendre compte que l'on a rien à partager ensemble, pas les mêmes goûts, pas les mêmes valeurs etc. Parfois, on se sent encore plus attirée et corporellement et affectivement... C'est alors le moment de se poser les questions comme: quelles attitudes a-t-elle envers les personnes homosexuelles, bisexuelles, a-t-elle uniquement des attirances envers les garçons, quelle place me donne-t-elle dans sa vie, etc... Tu vois, il ne s'agit pas de faire ton "coming out" à cette fille qui te plait, mais d'apprendre à la connaitre et de construire la relation petit à petit...

      Supprimer
    2. Au sujet de tes parents, je te félicite pour ton côté entier. Tu veux être honnête et authentique avec eux, tu ressens quelque chose qu'ils n'attendent pas, tu sais que ca peut leur poser questions, alors tu veux leur en parler... Pourtant, je te dirai que tu as bien le temps pour leur dire. Tu ne les trahis pas en n'en parlant pas avec eux. Tu as besoin de temps pour toi même vivre ton chemin et l'estimer. Quelles seraient les raisons de leur dire maintenant? Ou de leur dire plus tard, quand tu auras une relation avec quelqu'un-e? Penses-tu que le fait de ne pas leur dire ce que tu vis, cela a des impacts sur vos relations en famille? Quels seraient les meilleurs conditions pour que tu puisses leur dire et que ca se passe bien? Moi, je t'invite plutôt à ralentir à ce sujet et de leur en parler plus tard, mais c'est toi qui sais ce qui te convient le mieux... Tu as des proches (des ami-e-s?) à qui tu en as parlé et qui te soutiennent, tu n'es pas seule, tu peux en parler et être soutenue. Tant mieux! C'est que tu es une belle personne, tu as des ami-e-s, des proches qui t'acceptent et t'aiment comme tu es et c'est vraiment précieux... Pour revenir à cette fille, il est probable aussi que moins tu la connais, + tu l'idéalises (tu en rêves tous les soirs, tu dis en être "folle" d'elle), vas vers elle et essaye de mieux la connaitre... Elle, elle va te rencontrer et c'est une vraie chance pour elle aussi... Pour le reste, amour ou amitié, ca se définira petit à petit... Prends bien soin de toi, tu as 13 ans et c'est génial que tu puisses ressentir de l'amour avec autant de passion et de respect, de réflexion aussi... On reste dispo pour toi, on ne répond juste pas très vite!!!

      Supprimer

santedeslesbienne@gmail.com

santedeslesbienne@gmail.com